Dans cette leçon, nous voyons les conséquences très réelles du choix de Lot quant au lieu où il s'est établi avec sa famille après s'être séparé d'Abraham.
14 minutes de lecture
Langues

Dans notre leçon précédente, nous avons examiné deux idées principales:

  1. L'idée centrale de la religion chrétienne pour laquelle Abraham était un "type", c'est à dire que nous sommes sauvés par la foi en Dieu.
  2. Cette foi en Dieu s'exprime dans une relation à vie qui inclut la confiance, l'obéissance et l'espérance.

Nous avons vu à l'intérieur de cette deuxième idée qu'à cause de Sa grâce, Dieu permet nos échecs pendant cette relation à vie. Ce n'est pas dire qu'Il ignore nos échecs ou qu'Il ne S'en soucie pas, mais plutôt qu'Il comprend la faiblesse humaine et qu'Il a pourvu pour celle-ci à travers la croix de Jésus Christ.

Dans le cas d'Abraham, on voit non seulement l'échec mais aussi la confiance, le progrès et l'obéissance qui sont aussi des traits de sa relation permanente avec Dieu.

  • La confiance dans le fait qu'il s'est fié à Dieu pour lui aider à vaincre les rois du nord.
  • Le progrès quand il a refusé leur argent et leurs cadeaux et qu'il a plutôt rendu honneur à Dieu (ce qu'il n'avait pas fait en Égypte).
  • L'obéissance quand Dieu lui a dit de se circoncire, lui et sa maison; il a obéi exactement à Dieu selon Sa Parole.

Nous avons aussi vu la signification de la circoncision pour Abraham et plus tard pour les Juifs:

  • Un signe du transfer de la semence de la promesse.
  • L'inclusion (en coupant tout autour) de la volonté de Dieu.
  • Un signe de foi parentale, conjugale et personnelle.
  • Un signe de sanctification ou de sainteté.

Enfin nous avons comparé la circoncision au baptême et étudié comment elle était un type du baptême.

  • Le baptême est notre réponse de foi.
  • Le baptême est un signe qui identifie les croyants.
  • Le baptême est nécessaire pour faire partie de la promesse.

Dans les deux chapitres qui suivent, nous nous éloignerons des idées et des types, et l'histoire décrira non seulement le voyage d'Abraham, qui continue, mais aussi les résultats des choix que Lot fait dans sa vie (une observation de quelqu'un qui n'a pas progressé dans sa foi).

La visite à Abraham – chapitre 18

Au chapitre 18, Abraham est visité par ce qui lui semble trois hommes. La Bible dit que l'un d'eux était le Seigneur et cela signifie que le Seigneur est apparu à Abraham sous la forme d'un homme.

  • Dieu est apparu à Moïse sous forme d'un buisson ardent.
  • Il est apparu à Élie dans le vent.
  • Pourquoi ne pourrait-Il pas apparaître comme un homme?

La différence entre cette apparition et Son apparence en tant que Jésus est que dans ce cas Il apparaît simplement sous la forme d'un homme (comme les anges le font) mais dans le cas de Jésus, Il est né d'une femme et a grandi naturellement jusqu'à l'âge adulte. La Bible passe peu de temps sur ce sujet, elle ne fait que le mentionner. Ce qui est important est la raison de cette visite, qui est d'annoncer à Abraham que Sara concevra l'enfant qui a été promis à Abraham par Dieu.

En entendant cela, la Bible dit que Sara rit en elle-même:

12Elle rit en elle-même, en disant: Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs? Mon seigneur aussi est vieux.

Son rire était cynique et non pas de l'amusement parce qu'elle doute qu'à son âge avancé et dans sa condition elle puisse même apprécier le sexe, sans mentionner avoir un enfant.

Le Seigneur aide sa foi d'une manière de réprimande en lui montrant qu'Il connaît son coeur et en la rassurant que ce qui lui semble impossible n'est pas trop difficile pour Lui.

13L'Éternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant: Est-ce que vraiment j'aurais un enfant, moi qui suis vieille? 14Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l'Éternel? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils. 15Sara mentit, en disant: Je n'ai pas ri. Car elle eut peur. Mais il dit: Au contraire, tu as ri.

Au départ des visiteurs, Abraham apprend la seconde raison de leur visite, soit le jugement imminent de Sodome. Sodome sera jugée pour sa méchanceté, non seulement en conduite mais en ayant refusé le témoignage qu'elle a reçu. Abraham les avait sauvés des rois du nord, Melchisédek avait vécu vertueusement devant eux, Lot était demeuré parmi eux en homme juste et pourtant ils étaient encore méchants.

Abraham apprend cette intention et il intercède encore une fois pour ce peuple et spécialement pour son neveu Lot.

L'intercession d'Abraham

23Abraham s'approcha, et dit: Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant? 24Peut-être y a-t-il cinquante justes au milieu de la ville: les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des cinquante justes qui sont au milieu d'elle? 25Faire mourir le juste avec le méchant, en sorte qu'il en soit du juste comme du méchant, loin de toi cette manière d'agir! loin de toi! Celui qui juge toute la terre n'exercera-t-il pas la justice? 26Et l'Éternel dit: Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d'eux. 27Abraham reprit, et dit: Voici, j'ai osé parler au Seigneur, moi qui ne suis que poudre et cendre. 28Peut-être des cinquante justes en manquera-t-il cinq: pour cinq, détruiras-tu toute la ville? Et l'Éternel dit: Je ne la détruirai point, si j'y trouve quarante-cinq justes. 29Abraham continua de lui parler, et dit: Peut-être s'y trouvera-t-il quarante justes. Et l'Éternel dit: Je ne ferai rien, à cause de ces quarante. 30Abraham dit: Que le Seigneur ne s'irrite point, et je parlerai. Peut-être s'y trouvera-t-il trente justes. Et l'Éternel dit: Je ne ferai rien, si j'y trouve trente justes. 31Abraham dit: Voici, j'ai osé parler au Seigneur. Peut-être s'y trouvera-t-il vingt justes. Et l'Éternel dit: Je ne la détruirai point, à cause de ces vingt. 32Abraham dit: Que le Seigneur ne s'irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s'y trouvera-t-il dix justes. Et l'Éternel dit: Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes. 33L'Éternel s'en alla lorsqu'il eut achevé de parler à Abraham. Et Abraham

L'intercession d'Abraham pour les villes de la plaine (y compris Sodome) contient des aspects intéressants:

  1. Il s'agit du premier modèle de prière d'intercession dans la Bible.
  2. Elle reconnaît que Dieu est à la fois miséricordieux et juste et compte sur cela (Dieu fera sûrement la bonne chose).
  3. Abraham demande à Dieu d'épargner les villes s'il s'y trouve dix justes, le nombre exact de personnes qui font partie de la famille de Lot (Lot, sa femme, deux fils, deux filles mariées, deux gendres, deux filles célibataires). En fin de compte, seulement quatre d'entre eux ont accepté de partir et la ville a été détruite.

Quand le Seigneur acquiesse à sa prière, Abraham retourne chez lui et la scène se concentre maintenant sur Sodome.

Lot à la porte de Sodome – chapitre 19

1Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre.

Au premier verset, on voit Lot "à la porte de Sodome". Cela ne signifie pas qu'il était un vagabond sans possession mais plutôt qu'il observait les gens qui passaient. La "porte" était le lieu où le conseil de la ville avait ses réunions, où se trouvait le marché; c'était le centre du commerce et de la culture de la ville et s'y asseoir signifiait que l'on était engagé dans la vie de la ville.

La Bible dit que Lot était un homme juste et que son âme était tourmentée par leurs oeuvres criminelles (2 Pierre 2.8). C'était un homme pieux qui vivait dans un lieu impie (de son propre choix). Il avait été témoin du même appel que celui d'Abraham mais il avait choisi de demeurer dans ce monde plus que dans le suivant.

2Puis il dit: Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit; lavez-vous les pieds; vous vous lèverez de bon matin, et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit dans la rue. 3Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent.

Pour diverses raisons Lot les invite chez lui (peut-être savait-il que la ville était méchante ou était-ce la coutume de l'époque; ou encore peut-être reconnaissait-il qu'ils étaient des anges).

Selon la coutume, ils refusent d'abord son invitation puis ils acceptent à son insistance. Lot prépare lui-même le repas, ce qui suggère peut-être que sa femme était moins hospitalière que lui. C'est aussi ici la première mention du "levain" dans la Bible et cela est généralement lié aux influences corrompues (sauf lorsque Jésus l'utilise en référence au Royaume).

4Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux vieillards; toute la population était accourue. 5Ils appelèrent Lot, et lui dirent: Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions. 6Lot sortit vers eux à l'entrée de la maison, et ferma la porte derrière lui. 7Et il dit: Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal! 8Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit. 9Ils dirent: Retire-toi! Ils dirent encore: Celui-ci est venu comme étranger, et il veut faire le juge! Eh bien, nous te ferons pis qu'à eux. Et, pressant Lot avec violence, ils s'avancèrent pour briser la porte. 10Les hommes étendirent la main, firent rentrer Lot vers eux dans la maison, et fermèrent la porte. 11Et ils frappèrent d'aveuglement les gens qui étaient à l'entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, de sorte qu'ils se donnèrent une peine inutile pour trouver la porte.

Ce passage décrit comment un attroupement se forme à l'extérieur de sa maison pendant la soirée, demandant que Lot leur livre les hommes qui sont chez lui pour qu'ils puissent les "connaître". Ils sont furieux de son refus et se tournent contre lui, l'accusant d'être un étranger et jamais vraiment l'un d'eux.

Ce mot "connaître" est utilisé ailleurs dans l'Ancien Testament pour décrire des relations sexuelles: la foule voulait les violer. Les érudits homosexuels disent que ce passage signifie seulement qu'ils voulaient les connaître socialement mais les passages qui suivent et la manière dont le mot "connaître" est utilisé ailleurs réfute cette idée.

D'autres érudits disent que le viol et la sodomie des mâles était aussi une manière de démontrer la domination et la victoire sur un ennemi. La foule voulait peut-être avoir des relations sexuelles avec eux non seulement pour le plaisir mais pour humilier ces étrangers et dominer sur eux, et même intimider tout futur visiteur.

Lot offre ses filles vierges plutôt que les visiteurs. Il peut avoir reconnu leur véritable nature et voulu sauver la ville et les anges du déshonneur. Son sacrifice des ses filles montre que même s'il avait choisi lui-même de vivre là, il était sensible aux choses spirituelles et prêt à faire un sacrifice pour la justice. Cette action l'a probablement sauvé.

Les anges aveuglent la foule et épargnent ainsi Lot et ses filles.

12Les hommes dirent à Lot: Qui as-tu encore ici? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t'appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu. 13Car nous allons détruire ce lieu, parce que le cri contre ses habitants est grand devant l'Éternel. L'Éternel nous a envoyés pour le détruire. 14Lot sortit, et parla à ses gendres qui avaient pris ses filles: Levez-vous, dit-il, sortez de ce lieu; car l'Éternel va détruire la ville. Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter.

C'est ici une des scènes les plus tristes de l'Ancien Testament. Lot, un homme juste, qui s'est compromis dans le monde, est incapable de sauver sa propre famille parce que son attitude a rendu son témoignage à ses propres enfants moralement inutile.

Ils le voient comme comme un homme qui fait partie du monde, qui ne prend pas de position, qui compromet, alors quand il prend position ils ne le prennent pas au sérieux.

C'est parfois une des raisons pour lesquelles nous nous sentons impuissants à guider nos propres enfants.

15Dès l'aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant: Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville. 16Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l'Éternel voulait l'épargner; ils l'emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville. 17Après les avoir fait sortir, l'un d'eux dit: Sauve-toi, pour ta vie; ne regarde pas derrière toi, et ne t'arrête pas dans toute la plaine; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses. 18Lot leur dit: Oh! non, Seigneur! 19Voici, j'ai trouvé grâce à tes yeux, et tu as montré la grandeur de ta miséricorde à mon égard, en me conservant la vie; mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m'atteigne, et je périrai. 20Voici, cette ville est assez proche pour que je m'y réfugie, et elle est petite. Oh! que je puisse m'y sauver,... n'est-elle pas petite?... et que mon âme vive! 21Et il lui dit: Voici, je t'accorde encore cette grâce, et je ne détruirai pas la ville dont tu parles. 22Hâte-toi de t'y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu'à ce que tu y sois arrivé. C'est pour cela que l'on a donné à cette ville le nom de Tsoar. 23Le soleil se levait sur la terre, lorsque Lot entra dans Tsoar.

Les anges sont prêts à détruire les villes et ils disent à Lot, sa femme et ses deux filles de partir mais Lot les supplie de sauver une des villes, Tsoar, parce qu'elle est petite, pas trop méchante ni trop distante. Il ne voulait pas voyager jusqu'à la montagne, ne pensant pas qu'il survivrait (sa foi était juste mais faible).

Même à ce stade, il fait des compromis, mais Dieu a pitié de lui et le lui accorde.

24Alors l'Éternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l'Éternel. 25Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre. 26La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel.

27Abraham se leva de bon matin, pour aller au lieu où il s'était tenu en présence de l'Éternel. 28Il porta ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur tout le territoire de la plaine; et voici, il vit s'élever de la terre une fumée, comme la fumée d'une fournaise.

29
Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d'Abraham; et il fit échapper Lot du milieu du désastre, par lequel il bouleversa les villes où Lot avait établi sa demeure.

Après leur départ, les villes sont détruites par le feu et le soufre qui ont plu sur elles.

Ceux-ci pourraient avoir été des choses différentes:

  1. Un feu généré de manière surnaturelle envoyé du ciel pour détruire la ville.
  2. Une éruption volcanique appointée divinement pour les détruire - il y a évidence d'activité volcanique dans la région.
  3. Un tremblement de terre appointé divinement qui a distribué des hydrocarbures et du soufre dans l'atmosphère qui pourrait avoir été enflammé par un orage créant un feu dévastateur du ciel. Il existe également des preuves d'une ligne de faille dans la région.

De toute manière, Dieu pouvait produire n'importe lequel de ces désastres et la Bible enregistre que la ville a été détruite. En plus, la femme de Lot a péri en désobéissant aux instructions de l'ange et en regardant en arrière. Le terme utilisé ici suggère qu'elle a regardé le monde qu'elle quittait avec envie. Peut-être qu'elle a été immédiatement transformée en sel pendant qu'elle regardait. Peut-être qu'elle a hésité, s'est attardée et a été consumée par le feu, la fumée et la cendre et éventuellement ses restes sont devenus une colonne de sel comme il en existe dans la région aujourd'hui.

D'une manière ou de l'autre, sa mondanité l'a finalement consummée parce qu'elle ne pouvait abandonner le péché de Sodome et que son lent départ l'a détruite. (être trop lent à relâcher peut nous détruire aussi aujourd'hui!!)

Ce jour était le jour du salut et elle a attendu et s'est attardée trop longtemps.

Versets 30-38: On lit ici la narration finale décrivant la situation de Lot. Après s'être échappé de Sodome, il voit que d'aller dans les montagnes est plus sûr et il s'y rend avec ses deux filles célibataires. Sa femme est morte ainsi que presque toute sa famille, il a perdu ses possessions et son foyer, et il vit dans une caverne.

Dieu a épargné sa vie à cause d'Abraham et aussi parce que dans son coeur il était juste mais il souffre beaucoup de pertes parce qu'il a compromis avec le monde.

Ses deux filles craignent de se retrouver seules sans aide ni descendants alors elles le font boire (on remarque que l'alcool est presque toujours utilisé en termes négatifs) et conçoivent en ayant des relations avec lui pendant qu'il est ivre.

  • Ce n'était pas là le même péché que plus tard aux jours de Moïse, mais déjà elles se rendaient compte que Lot n'aurait pas accepté une telle chose.
  • Cela ne démontre pas tellement de l'immoralité sexuelle mais plutôt qu'elles avaient bien peu de foi en Dieu pour subvenir à leurs besoins.

Le chapitre finit en décrivant les résultats de cette union.

  • Moab (qui signifie "du père") est devenu une grande nation, les Moabites qui vivaient dans les régions montagneuses et qui faisaient souvent la guerre aux Israélites.
  • Ruth, toutefois, était une Moabite.
  • Ben Ammi (fils de mon peuple) est aussi né et il est devenu le père des Ammonites.

Lot a eu de grandes opportunités, de grandes bénédictions et la Bible dit qu'il était juste, mais sa faiblesse et son compromis avec le monde ont conduit à la perte de sa maison et à la destruction de la plus grande partie de sa famille.

Leçons

1. Être prêt

Le Seigneur a visité Abraham et Lot et chacun d'eux était prêt à un degré différent.

  • Abraham attendait, il anticipait la visite de Dieu et Dieu a béni Sara et lui, et Il a entendu sa prière.
  • Lot jouissait du monde, il essayait d'y appartenir et son compromis lui a presque coûté sa vie.

Il ne s'agit pas seulement d'être prêt pour la fin du monde. Le Seigneur peut visiter en tout temps avec une bénédiction ou un test, et il faut être prêt, conscient que cela peut nous arriver.

2. Rien n'est trop difficile pour Dieu

Sara avait dépassé l'âge de pouvoir enfanter. Lot avait tout perdu. Ses filles ne voyaient pour elles-même aucun avenir. Elles ont oublié ou douté que rien n'est trop difficile pour le Seigneur. Il nous faut offrir à Dieu en prière ce qui est impossible ou qui nous semble impossible: pour Lui, rien n'est trop difficile.

3. Miséricorde et justice

Nous devons toujours nous rappeler que Dieu est un Dieu de miséricorde et de justice. Il est non seulement patient et compréhensif, mais Il pardonne, Il punit et Il fait justice. C'est bien de dépendre de la miséricorde de Dieu mais il ne faut pas en présumer. La justice de Dieu jugera les hypocrites, les infidèles et les incroyants.

4. Ne pas regarder en arrière

La femme de Lot était l'exemple parfait de ce qui arrive à ceux qui aiment le monde et refusent de le quitter. Elle croyait, elle comprenait, ses pieds l'amenaient vers la sécurité des montagnes mais son coeur était à Sodome. Dieu ne nous juge pas selon la direction de nos pieds; Il nous juge selon là où est notre coeur. "Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur" (Matthieu 6.21) et c'est aussi là où sera ton jugement.