La religion chrétienne

Par Michel Mazzalongo Publié : Mon. November 23
Dans cette leçon, nous allons examiner la religion chrétienne et comment elle se compare aux autres religions majeures dans le monde.

Dans ce chapitre nous allons examiner la religion chrétienne dans sa vue d'ensemble en la comparant à d'autres religions majeures du monde. Cette comparaison nous aidera de trois manières :

  1. Contexte historique - Nous serons en mesure de voir où le christianisme s'inscrit dans l'histoire générale de l'humanité et l'histoire des autres religions.
  2. Compréhension - En examinant le christianisme par rapport aux autres religions et leurs idées principales, nous serons mieux en mesure de comprendre les enseignements et les avantages de la religion chrétienne.
  3. Appréciation - Souvent, nous n'apprécions pas la valeur de ce que nous avons jusqu'à ce que nous le comparions à quelque chose de similaire. La valeur de la religion chrétienne devient plus évidente quand elle est comparée à l'enseignement des autres religions du monde et à ce qu'elles prétendent offrir.

À la fin de cette étude, j'espère que vous comprendrez mieux le christianisme mais aussi que vous en apprécierez la valeur incalculable dans votre vie.

Les religions majeures dans le monde

Quand on parle des religions du monde, beaucoup de gens pensent qu'il y a littéralement des centaines ou même des milliers de groupes et de croyances dans le monde alors qu'en fait, il n'y a qu'environ une douzaine de religions organisées si on inclut ce qu'on appelle les « religions primitives. »

Religion

Le dictionnaire définit « religion » comme « l'ensemble de croyances et de dogmes définissant le rapport de l'homme avec le sacré. » Les auteurs de la Bible utilisent le mot religion pour décrire les cérémonies des Juifs dans l'expression de leur foi (Actes 26.5). Quand nous parlons des religions du monde, nous faisons référence aux différentes manières que l'homme a développées pour exprimer qu'il y a quelque chose d'autre que lui-même (habituellement supérieur) ici dans le monde.

Les chrétiens croient que le christianisme n'est pas une religion inventée par l'homme mais plutôt donnée à l'homme par Dieu. Toutefois, pour l'étude présente, je le placerai aux côtés d'autres religions afin de voir où il s'insère historiquement et théologiquement. D'un autre côté, plusieurs philosophies et mouvements apparaissent et disparaissent à travers l'histoire qui ont impacté la société mais qui ne sont pas nécessairement des religions, par exemple :

  • Le New Age (ou nouvel-âge) – une combinaison d'idées qui viennent de religions et de philosophies existantes.
  • Le communisme – un mouvement politique et idéologique.
  • Le naturalisme - une excroissance de l'athéisme qui tente d'expliquer le monde sans Dieu.

Ces mouvements et bien d'autres ont eu une influence sur le monde mais ils ne sont pas considérés des religions organisées.

Les religions organisées

Pour que quelque chose soit une religion, il faut certaines caractéristiques :

  • Histoire des origines – toutes les religions peuvent retracer leurs origines à un lieu ou à une personne.
  • Concept de divinité – le trait principal d'une religion est qu'elle reconnaît l'existence d'un être ou d'une puissance supérieure.
  • Concept de l'humanité – la plupart des religions demandent « d'où vient l'homme? » et chacune offre une explication quelconque.
  • Concept du salut – chaque religion a sa propre réponse au problème de la condition humaine et certaines offrent une meilleure existence.
  • Concept d'adoration – la plupart des religions ont leurs propres cérémonies (individuelles ou collectives) pour exprimer leur foi.
  • Les Écritures – les religions gardent des registres de leurs fondateurs, enseignements, histoire, adoration, etc.
  • Géographie – La plupart des religions se développent et exercent leur influence dans le pays où elles ont commencé.

Les religions ne partagent pas toutes chacun de ces traits mais la plupart d'entre elles en ont plusieurs en commun.

Religions primitives

Avant de discuter les religions majeures du monde, je pense toutefois qu'il serait utile de parler de ce qu'on appelle « les religions primitives. » Elles ne font pas partie des religions organisées majeures mais elles contiennent des idées pratiquées dans l'Antiquité et même dans la société d'aujourd'hui mais de manières différentes et désorganisées. Certains traits des religions primitives incluent :

  • une forte croyance dans la magie;
  • l'absence de divinité ou de puissances individuelles;
  • pratiquées sous différentes formes:
    • Totémisme - une association de caractéristiques animales ou humaines. Pratiqué par les amérindiens (habitants du continent américain avant la colonisation).
    • Animisme – des animaux, phénomènes et objets habités par des esprits (amulettes, etc.).
    • Dynamisme – des forces impersonnelles à l'œuvre dans la nature (tombeaux sacrés ou lieux de chasse).
    • Fétichisme – un objet investi d'un certain pouvoir (par exemple: vaudou).

Ces types de religions primitives ont peu de records écrits, elles avaient peu d'idées théologiques ou d'adoration organisée, et se concentraient surtout sur la nature et la relation de l'homme avec son environnement. Nous pouvons retracer les religions primitives historiquement :

  • Tribus - 4000 av. J.-C.
  • Cultes mystérieux et nature égyptienne - 3200 av. J.-C.
  • Les babyloniens ajoutèrent la magie et l'astrologie - 3000 av. J.-C.
  • Les grecs commencèrent avec une religion de nature primitive qui évolua vers un stage mythologique (plusieurs dieux) puis philosophique pour devenir un mélange de style de mythologie romaine (les Romains prirent les dieux grecs et leur donnèrent des noms romains : Zeus devint Jupiter).
  • Les Romains mêlèrent la mythologie grecque avec leurs propres religions naturelles primitives.
  • Éventuellement la religion romaine fut éclipsée par le christianisme.

On voit toutefois des traces d'ancienne religion primitive romaine dans la forme catholique du christianisme avec ses saints, ses lampions et pratiques mystiques.

Je mentionne les religions primitives parce qu'elles sont encore pratiquées dans plusieurs pays de nos jours (par exemple le vaudou en Haïti et chez des peuples natifs d'Amérique du Nord) et plusieurs idées des religions primitives circulent aujourd'hui sous d'autres formes (mouvement New Age avec son emphase sur la prééminence de l'environnement, le Falun Gong qui essaie de manipuler en Chine le pouvoir spirituel par des moyens physiques). Mais les religions primitives ne font pas partie du groupe des religions majeures pratiquées par la majorité des populations de la terre des deux derniers millénaires.

Religions majeures

Comme déjà mentionné, en omettant les religions primitives, il n'y a que 11 religions majeures dans le monde. Celles-ci sont habituellement listées en termes géographiques selon leur place d'origine. Nous allons examiner et résumer chacune brièvement en commençant par la moins familière.


Religions d'Extrême-Orient (Chine, Japon)

Taoïsme (Chine)

Fondée par Lao Tseu (604-517 av. J.-C.)
Idées principales:

  • L'homme est la créature de niveau supérieur. Pour faire l'expérience de Dieu, il faut regarder à l'intérieur de l'homme et de la nature et trouver « un sens des équilibres » dans la vie (yin yang).
  • Les taoïstes rejettent toute institution humaine comme contre-productive.

Confucianisme (Chine)

Fondée par Kongfuzi (Confucius) (551-478 av. J.-C.)
Idées principales:

  • Ni ciel ni enfer.
  • Le point central était d'équilibrer les relations sociales en cultivant des vertus personnelles de base.
  • La pratique de cette « religion » était la culture de ces vertus (sagesse, bonnes morales, etc.) basée sur ses enseignements.

Shinto (Japon)

Sans fondateur, le shintoïsme ou shinto a évolué d'une religion de la nature à laquelle sont ajoutés des concepts du taoïsme, confucianisme et bouddhisme.
Idées principales:

  • Religion de nature mystique qui a évoluée en une vénération de l'île du Japon comme centre de la création et dont les chefs seraient descendants des dieux.
  • Le but de cette religion était à un moment donné de promouvoir la suprématie japonaise (but qui cessa après la 2e guerre mondiale).
  • Les sanctuaires et temples sont aujourd'hui consacrés principalement au culte des ancêtres.

Bouddhisme (Inde, Chine, à travers le monde)

Fondateur - Siddhartha Gautama (563-480 av. J.-C.), le Bouddha historique.
Idées principales :

  • Il n'y a pas d'être suprême.
  • La vie est un mélange d'esprits, de dieux, d'êtres qui font partie du processus continuel de la « réalité ultime. »
  • Le «nirvana» est l'extinction de soi et l'absorption dans la «réalité ultime», tout comme une goutte d'eau est absorbée dans l'océan et cesse d'être elle-même pour faire partie du tout.
  • La méditation, le yoga, l'extinction de soi et l'étude mènent au nirvaṇa.

Religions d'Orient (Indes)

Hindouisme (Inde)

La plus ancienne religion organisée encore pratiquée - 2000 av. J.-C.

Pas de fondateur. L'hindouisme a évolué d'une religion de la nature à un système social de 4 castes avec les chefs religieux au sommet.

Semblable au bouddhisme par son but de libération finale de l'âme individuelle ou "moksha" et l'absorption avec le Brahman (la puissance ultime).

Les bonnes œuvres, l'extinction de soi, le yoga, et éviter le mauvais karma aident l'âme à atteindre moksha.

Il peut nécessiter une succession d'existences terrestres pour atteindre l'état désiré (des réincarnations).

Jaïnisme (Inde)

Fondateur - Nataputta Vardhamana (599-527 av. J.-C.)
Idées principales:

  • Semblable à l'hindouisme et au bouddhisme par son but de libérer l'homme de la souffrance et du cycle des réincarnations (où le but est d'atteindre moksha, nirvana).
  • Double différence:
    • La seule manière de l'atteindre est la discipline personnelle et le sacrifice de soi et non pas seulement la connaissance. (Jaïn signifie « conquérir »)
    • Une fois l'illumination atteinte, l'individu fait partie du tout mais il a toujours conscience.
    • Le fondateur se laissa mourir de faim après avoir atteint moksha de son vivant.

Sikhisme (Pakistan)

Fondateur - Guru Nanak (1469-1558 apr. J.-C.)
Idées principales:

  • Vécut dans une région avoisinante d'hindous et de musulmans.
  • Combinaison d'idées hindoues et musulmanes (moksha et réincarnation, hindouisme, monothéisme, islam)
  • Le croyant atteint moksha par l'amour de Dieu et en faisant du bien. Moksha est une expérience consciente.
  • Rejeta le système de castes hindoues pour une société égale; il croyait à la fraternité de l'humanité.
  • Dirigé par une succession de «gurus » dont le dernier, (Govind Singh) exigea que tous les fidèles ajoutent « Singh » (le lion) à leurs noms et portent les 5K : 1. Kesh (les cheveux longs) 2. Kangha (le peigne) 3. Kachh (le caleçon) 4. Kara (le bracelet en fer) 5. Kirpan (le poignard recourbé)

Religions du Moyen-Orient

Jusqu'à maintenant nous avons mentionné des religions qui ne sont pas trop familières en Occident. Nous réviserons maintenant des groupes que nous connaissons un peu mieux, excepté pour cette première religion.

Zoroastrisme (Iran)

Fondateur - Zoroastre (660-583 av. J.-C.)
Idées principales:

  • Basée sur les visions de Zoroastre (Zarathoustra).
  • Religion monothéiste qui enseignait que de faire le bien et d'éviter le mal amenait le croyant à Dieu au ciel.
  • Utilisait le feu dans le système d'adoration.
  • Croyait que Dieu envoyait un messager particulier tous les 1000 ans.
  • Certains croient que les «mages » qui visitèrent Jésus étaient zoroastriens.
  • Il ne reste que quelques milliers de croyants, surtout aux environs de Mumbai (anciennement Bombay), en Inde.

Islam (Arabie saoudite, à travers le monde)

Fondateur – Mahomet (570-632 apr. J.-C.)
Idées principales:

  • Basée sur les visions de Mahomet et ses écrits dans le Coran comme autorité finale de Dieu.
  • L'homme va au paradis après soumission complète à Dieu.
  • La soumission est accomplie à travers la pratique des 5 piliers :
  • À l'origine, l'islamisme se propageait à travers les forces militaires. Différents groupes à l'intérieur de l'islam sont souvent en conflits.
  • La plus ancienne des religions vraiment monothéistes.
  • Dieu a choisi la race juive comme ses représentants spéciaux et Il bénira le monde à travers elle.
  • Garder les lois de Dieu (contenues dans les Écritures juives données à Moïse et aux prophètes) assure qu'on demeure le peuple de Dieu béni ici sur terre.
  • Vues variées quant à l'après-vie.
  • Le temple principal utilisé pour l'adoration à Jérusalem fut détruit en 70 apr. J.-C.
  • Les synagogues sont maintenant utilisées pour l'assemblée, la prière, le chant et les lectures.
    1. La confession : « Je témoigne qu'il n'y a de vraie divinité qu'Allah et que Mahomet est son messager. »
    2. Les aumônes : 2% du revenu.
    3. La prière, 5 fois par jour.
    4. Le jeûne pendant le mois de ramadan.
    5. Le pèlerinage à La Mecque en Arabie saoudite
      • les Sunnites
      • les Chiites
      • les Soufis
      • les Béhaïs
      • la Nation de l'islam (en Amérique)

3. JudaÏsme (Israël, à travers le monde)

Fondateur - Abraham (environ 2000 av. J.-C.)
Idées principales:

Le judaïsme moderne compte trois groupes principaux:

  • Le judaïsme réformé qui en est la branche libérale qui réconcilie les convictions à la science moderne et à la société, et qui promouvoit l'état moderne d'Israël.
  • Le judaïsme conservateur qui tient toujours à la notion de Messie ou de sauveur personnel à venir.
  • Le judaïsme orthodoxe qui maintient la pratique historique et les croyances du judaïsme antique à l'exception des sacrifices d'animaux. Extrêmement conservateur dans le vêtement et la loi religieuse.

4. Christianisme (Israël, à travers le monde)

Fondateur - Jésus Christ (4 av. J.-C. – 29 apr. J.-C.)
Idées principales:

  • Jésus Christ est le Messie de la religion juive, le Sauveur promis.
  • Il est l'incarnation de Dieu sous forme humaine et par conséquent ses enseignements et commandements ont divine autorité.
  • Il accomplit des miracles publics et fut exécuté par le gouvernement.
  • Il ressuscita d'entre les morts après trois jours, apparut à ses disciples pendant 40 jours et ensuite monta au ciel.
  • Le christianisme croit que la mort du Christ paie la dette morale de l'humanité devant Dieu, que les hommes sont sauvés du jugement par la foi en Jésus et qu'ils vivront une vie éternelle consciente avec Dieu.
  • Voilà donc brièvement la description des 11 grandes religions du monde.

La suprématie de la religion chrétienne

Après avoir décrit les grandes religions qui existent aujourd'hui, je veux aussi énumérer trois raisons pour lesquelles le christianisme est la religion supérieure entre toutes les religions, y compris les plus primitives mentionnées précédemment.

#1 – Le christianisme a une révélation supérieure de Dieu.

La plupart des religions ont une vue de Dieu très limitée, soit comme une force impersonnelle ou une sorte d'être surhumain. Le christianisme révèle que Dieu est purement un esprit, conscient, avec volonté, pouvoir, connaissance, force morale et puissance communicative. Le christianisme explique quelle sorte d'être Il est ainsi que ce qu'Il veut de nous et pour nous.

#2 – Le christianisme a un chef supérieur.

Toutes les autres religions ont des hommes ou des femmes comme chefs, prophètes, gurus, prêtres ou autres. Le christianisme a Dieu lui-même comme chef sous la forme d'un être humain, Jésus Christ. Dans la religion chrétienne, le chef est toujours vivant et présent pour diriger et encourager ses disciples dans chaque génération.

#3 – Le christianisme offre une solution supérieure aux problèmes de l'humanité.

Les autres religions offrent de résoudre le problème de l'humanité en imposant des règles ou des pratiques religieuses, ou offrent une solution finale après la mort. Le christianisme, par contre :

A. Identifie la source cachée de la souffrance humaine.

La séparation de Dieu à cause de la désobéissance aux lois de Dieu (le péché) mène à la culpabilité, la honte, la rébellion, la mort, le jugement et la condamnation.

B. Fournit une solution au problème.

Dieu lui-même assume la responsabilité de payer la dette morale de l'humanité à travers la mort sacrificielle de Jésus Christ.

Dans le christianisme, Dieu fait pour les humains ce que les humains ne peuvent faire pour eux-mêmes. Il élimine la culpabilité en éliminant la dette morale causée par le péché.

Dans le christianisme, les gens n'obtiennent pas le salut selon leur capacité de pratiquer leur religion ou d'observer des codes moraux (comme c'est le cas dans toutes les religions organisées).

Dans le christianisme, Dieu Lui-même à travers Jésus Christ sauve les hommes à cause de leur foi en lui.

La pratique de leur religion et l'effort de garder les codes moraux sont des expressions continues de cette foi mais ne constituent pas la dynamique qui les sauve ultimement.

C. Le christianisme offre une meilleure espérance.

La meilleure offre des religions d'Extrême-Orient et du Proche-Orient est que les individus cessent d'être, à la mort ou même avant. L'islam et le judaïsme offrent un paradis qui ressemble beaucoup à la vie ici-bas, mais meilleur.

De bien des manières, c'est ce que les religions primitives offrent aussi : la sécurité ici et une situation idéale après la mort.

Le christianisme, toutefois, offre à ses croyants l'espérance que pendant qu'ils sont vivants ici-bas, ils peuvent s'attendre à

  • être libres de culpabilité et de peur;
  • avoir la paix d'esprit;
  • des relations en amour avec les autres croyants;
  • une meilleure compréhension de la pensée de Dieu;
  • à un renouveau spirituel.

En plus de cela, les chrétiens anticipent une vie après la mort où ils sont:

  • des esprits conscients avec une identité personnelle;
  • libres de limites physiques y compris de la mort et du péché;
  • unis à Dieu dans une relation intime personnelle pour l'éternité.

Nous pourrions offrir encore bien d'autres raisons pour lesquelles le christianisme est supérieur:

  • plus grand nombre d'adeptes;
  • le plus d'écrits historiques;
  • témoignages oculaires de la vie de Jésus;
  • impact positif du christianisme dans le monde, etc.

Je n'en ai donné que quelques-unes dans ce chapitre pour souligner la nature supérieure du christianisme. Dans les 5 chapitres suivants, nous examinerons de plus près la foi chrétienne et le style de vie de ceux qui la pratiquent.

Questions à discuter

  1. Pourquoi pensez-vous qu'il y a tant de similarités entre les religions majeures du monde, y compris le christianisme?
  2. Selon vous, quelle est la raison principale qui rend le christianisme supérieur aux autres religions? Pourquoi?
  3. Pourquoi Dieu permet-Il l'existence et la croissance de tant de religions?