Dans cette leçon nous examinons les différentes théories présentées pour expliquer l'identité de "l'homme du péché" auquel Paul fait référence dans son épître.
Télécharger
Langues

Ces lettres contiennent deux idées principales :

  1. Le remerciement pour la fidélité et la persévérance de la jeune église de Thessalonique face à l'adversité.
  2. De l'enseignement important concernant l'avènement du Christ.

La première lettre contenait de l'information au sujet du retour même du Christ et de ce qui arriverait aux croyants de l'époque. La deuxième lettre décrit des événements-clé qui doivent prendre place avant Son retour. Cet enseignement était nécessaire parce que certaines personnes avaient commencé à dire que le Christ était déjà revenu ou que Sa venue était imminente.

Dans sa seconde lettre Paul les rassure que le "jour" n'est pas encore arrivé parce que certains autres événements doivent d'abord prendre place:

  • L'apostasie, soit l'abandon de la vérité par certains croyants .
  • La révélation de l'homme du péché quand ce qui le retient sera enlevé.

J'ai dit plus tôt que la chute ou l'abandon des enseignements du Christ avaient déjà commencé. Dans cette leçon nous examinerons l'identification possible de l'homme du péché et de ce qui le retient.

1Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, 2de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. 3Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, 4l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. 5Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous? 6Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. 7Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement. 9L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés.
- 2 Thessaloniciens 2.1-10

Plusieurs théories ont été formulées pour identifier qui ou ce que peut être l'homme du péché. Examinons les quatre théories principales:

1. L'Empire romain

Il est facile de voir pourquoi les premiers chrétiens pouvaient penser que l'Empire romain était l'homme du péché.

  • Il s'opposait au christianisme.
  • Il exigeait que l'empereur soit adoré comme un dieu.
  • Il promouvait un grand mal.

On pensait que ce qui retenait l'homme du péché était en fait le gouvernement romain qui limitait le pouvoir de l'empereur. Cette théorie ne tient toutefois pas parce que les Écritures disent que l'homme du péché sera présent même à la fin des temps et sera détruit par l'avènement de Jésus. L'Empire romain et ses empereurs ont disparu il y a longtemps et ne peuvent donc pas accomplir cette portion de la prophétie de Paul.

2. Le diable

Il y en a qui pensent que Satan lui-même est l'homme du péché, qu'il travaille à l'arrière-plan pour créer et promouvoir le mal, et qu'il devient éventuellement humain sous une forme quelconque pour personnifier l'homme du péché. De nombreux films populaires ont utilisé cette idée (L'exorciste, Damien: La Malédiction 2, Le bébé de Rosemary, L'Associé du diable).

Dans cette théorie, le Saint Esprit (travaillant peut-être à travers la Parole) est l'influence restrictive. La théorie dit que le Saint Esprit sera enlevé à la fin pour que Satan puisse prendre une forme humaine et être détruit par Jésus avant de conquérir le monde.

Cette explication présente aussi certains problèmes:

  • Au verset 9 c'est Satan qui dirige cette personne. Satan ne se divise pas en deux personnes.
  • Il n'y a aucune indication que le Saint Esprit ne soit jamais retenu par qui que ce soit sauf par un pécheur chrétien.
  • Personne ne peut empêcher le pouvoir du Saint Esprit d'agir dans la vie de quelqu'un d'autre.
  • L'Apocalypse 20.1-3 montre que Satan est retenu pour 1 000 ans (ce qui signifie la période du Nouveau Testament) et que l'agent de ce pouvoir restrictif est un ange (et non pas le Saint Esprit).
  • Avant la venue du Christ, Satan trompe le monde avec une grande puissance. Après la croix et après que l'évangile est prêché, le pouvoir de Satan diminue de beaucoup.

Par conséquent, quelque chose d'autre (par le pouvoir qui reste à Satan) et quelqu'un d'autre (qu'il manipule) va se manifester. Le fait qu'il soit libéré suggère une grande libération du pouvoir diabolique présent à la fin, juste avant le retour de Jésus.

3. La papauté

L'institution de la papauté dans le christianisme cadre bien avec l'activité de l'apostasie et avec l'idée de l'homme du péché. C'est une théorie favorite des évangéliques et des fondamentalistes extrêmes. Quelques avantages de cette théorie:

  • Elle se produit à l'intérieur du christianisme et elle est très visible.
  • Elle est née des racines de l'apostasie semée au premier et au deuxième siècle.

La réorganisation de l'église du Nouveau Testament d'un système pastoral local autonome à une organisation basée sur le système d'hiérarchie romaine a produit quatre changements qui ont éventuellement endommagé l'église.

  • La séparation des ministres du laïcisme, en faisant d'eux les intermédiaires spéciaux entre Dieu et l'église, a créé un système de classes à l'intérieur de l'église. Dans une église basée uniquement sur les enseignements du Nouveau Testament, chaque membre est un prêtre (Apocalypse 1.6); chaque membre a un don ou un ministère (Romains 12.1 et suivants). Cette idée biblique a été remplacée par une vue élitiste du ministère par l'Église catholique .
  • La papauté et sa réorganisation de l'église a donné une autorité spéciale aux pasteurs (évêques) au-delà de la congrégation locale et mis en place le système pyramidal qui existe dans l'Église catholique aujourd'hui. La Bible donne à un groupe d'évêques l'autorité sur une seule congrégation. D'après les enseignements du Nouveau Testament, il n'y a sur terre aucune autorité dans l'église au-delà du niveau local.
  • Cette réorganisation sous le pape a introduit de nouvelles positions dans l'église et des rôles qui ne se trouvent pas dans les Écritures. Les positions d'archevêques, de cardinaux, ou de papes sont des inventions des hommes et ne sont pas autorisées dans le Écritures; celles-ci ne reconnaissent que les rôles suivants :
    1. L'évangéliste (proclameur)
      • Prédicateur, Apôtre (missionnaire)
      • Ministre (de l'Évangile)
    2. Le diacre (vocation, service) Éphésiens 4.11 et suivants
    3. L'ancien (ministère de leadership)
      • Évêque, pasteur
    4. L'enseignant (ministre de la Parole)

Le Nouveau Testament ne décrit aucun autre rôle ou position dans l'église.

  • Cette réorganisation met entre les mains des hommes, des conseils ou des comités le droit de modifier, d'ajouter ou d'enlever les enseignements du Christ. Certains des changements au cours des ans:
    • Le baptême des enfants - troisième siècle
    • La confession - quatrième siècle
    • La transsubstantiation - neuvième siècle
    • Les indulgences -quinzième siècle
    • L'Infaillibilité pontificale – 1870

Juste pour en nommer quelques-uns.

La plus récente addition promue par le pape précédent est la doctrine de comédiatrice de Marie. Cette idée affirme que par sa souffrance, Marie, la mère de Jésus, contribue au sacrifice de Jésus pour nos péchés sur la croix. Autrement dit, nous sommes sauvés par le travail de rachat de Jésus et de Marie.

Il y a aussi d'autres points qui supportent la vue de la papauté en tant que l'homme du péché. La papauté revendique la supériorité sur chaque croyant et exige l'obéissance. Elle se fait l'égale de Dieu dans le sens où elle se dit infaillible dans les questions d'enseignement et qu'elle condamne tous ceux qui s'opposent au pape. Elle a régulièrement produit de fausses doctrines, de faux miracles, elle a élevé des gens ordinaires à un rôle de demi-dieu, de "saint" dans un effort de maintenir son autorité et sa crédibilité parmi ses disciples... et tout cela au nom du Christ.

Le rôle de la papauté est la plus grande et la plus longue apostasie ininterrompue qui soit visible dans le christianisme.

Certains pensent aussi que l'influence restrictive sur la papauté est la structure même de l'Église catholique qui l'a historiquement affrontée (semblable à la lutte pour le pouvoir entre les États individuels et le gouverement fédéral dans le système politique américain). Un bon exemple de ce conflit s'est vu quand plusieurs membres du collège des évêques ont résisté à l'introduction de la doctrine de l'infaillibilité papale en 1870 et ont perdu la bataille.

D'autres enseignent que la Réformation et la propagation de la Bible aux mains du peuple ont blessé la papauté mortellement et qu'elle n'a plus le pouvoir qu'elle avait précédemment. C'est à dire que la Réformation aurait été "le souffle de Sa bouche" que Dieu a envoyé pour abattre l'homme du péché, soit la papauté. Seul le retour de Jésus peut encore discréditer et détruire complètement cette institution.

De nombreux érudits sont d'accord avec ce point de vue de la papauté en tant que l'homme du péché. Il est vrai qu'il y a de nombreux parallèles ici et un bon argument, mais examinons aussi certains des problèmes de cet enseignement:

  1. Le pape ne revendique pas la divinité. Il ne revendique que l'autorité dans les choses religieuses. Il s'efforce actuellement d'unir toutes les religions et de favoriser une meilleure unité entre les catholiques et les protestants.
  2. En 2 Thessaloniciens, l'apostasie est telle que l'homme du péché et le système qu'il favorise sont en pleine rébellion contre le Christ et l'Évangile. En dépit de ses erreurs, l'Église catholique favorise la foi dans le Dieu de la Bible, la foi au Christ ainsi que de hauts standards de moralité. Elle peut avoir erré dans ses enseignements et ses pratiques, mais beaucoup d'autres groupes qui confessent le Christ ont erré eux aussi.

En fin de compte, je crois que le système catholique et la papauté font partie de l'apostasie et qu'ils souffrent des délires et des erreurs provoqués par l'homme du péché. Ils sont des outils involontaires dans le plan plus vaste du mal qui crée la confusion et l'hérésie à l'intérieur du christianisme, mais ils ne sont pas l'homme du péché comme certains le croient et l'enseignent.

L'apostasie est quelque chose qui se produit à l'intérieur du christianisme et mon opinion est que de différentes formes de christianisme non-bibliques pratiquées aujourd'hui (y compris le catholicisme, le mormonisme, l'adventisme du septième jour) font toutes partie d'une apostasie générale qui a commencé au deuxième siècle et qui continue aujourd'hui sous de différentes formes.

Il est toutefois inexact de dire que l'homme du péché est la tête ou le chef de l'apostasie. Celle-ci commence et se développe de bien des manières, puis l'homme du péché est révélé comme un événement séparé. Il s'agit là de choses distinctes qui se déroulent simultanément.

La Bible ne dit pas que l'homme du péché est un personnage "religieux." À mon avis, c'est la raison principale pour laquelle enseigner que le pape est l'homme du péché est incorrecte. Paul dit que le personnage ou l'entité en question oppose la religion, oppose Dieu, oppose l'adoration et s'efforce de prendre la place de Dieu en tant que souverain sur les hommes.

Bien que cette théorie s'adapte à bien des égards, le Pape et le catholicisme romain ne remplissent pas certains faits importants que la Bible mentionne au sujet de l'homme du péché.

4. Un principe d'impiété

Une dernière possibilité est que le "principe" du mal est en fait la rébellion qui travaille dans le monde et qui se manifeste dans une variété de personnages et de mouvements à travers l'histoire. Nous voyons le principe de l'impiété à l'oeuvre dans:

  • L'Empire romain
  • Les guerres barbares
  • L'âge des ténèbres (dark ages)
  • Le nazisme, le communisme
  • La philosophie impie
  • l'aggresion religieuse fanatique.

Tous ceux-ci, ainsi que d'autres mouvements, ont essayé de régner sur les hommes, sans respect envers Dieu, ou le Dieu de la Bible. Ils ont utilisé les mensonges, le pouvoir et toutes sortes de moyens pour atteindre leurs buts. Tous ont été pris au piège de l'illusion promulguée par la philosophie athée ou par la religion tordue de chaque âge. En plus de ceux-ci, chaque époque produit une version nouvelle ou un visage nouveau de ce principe du mal. Nous avons été témoins de plusieurs de ces réincarnations dans les deux derniers siècles:

  • Le matérialisme du dix-neuvième siècle
  • L'humanisme du vingtième siècle
  • Le post-modernisme du ving-et-unième siècle
  • Le fanatisme présent.

Ils ont tous opposé Dieu, tenté de détruire l'adoration véritable, essayé de remplacer Dieu dans Son propre temple qui est le coeur humain.

Ce principe du mal (tout comme le levain, qui travaille sans être évident) continuera à opérer de cette manière jusqu'à ce qu'il soit incarné dans une personne ou un mouvement qui sera plus puissant, plus méchant et plus menaçant pour l'âme de l'homme que jamais auparavant.

L'homme du péché sera une menace parce que sa révélation sera accompagnée :

  • de revendications personnelles à la divinité
  • de signes et de prodiges
  • de visibilité à l'échelle mondiale.

Le fait de reconnaître que c'est l'homme du péché qui est révélé sera le signe que le retour du Christ sera imminent. Rappelons-nous que Jésus ne reviendra pas jusqu'à ce que l'homme du péché ne soit révélé. Révélé à qui? Aux chrétiens évidemment!

Les non-croyants et les méchants ne le reconnaîtront pas. Jésus promet que les chrétiens le reconnaîtront. Comment? Jésus nous le révélera. Nous n'avons pas à nous inquiéter de ne pas le reconnaître ou de le manquer. L'homme du péché est révélé, il ne se révèle pas.

Maintenant, le pouvoir qui le retient (versets 6 et 7) est présenté comme une personne et une puissance et est lui-même un mystère. Ce pouvoir de restriction pourrait être le principe de la loi et de l'ordre tel qu'il se manifeste dans l'histoire à travers de différents leaders et gouvernements. Là où ce principe de droit (en vertu duquel nous vivons aux États-Unis et au Canada) s'écroule, l'homme du péché donnera libre cours à son mal et seul le retour de Christ l'arrêtera et y mettra fin.

Si nous connectons ces idées, nous voyons émerger un schéma historique :

  • La parole de Dieu est prêchée et plusieurs lois prennent forme pour la réfléter.
  • Le principe du mal est à l'oeuvre essentiellement en opposant Dieu et se voit par son attaque constante contre les standards de moralité et de loi.
  • L'apostasie commence et continue à travers l'histoire jusqu'au point où il y a peu de base divine pour les lois et la moralité de l'humanité (par exemple le mariage entre des personnes du même sexe, l'avortement, l'agression religieuse fanatique).
  • Cet abolissement de la volonté de Dieu de l'essence même des affaires humaines et des lois permet un dernier assaut de mal qui est personnifié par une personne en particulier ou un mouvement qui cherche à remplacer Dieu et Sa volonté comme source des valeurs humaines et des lois.
  • Cela signale le retour du Christ et de Sa Parole à sa position de prééminence et détruit une fois pour toutes
    • le principe du mal
    • l'homme du péché
    • le monde corrompu
    • les méchants et les incroyants qui ont servi l'apostasie et le principe du mal.

Je préfère cette dernière théorie pour expliquer la prophétie de Paul parce que:

  1. Les Empereurs de Rome n'existent plus;
  2. Satan ne peut être divisé;
  3. La papauté ne remplit pas complètement la description de l'homme du péché;
  4. Cette théorie explique le passé, le présent et le futur sans violer aucun fait concernant l'homme du péché et l'apostasie.

Nous pouvons choisir ici ce que nous pensons comme explication mais je pense que la quatrième théorie explique plus exactement la plupart des faits qui nous sont connus à ce sujet.

En résumé

Nous vivons à une époque où l'apostasie et le principe du mal sont à l'oeuvre dans notre monde et dans l'église. Nous devons y répondre de deux manières :

  1. Demeurer près de la Parole en toute chose.
  2. Lutter contre le principe du mal en prêchant l'Évangile à ce monde et vivre des vies saints pour attirer ceux qui sont perdus vers la lumière et la sécurité de l'église.