Cette leçon examine la nature de la volonté de Dieu et la manière dont elle adapte la volonté de l'homme à son aptitude à choisir ou à rejeter le salut.
Télécharger
Langues

Jusqu'ici dans cette épître, Paul a décrit le châtiment qui attend les non-croyants et les méchants quand le Christ reviendra. Il réassure aussi les Thessaloniciens que ce "jour" n'est pas encore venu puisque :

  • L'apostasie doit se produire d'abord et que
  • l'homme du péché doit être révélé.

Dans la leçon précédente j'ai mentionné différentes idées concernant ces événements :

  • L'apostasie (l'abandon de la foi chrétienne) a déjà commencé et est active dans le monde.
  • L'homme du péché n'a pas encore été révélé mais le mystère de l'impiété est à l'oeuvre, créant beaucoup de mal et de péché dans le monde.

J'ai dit que nous saurons que la fin est imminente (nous en connaissons la séquence mais pas le temps) quand nous verrons cette puissance sans loi se manifester en une personne ou une entité qui sera si méchante et si puissante qu'elle revendiquera, d'une manière quelconque, l'égalité avec Dieu.

Ce visage du mal, l'homme du péché, confondra les nations au point où la vérité du Christ et de l'église seront gravement menacées. Ce sera à ce stade (quand cet impie sera révélé aux chrétiens) que le Christ reviendra le détruire et prendre Son église avec Lui dans la gloire éternelle au ciel, et qu'Il enverra en enfer les méchants, les incroyants et ceux qui auront cru à l'homme du péché.

Dans sa description de ces temps, Paul mentionne aussi une autre idée qui est difficile à comprendre. Il dit que Dieu enverra une "puissance d'égarement" à ceux qui refusent d'aimer la vérité afin qu'ils soient jugés et condamnés à cause du mensonge auquel ils ont cru.

11Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, 12afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.
- 2 Thessaloniciens 2.11-12

À première vue, il semble que Dieu force certaines personnes à croire un mensonge et qu'Il les punit ensuite à cause de cela. Cela semble injuste. Y a-t-il une solution? Il y en a une mais il faut d'abord comprendre comment la volonté de Dieu fonctionne pour comprendre le sens de ce passage.

La volonté de Dieu - 2 Thessaloniciens 2.11-12

La Bible explique la manière inhabituelle selon laquelle la volonté de Dieu opère dans Sa relation avec l'humanité et l'univers matériel. Il y a deux côtés à Sa volonté:

1. La volonté directe de Dieu

Certaines choses sont accomplies en concert avec l'opération de la volonté directe de Dieu. Cette volonté directe fonctionne de deux manières différentes:

  1. La volonté directe positive - Dieu veut de bonnes choses. Par exemple, Dieu veut accomplir la création et Il veut qu'elle soit bonne. Dieu veut que le Christ vienne sauver l'homme; Dieu veut que Sa parole soit enregistrée et préservée pour l'humanité. Dieu veut que ces bonnes choses se produisent. On voit ici la volonté positive directe de Dieu.
  2. La volonté directe négative - Dieu veut le jugement et le châtiment. Par exemple, Dieu décide d'inonder la terre pour la détruire; Dieu envoie les fléaux pour punir le pharaon; Dieu utilise différentes nations pour juger et punir Son peuple à travers les âges. Dieu cause directement la venue de choses négatives pour accomplir Sa justice et Son dessein. Dieu dirige donc la réalisation de choses positives et négatives dans l'univers matériel et pour l'humanité.

2. La volonté permissive de Dieu

De nombreux événements se produisent dans la Bible et dans l'histoire, mais ils se passent en coopération avec la volonté permissive de Dieu. Cette volonté opère aussi de deux différentes manières:

A. La volonté permissive positive de Dieu - En 1939, une église a été plantée à Choctaw, Oklahoma, et plusieurs années plus tard l'église de Choctaw subvient aux besoins d'un missionnaire à Montréal pour aider à une église au Québec. Il ne s'agit pas ici d'inspiration, de révélation ni de miracle. Cela est fait selon la volonté permissive positive de Dieu. Des hommes ont décidé de cette marche à suivre et la volonté permissive positive de Dieu l'a permise.

Mon épouse et moi avons décidé d'avoir une famille. Nous avons choisi d'avoir quatre enfants (non pas trois ou cinq ou six mais quatre) et la volonté permissive de Dieu nous a accordé ce bienfait. Il aurait pu nous limiter mais Il ne l'a pas fait. Il a permis que cette bonne chose positive se produise.

B. La volonté permissive négative de Dieu - Dieu permet certaines choses qu'Il ne planifie pas ou qu'Il n'aime pas. Il les permet et les utilise néanmoins pour accomplir Son dessein ultime. Par exemple, Satan tente Ève, il attaque Job, il manipule le principe du mal dans le monde. Dieu n'a pas planifié ni désiré ces choses, mais dans Sa souveraineté Il a permis à Satan de faire ces choses. Il y a des maladies, des accidents, des tragédies qui se produisent dans le monde. Dieu n'a pas désiré ces choses, Il ne les a pas inventées et ne les a pas envoyées, mais Il permet ces conséquences négatives du péché pour nous affecter de différentes manières.

Dieu cause donc consciemment certaines choses positives et négatives, et Il permet aussi certaines choses positives et négatives même s'Il ne les a pas causées. Toutefois, peu importe ce qui arrive et sous quelle catégorie de Sa volonté, Dieu sait à l'avance ce qu'Il souhaite et ce qu'Il permet. Il connaît aussi les conséquences et les résultats de tout ce qui arrive et comment Il utilisera tout pour Se glorifier et pour accomplir Sa volonté ultime, soit de justifier la foi des saints en Christ et de punir les méchants et les incroyants.

Par conséquent, quand nous parlons d' "égarement" envoyé sur le peuple par Dieu, nous devons prendre en considération ce que je viens tout juste d'expliquer pour comprendre ce que Paul écrit. Cet égarement est envoyé selon la volonté permissive négative de Dieu. Il permet au trompeur (l'homme du péché) de captiver complètement par ses mensonges et ses tromperies tous ceux qui n'aiment pas la vérité . Dieu n'invente pas la tromperie, Il ne ment pas, Il n'approuve pas le trompeur, mais Il lui permet de fonctionner pour un certain temps dans le monde. Ceux qui croient aux mensonges seront autorisés à le faire sans intervention de Dieu. Ils seront jugés de manière juste parce qu'ils ont choisi de croire aux mensonges plutôt qu'à la vérité.

La vérité, voulue directement par Dieu et glorieusement révélée par le Christ, est tellement supérieure au mensonge, mais ils ont préféré croire au mensonge, alors Dieu le leur a permis au maximum. Dieu "envoie la puissance d'égarement" dans le sens où Il permet l'égarement aux mains du trompeur et Il lui permet de travailler pleinement sur ceux qui choisissent d'y croire plutôt qu'à la vérité supérieure envoyée directement par Dieu.

En fin de compte, cette acceptation complète du mensonge prouvera que Son jugement est évident, juste, nécessaire et sans doute. Il n'y aura ni doute ni chagrin que ces gens méritent leur châtiment au jugement.

Une fois que Paul finit de décrire les événements qui précèdent le retour du Christ et la condamnation de ceux qui n'y sont pas prêts à cause de leur incrédulité, il tourne son attention vers les Thessaloniciens mêmes. Étant donné que les choses en sont ainsi, il les pousse à ne pas devenir comme ceux qui aiment le mensonge (et ce que le mensonge leur permet) mais plutôt à suivre le chemin de ceux qui aiment la vérité et en suivent le chemin.

Le chemin de la vérité - 2 Thessaloniciens 2.13-17

13 Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l'Esprit et par la foi en la vérité. 14 C'est à quoi il vous a appelés par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. 15 Ainsi donc, frères, demeurez fermes, et retenez les instructions que vous avez reçues, soit par notre parole, soit par notre lettre.
- 2 Thessaloniciens 2:13-15

Paul réexamine la situation et leur dit que malgré la méchanceté et les dangers qui sont dans le monde, il y a encore de quoi être reconnaissant, spécialement pour l'église à Thessalonique. Il leur donne deux raisons fondamentales:

1. Ils ont été choisis pour le salut – v. 13

Il ne s'agit pas ici d'un choix au sens judiciaire ou arbitraire où Dieu choisit quelqu'un ou quelque chose par préférence à quelqu'un ou à quelque chose d'autre. Paul se réfère au phénomène où Dieu s'approprie ou choisi pour Lui-même ceux qui sont sanctifiés par le Saint Esprit parce qu'ils croient la vérité de l'Évangile. Dieu choisira, s'appropriera tous ceux qui choisissent de croire au Christ et Il a promis de le faire depuis le commencement des temps.

Dans ce verset Paul dit aussi que ceux qui sont sujets au choix de Dieu sont ceux qui sont transformés par l'Esprit à cause de leur confiance en ce qui est vrai. Ce choix est différent de l'effort de se transformer par des systèmes ou des méthodes qui ne peuvent accomplir la transformation requise par Dieu. Par exemple, ceux qui essaient de se changer en se servant de...

  • La Loi (le légalisme ou le perfectionnisme)
  • La magie (la manipulation des esprits)
  • L'idolâtrie (l'adoration de choses créées)
  • La philosophie (des vérités et des systèmes inventés par l'homme pour s'actualiser).

Les Thessaloniciens peuvent être reconnaissants qu'à cause de leur foi dans la vérité de l'Évangile (la solution de Dieu pour le péché et la mort), ils sont devenus choisis de Dieu et héritiers du salut. Ce changement est réel, personnel, éternel et spirituel.

2. Leur salut est certain – v. 14

Le salut qu'ils possèdent se manifestera complètement à l'avènement de Jésus. La nature de ce salut est telle qu'à Son retour, ils partageront Sa gloire. C'est ce vers quoi la transformation présente (la sanctification) travaille, que le Christ complètera à Son retour. C'était l'intention originelle de l'appel de Dieu par l'Évangile: qu'un jour ils soient perfectionnés dans la gloire. Cette perfection finale, cet accomplissement final de leur transformation spirituelle est assuré, il n'y a aucun doute de sa concrétisation et ils devraient en être reconnaissants.

Au verset 15, Paul résume en disant que si ces choses sont vraies, ils ne doivent donc pas croire aux mensonges. Voici comment il leur faut répondre aux mensonges qui tentent de troubler la foi, aux mensonges qui trompent les autres.

  1. Demeurer ferme – être mature, fort, inébranlable. Ne pas perdre leur calme.
  2. S'attacher aux traditions – s'accrocher à ce qui leur a été enseigné originalement par leurs enseignants et mentors: Paul, Timothée et Silvain.

Il complète ce passage avec une bénédiction :

16Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, 17consolent vos coeurs, et vous affermissent en toute bonne oeuvre et en toute bonne parole!
- 2 Thessaloniciens 2.16-17

Il prie que Dieu et Christ qui leur ont donné leur amour les réconfortent avec la connaissance qu'ils sont éternellement sauvés par la grâce. Il prie aussi que Dieu exerce Sa volonté (positive directe) en les consolant quand ils sont découragés, et leur aide dans leurs paroles et actions.

Oui, il y a les mensonges et la condamnation pour certains, mais Paul est reconnaissant que les Thessaloniciens sont sauvés et il prie que Dieu leur aide à demeurer dans la bonne voie, en Se servant de Sa volonté positive directe. Dieu ne se contentera pas seulement de laisser de bonnes choses se produire mais Il les provoquera!

La volonté et le salut

Ce passage est inhabituel du fait qu'il contient cinq choses que Dieu fait et trois choses que nous faisons en rapport à notre salut. La volonté positive directe de Dieu opère de cinq manières différentes en ce qui a trait à notre salut:

1. Il aime – v. 13

La motivation de Dieu pour nous sauver, c'est l'amour. Il aime chaque âme consciemment, délibérément et à dessein.

2. Il choisit – v. 13

Comme nous l'avons déjà dit, cela signifie qu'Il choisit pour Lui-même. Au début, Dieu a choisi que tous ceux qui croiraient la vérité seraient sauvés. Il a délibérément choisi ce groupe pour faire l'expérience de la gloire du ciel.

3. Il appelle – v. 14

Dieu appelle intentionnellement chacun à la gloire à travers l'Évangile. Ceux qui aiment la vérité répondent à l'Évangile.

4. Il sauve – v. 13

1 Timothée 2.4 dit que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés, c'est là Son dessein ultime. Il fournit tout ce dont nous avons besoin pour une transformation complète et le salut de l'âme.

5. Il glorifie – v. 14

Son but ultime est que tous ceux qui répondent à l'appel deviennent glorieux comme Son Fils Jésus.

Dans toutes ces actions, la "volonté directe" de Dieu opère, et la signification de cela pour nous est que si ces choses sont la volonté positive directe de Dieu, alors notre salut est certain parce que:

  • Dieu aime toujours, même quand nous sommes faibles.
  • Dieu ne change jamais Son choix: pas de surprises.
  • Dieu continue à appeler, Il veut que tous soient sauvés.
  • Dieu garantit le salut, nous pouvons Lui faire confiance.
  • Dieu a le pouvoir de nous transformer en gloire, nous avons une joyeuse anticipation.

Du côté opposé de cette relation, nous voyons que l'homme a sa propre volonté directe quand il en vient au salut. Celle-ci agit de trois manières:

  1. L'homme croit - Ces Thessaloniciens ont choisi de croire (d'accepter comme vrai) le message de l'Évangile. Nous ne pouvons rien faire pour nous sauver nous-mêmes, aucun travail ou aucune bonne action ne peut être échangé pour notre âme. Cependant, Dieu ne nous demande pas ce que nous ne pouvons pas faire, il nous demande ce que nous pouvons faire, et exercer notre volonté directe positive en croyant et en agissant d'après cette conviction (par la repentance et le baptême) est quelque chose que nous pouvons tous faire.
  2. L'homme remercie (v. 13) – Les remerciements pour les bienfaits reçus font partie de l'opération directe de notre volonté, et sont une expression de foi. De ne pas remercier est habituellement le premier signe d'une foi perdue (Romains 1).
  3. L'homme tient bon dans la vérité - Nous n'échangeons rien et ne faisons rien pour mériter ou pour maintenir notre salut. Nous nous accrochons simplement à ce qui nous a été donné gratuitement par Dieu. Nous le faisons en retenant la vérité de l'Évangile telle qu'elle nous a été donnée par le Christ, et nous évitons les mensonges et les tromperties qui s'efforcent de renier l'Évangile et sa puissance.

La volonté directe de l'homme peut rejeter l'amour de Dieu, refuser Son choix, ignorer Son appel, négliger Son salut et résister à la transformation de l'âme en gloire. Quand l'homme s'oppose directement à Dieu de cette manière, la volonté passive négative de Dieu lui permet de Lui résister et d'en souffrir les conséquences.

En résumé

La volonté directe de Dieu était en opération dès le début avec le dessein de sauver les Thessaloniciens; en dépit de leurs difficultés et aussi longtemps qu'ils tenaient bon dans la vérité, Dieu complèterait ultimement Sa volonté directe, soit leur résurrection glorieuse et leur vie éternelle avec le Christ au ciel.

Leçons

  1. C'est la volonté de Dieu de nous sauver mais est-ce toujours notre volonté d'être sauvé?
    • Rejetons-nous Son amour en aimant le péché?
    • Refusons-nous Son choix en choisissant quelque chose d'autre que le Christ?
    • Ignorons-nous Son appel en repoussant notre décision?
    • Résistons-nous au travail de l'Esprit en nous?
  2. Dieu est en charge de notre salut du début à la fin. Ne soyons pas inquiets, réjouissons-nous. Notre part est de faire confiance à la vérité (Jésus est Dieu, la croix nous sauve, nous ressusciterons).
  3. Le réconfort et la force viennent de Dieu et non pas des choses matérielles. La seule manière d'être réconforté par des choses, c'est de faire et de dire de bonnes choses, et non pas d'acquérir de belles choses.

Le point important pour nous ici est que la volonté directe de Dieu opère envers nous de la même manière que pour les Thessaloniciens. Ne soyons pas accablés par le pouvoir du mal dans le monde, ayons confiance que Dieu est en charge et qu'Il nous sauvera. Soyons prudents de ne pas croire de mensonges mais de demeurer fidèles à ce que nous avons reçu du Christ et de Ses apôtres. Demandons à Dieu de nous diriger et de nous réconforter directement dans l'accomplissement de bonnes actions et de bonnes paroles afin d'être occupés à ces choses quand le Christ reviendra. Si nous le faisons, nous serons prêts à l'avènement du Christ.