Le jour du jugement

Par Michel Mazzalongo Publié : Tue. December 9
En complément aux instructions de Paul aux Thessaloniciens, cette leçon examine l'enseignement de Jésus en Matthieu 24-25 au sujet de Son retour.
Télécharger
Langues

Cette série s'est efforcé de présenter une étude en profondeur des deux épîtres de Paul à l'église à Thessalonique. Dans ces deux lettres Paul décrit en détail l'avènement du Christ et les événements qui l'entourent. Je veux ici ajouter à l'information que Paul founit dans ces épîtres en examinant un passage de l'évangile de Matthieu qui adresse le même sujet: le retour de Jésus et le jugement. Jésus parle de Son retour et de la fin du monde en Matthieu 24-25.

1Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. 2Mais il leur dit: Voyez-vous tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. 3Il s'assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde?
- Matthieu 24.1-3

Dans ce passage Matthieu décrit une scène où, alors que Jésus sort du temple, les Apôtres en soulignent la merveilleuse construction qui sera, aux dires de Jésus, un jour déserte. Au cours de cette période, le temple avait fait l'objet de vastes travaux de reconstruction; le dernier effort étant payé par Hérode lui-même.

Au premier verset, Jésus répond à leurs commentaires en disant que ces édifices seront non seulement vides, mais qu'ils seront complètement renversés. Cela provoque d'autres questions de leur part (Pierre, Jacques, Jean et André, Matthieu 13.13) à deux sujets:

  1. Quand le temple sera-t-il détruit?
  2. Quels signes accompagneront la fin du monde qui sera provoquée par le retour de Jésus?

Est-ce que les Apôtres pensaient que ces deux événements arriveraient au même moment ou séparément, nous n'en sommes pas certains. Ils questionnaient toutefois deux événements différents:

  • La destruction du temple.
  • Le retour du Seigneur à la fin du monde.

La section suivante de Matthieu peut être une source de confusion. Il est donc utile de la diviser en trois vues de l'histoire dont Jésus a parlé en répondant à leurs questions.

1. Une vue panoramique – v. 4-14

4Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. 5Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. 6Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. 7Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. 8Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. 9Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. 10Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. 11Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. 12Et, parce que l'iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. 13Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. 14Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.
- Matthieu 24.4-14

Dans ces versets Jésus donne une vue d'ensemble ou panoramique de l'histoire du monde qui inclue le temps avant la destruction du temple, le temps après sa destruction, et de la période de Son retour à la fin des temps.

2. Vue téléscopique de Jérusalem – v. 15-35

15C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! - 16alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes; 17que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison; 18et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau. 19Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là! 20Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. 21Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. 22Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. 23Si quelqu'un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. 24 Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. 25Voici, je vous l'ai annoncé d'avance. 26Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n'y allez pas; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. 27Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme. 28En quelque lieu que soit le cadavre, là s'assembleront les aigles. 29Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. 30Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. 31Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre. 32Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. 33De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte. 34Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive. 35Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
- Matthieu 24.15-35

Dans ces versets, Jésus téléscope ou se concentre sur un grand événement de l'histoire des Juifs: la destruction de Jérusalem, dont nous savons qu'elle a eu lieu en 70 après JC, quelque 40 ans plus tard.

3. Vue téléscopique du retour de Jésus – v. 36-44

36Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. 37Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. 38Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; 39et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. 40Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; 41de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. 42Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. 43Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 44C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.
- Matthieu 24.36-44

Jésus finit avec une vue loin dans le futur alors qu'Il reviendra et avec Lui la fin des temps et le jugement. De garder ces trois vues séparées dans notre esprit nous aide à démêler ces versets complexes.

Le panorama jusqu'au retour – v. 4-15

V. 4 – L'avertissement pour qu'ils sachent éviter les faux enseignants et les faux prophètes à ce sujet.

V. 5-8 – Le cycle de faux prophètes, de guerres et de troubles dans le monde continuera jusqu'à la fin mais ils n'en sont pas en eux-mêmes les signes; ils ne sont que le commencement des choses qui deviendront progressivement pires avant la fin de Jérusalem, et aussi avant que la fin du monde n'arrive.

V. 9-12 – Parallèle à 2 Thessaloniciens où Paul parle de la fin du monde et de ce qui doit d'abord prendre place :

  • L'apostasie (l'abandon, le refroidissement de la charité)
  • L'homme du péché qui trompe plusieurs par ses faux signes et qui tente de prendre la place de Dieu - il sera révélé.
  • Jésus décrit la dévolution du monde (un cycle de mal et de réveil qui continue à progresser dans l'histoire humaine jusqu'à ce qu'une période de mal extrême brise ce cycle par l'apparition de Jésus qui signale la fin du monde, sa destruction, la résurrection et le jugement de toute l'humanité avec le châtiment pour certains et la gloire pour les disciples).

V. 13 – Par contraste, Il promet que les fidèles seront sauvés en dépit de ces tests et de ce mal.

V. 14 – Il promet aussi que la bonne nouvelle du royaume sera accomplie et doit l'être avant que la fin ne vienne.

Ceci est une vue panoramique des événements et du flux de l'histoire qui se produira jusqu'à Son retour.

Téléscope à la chute de Jérusalem – v. 15-35

La Judée était rebelle et désirait le retour des jours de gloire d'indépendance et de pouvoir que la nation avait vécus à l'époque du règne de Salomon. Cela causait de tels troubles que Rome a envoyé des troupes pour réprimer la rébellion. De 66 à 70 après JC, les armées romaines ont assiégé Jérusalem et complètement détruit la ville et le temple ainsi qu'au delà d'un million d'habitants. Cette destruction de la nation juive, de sa cité principale et du temple était l'accomplissement de la prophétie de Jésus aux disciples plusieurs années plus tôt. Les disciples voulaient savoir quand cela arriverait et Jésus leur donne les "signes" à surveiller parce que plusieurs d'entre eux seraient encore vivants quand cela se produirait.

V. 1-18 – Le premier signe était l'abomination de la désolation, c'est à dire que quand le temple serait profané ce serait un signe que la destruction était proche et qu'ils devraient s'enfuir de la ville. Le prophète Daniel (Daniel 11.31; 12.11) avait prophétisé que le temple serait souillé et cela s'est produit à l'époque des Maccabées par le roi de Syrie, Antiochus Epiphane, qui a sacrifié un porc sur l'autel du temple. Jésus reprend cette idée et dit que de la même manière, quand le temple sera profané par les païens pendant leur vie, ce serait le signe de fuir.

Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche.
- Luc 21.20

Luc 21.20 nous dit que le fait que le temple sera entouré par des armées étrangères en constituera la profanation. Les étendards ou les boucliers de l'armée romaine étaient idolâtres et souvent utilisés pour le culte des soldats. Le fait d'en entourer le temple le profanerait. Plusieurs érudits divergent ici en ce qu'était "l'abomination" et font référence aux historiens juifs pour les événements qui se sont produits avant, pendant ou après le siège mais Luc 21.20 est la seule référence biblique appropriée dans ce contexte.

"Que celui qui lit fasse attention!" signifie que celui qui lit Daniel ainsi que le cryptogramme du Christ saura quand il sera temps de fuir. En 68 après JC, la majorité des chrétiens qui vivaient à Jérusalem se sont sauvés à Pella, une ville située dans le Jourdain actuel, et ont ainsi évité d'être tués lors du massacre.

V. 19-21 – La tribulation fait référence à la souffrance causée par le siège de la ville par les Romains.

  • Au-delà d'un million ont été tués
  • La combinaison de la gravité de leur péché (les Juifs qui ont reçu les bénédictions et les promesses, mais ont rejeté et tué leur Messie) et de l'horreur du châtiment (la nation anéantie) n'a pas été égalée.

V. 22 – La providence de Dieu a permis que cette guerre finisse afin que les chrétiens ne soient pas annihilés avec les Juifs. Dans leur attaque, les soldats romains ne faisaient aucune distinction entre les chrétiens et les Juifs non-chrétiens.

V. 23-26 – Les croyants associeraient naturellement la destruction de Jérusalem avec le retour de Jésus, c'est pourquoi le Seigneur les avertit de ne pas être trompés par ceux qui prétendraient être le Seigneur ou parler de la part de Dieu. Josèphe, un historien juif de l'époque, écrit au sujet de cette période où des rumeurs de la venue du Messie ou de Sa présence circulaient pour garder le peuple dans la ville. La menace romaine a créé l'hystérie et la peur qui à leur tour ont produit de nombreux "prophètes" qui disaient avoir eu des visions ou des messages de Dieu. Un tel prophète a dit qu'il séparerait miraculeusement la Mer de Galilée et 25 000 personnes l'ont suivi.

V. 27 – Jésus leur dit que quand Il reviendra (non pas en 70 après JC mais à la fin du monde), cela sera évident à tous, tout comme l'éclair qui brille à travers le ciel. Chacun saura facilement et immédiatement que c'est Lui

V. 28 – Le cadavre, c'est la nation juive et les aigles sont les faux Christs et les faux prophètes. Jésus leur dit que quand ils les verront abonder, cela sera un deuxième signe que la fin de Jérusalem est proche.

V. 29 – Le premier mot de ce verset présente un problème pour certains: aussitôt. Si l'on fait de cette section suivante une discussion au sujet de la fin du monde et de l'avènement de Jésus, alors il doit se produire tout de suite après la destruction de Jérusalem (certains croient et enseignent que Jésus étaient déjà revenu). Toutefois, étant donné que l'homme du péché n'a pas été révélé, Jésus n'est pas revenu et par conséquent ce passage doit encore s'adresser à des événements entourant la destruction de Jérusalem et non pas à la fin du monde.

V. 30-31 – Les versets 29-31 parlent donc de la destruction et des effets qu'elle aura sur les croyants et les non-croyants. Le langage est apocalyptique comme celui utilisé par les prophètes pour décrire des événements cataclysmiques historiques et politiques (Ésaïe 13 décrit la destruction de Babylone dans un langage semblable). Le langage qui utilise le symbolisme de la destruction de corps célestes est utilisé pour décrire le destin bien réel du monde à la fin (2 Pierre 3.10), mais aussi la fin et la destruction de certaines nations sur la terre. Dans ce cas, la fin de la nation juive en tant que peuple sous le soin spécial de Dieu.

La venue du Fils de L'homme fait référence à la fois à l'avènement du Seigneur à la fin du monde et à tout jugement de Dieu sur une nation en particulier à travers l'histoire; dans ce cas, c'est le jugement de la nation d'Israël en 70 après JC. La venue du Fils de l'homme correspond aussi au contexte de ce passage. Les Juifs qui L'ont rejeté Le verront maintenant venir sous forme du jugement de leur nation, une catastrophe terrible qui horrifierait le monde mais libérerait les chrétiens et l'évangile de la persécution juive.

Notons que le mot grec traduit "ange" ici peut aussi se traduire "messager." Ce verset peut être vu comme une prophétie concernant la diffusion de l'Évangile à travers le monde après la chute de Jérusalem. Le verset 14 dit que cela devait être fait avant le retour du Christ. Désormais, avec l'élimination des contraintes idéologiques et culturelles du judaïsme, le christianisme s'épanouira encore plus.

V. 32-35 – Jésus les avertit de porter attention aux signes qu'Il leur a donnés parce que ces choses arriveront pendant leur génération, et Il promet par sa parole que cela arivera!

Téléscope au retour du Christ – v. 36-44

Jésus vient d'expliquer les signes qui annonceront la destruction de Jérusalem:

  1. La prédication de l'Évangile à toutes les nations (Romains 10.18)
  2. La multiplication des faux Christs (l'historien Josèphe)
  3. L'abomination du temple (Luc 2.20)
  4. La grande tribulation (l'historien Josèphe).

Aux versets 36-44, Il contraste cet événement avec Son avènement à la fin du monde.

V. 36 – Personne n'en connaît le temps, pas même Jésus pendant qu'Il est avec Ses disciples. Cela fait référence à Son retour, et non pas à la destruction de Jérusalem en 70 après JC.

V. 37-39 – Il n'y aura pas de signes cataclysmiques et tout semblera normal. Normal dans le sens où les croyants seront à se préparer pour Son retour et pour la fin du monde, et le reste du monde l'ignorera jusqu'à ce qu'il soit trop tard (tout comme aux temps de Noé).

V. 40-41 – Certains pensent que ce verset signifie qu'avant le retour de Jésus, certains seront pris dans un "enlèvement" et disparaîtront pour être avec Dieu au ciel. Cela fait partie de la vision pré-millénialiste de l'enlèvement et du règne de 1 000 ans. Dans le contexte présent, toutefois, Jésus parle de la préparation et Il dit que quand Il reviendra soudainement, l'un sera sauvé et l'autre perdu: il n'y aura pas de temps pour la repentance et le changement. Tout comme Noé, quand la pluie est venue, lui et sa famille ont été pris et sont disparus dans l'arche, les autres sont demeurés et sont morts dans le déluge. Au retour de Jésus, les fidèles seront pris avec Lui et les incroyants seront immédiatement rejetés de Sa présence.

V. 42-44 – Puisqu'il en sera ainsi de la fin, nous devrions toujours être prêts et ne pas tomber bêtement dans le péché en pensant que nous aurons le temps de nous repentir. Les chrétiens doivent être prêts pour le retour de Jésus car personne n'en connaît le moment.

Des exhortations à la vigilance – Matthieu 24.45-25.30

Après avoir répondu à la question concernant le jugement de Jérusalem et Son retour, Jésus les avertit d'être vigilants et le fait avec trois paraboles:

  1. La parabole du méchant serviteur (v. 45-51) - La leçon ici est de ne pas présumer que nous avons le luxe de pécher parce que la fin est loin: elle peut arriver à tout moment et le jugement est certain pour ceux qui sont infidèles.
  2. La parabole des dix vierges (25.1-13) - Ici Jésus avertit contre la folie de ne pas être prêt. Dans cette parabole, il ne s'agit pas de mal flagrant mais de négligence. Négliger le Christ amènera aussi la destruction à la fin.
  3. La parabole des talents (v. 14-30) - Ici l'avertissement est pour ceux qui sont dans le Royaume de Dieu (l'église), mais qui mais qui ne s'efforcent pas d'en élargir les frontières et de servir le roi avec zèle. Cet esclave n'a pas été surpris sans être préparé, il a seulement supposé que sa préparation était suffisante alors qu'elle ne l'était pas.

Les trois paraboles contiennent l'élément de la préparation, du jugement et du châtiment pour ceux qui négligent de se préparer pour le retour du Maître.

La scène du jugement – 25.31-46

Le point culminant du discours est la scène du jugement à la fin du monde. Ceux qui ont été jugés justes ont obéi aux ordres d'aimer Dieu ( et Lui font référence comme Seigneur) ainsi que leur prochain. C'était la façon de se préparer. Les condamnés subissent le même jugement et sont condamnés parce qu'ils n'aimaient pas leur prochain.

Le châtiment et la récompense sont de nature éternelle. Le thème est d'être prêt!