Le travail des l'anciens

Tue. September 22
Cette leçon examine non seulement le travail accompli par les anciens, mais elle fournit un moyen systématique de recueillir de l'information à ce sujet et sur divers autres sujets dans le Nouveau Testament.
7 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Jusqu'ici nous avons mentionné des choses très spécifiques au sujet des anciens :

  1. Ils exercent humainement le leadership du Christ dans l'église locale.
  2. Ce sont des hommes.
  3. Ils ont à la fois des qualités générales et spécifiques que l'on trouve à travers le Nouveau Testament et particulièrement en I Timothée et Tite.

De plus, en se comparant eux-mêmes à ces qualifications, les anciens devraient se rappeler :

  1. Qu'elles sont de nature éternelle (nécessaires pour chaque génération) mais qu'elles ne sont pas impossibles. Ces qualités peuvent être atteintes par des gens normaux.
  2. Qu'elles sont de nature subjective et que nous devrions déterminer si un homme les possède à un point reconnaissable plutôt qu'à la perfection.
  3. Qu'elles fournissent un plan pour la sorte d'homme désiré et pour la sorte de chrétien que les anciens veulent devenir en croissant en Christ.

Examinons maintenant le travail de l'ancien dans l'assemblée locale.

Dans les congrégations de l'Église du Christ, nous croyons que la Bible enseigne par commandement direct, par exemple et par inférence nécessaire. Autrement dit, pour figurer ce que la Bible dit d'un sujet particulier, nous examinons ce qu'elle commande à ce sujet, les exemples qu'elle présente, s'il y a des conclusions ou des suggestions que l'on peut tirer de certains mots, situations ou actions pour nous guider.

Étant donné que l'information à ce sujet ne se trouve pas toute au même endroit, c'est là un bon système pour déterminer le travail de l'ancien.

Commandement direct

Dans le Nouveau Testament, il y a deux places où les Apôtres donnent directement des commandements et des instructions aux anciens quant à leur rôle.

Actes 20.28-35

Les directives de Paul aux anciens d'Éphèse et de Milet.

28Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang. 29Je sais qu'il s'introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n'épargneront pas le troupeau, 30et qu'il s'élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. 31Veillez donc, vous souvenant que, durant trois années, je n'ai cessé nuit et jour d'exhorter avec larmes chacun de vous.

Veiller sur le troupeau et sur eux-mêmes. La manière d'attaquer le troupeau est d'en attaquer le berger. C'est pourquoi Paul dit qu'aucune accusation ne devrait être acceptée contre un ancien sans la présence de deux ou trois témoins (1 Timothée 5.9).

Paul utilise l'imagerie du berger qui nourrit, guide et protège son troupeau. Les anciens doivent protéger contre les faux-enseignements et enseignants qui s'infiltrent avec le but d'attirer les disciples vers eux. Certains individus sont heureux s'ils peuvent exercer leur influence. Ils ne veulent pas nécessairement diriger mais simplement avoir un certain degré de contrôle. « Veiller » signifie observer ce qui est enseigné pour en assurer la pureté, l'exactitude et la sincérité.

32Et maintenant je vous recommande à Dieu et à la parole de sa grâce, à celui qui peut édifier et donner l'héritage avec tous les sanctifiés.

Demeurer proche de (ou s'aligner avec) la Parole. L'étude personnelle et l'enseignement amènent la croissance.

33Je n'ai désiré ni l'argent, ni l'or, ni les vêtements de personne. 34Vous savez vous-mêmes que ces mains ont pourvu à mes besoins et à ceux des personnes qui étaient avec moi. 35Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.

Être un exemple de travail assidu, d'encouragement, de générosité et de leadership. Paul leur a montré comment diriger, ils doivent maintenant s'enseigner les uns les autres de la même manière. Paul dit qu'il y a trois aspects au travail de l'ancien :

  1. Protéger contre les faux enseignements et enseignants.
  2. Promouvoir une doctrine pure et exacte.
  3. Donner un exemple de leadership.

1 Pierre 5.1-5

L'exhortation de Pierre aux anciens.

1Voici les exhortations que j'adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée : 2Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ; 3non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau.

Pierre répète les instructions de Paul et il ajoute à ce qui devrait motiver les anciens :

  • Diriger selon la volonté de Dieu (Sa Parole).
  • Diriger volontairement (avec enthousiasme) et non par obligation.
  • Diriger avec ardeur, par désir de servir et non pas par désir de gain personnel.
  • Diriger par l'exemple, non pas par autorité mais plutôt pour montrer le chemin à suivre.
4Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire.

Ce passage fait référence à la récompense qui attend les anciens, une couronne de gloire. L'Ancien Testament mentionne que l'Éternel sera Lui-même la couronne éclatante (Ésaïe 28.5). On trouve plusieurs autres mentions de couronnes dans le Nouveau Testament et il semble incertain qu'elles réfèrent toutes à la même chose. Toutefois si le Seigneur la donne, elle sera de grande valeur :

5De mêmes, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.

Une dernière exhortation aux hommes plus jeunes d'être humbles et d'exprimer cette humilité par l'obéissance aux anciens. Les jeunes hommes tendent à être têtus dans chaque génération et Pierre leur enseigne comment répondre aux anciens (s'ils désirent plaire au Seigneur).

Pierre répète et développe l'idée que la tâche des anciens est de diriger : diriger par l'enseignement et par leur exemple enthousiaste.

Exemple

Pierre et Paul sont les deux seuls qui donnent directement des instructions aux anciens, mais le Nouveau Testament contient des passages où l'on peut voir les anciens faire leur travail. Cela permet de définir plus clairement le patron pour leur tâche :

  • Ils reçurent la collecte de fonds pour les pauvres de l'église (Actes 11.29-30).
  • Avec les Apôtres, ils examinèrent une dispute concernant la circoncision des païens et décidèrent de sa résolution (Actes 15.2).
  • Ils conseillèrent Paul quant à la résolution d'une dispute avec des chrétiens juifs au sujet de son œuvre avec les païens (Actes 21.18).
  • Ils assignaient des prédicateurs à leur ministère (1 Timothée 4.14).
  • Ils enseignent. Paul dit que c'est là une de leurs tâches et il dit aussi plus tard qu'ils devraient être honorés s'ils travaillent à la prédication et à l'enseignement (1 Timothée 3.2; 1 Timothée 5.17).
  • Ils réconfortent, prient pour les maladies et les faibles (Jacques 5.14).

L'image qui émerge de ces différents exemples est celle d'un groupe d'hommes qui :

  • Enseigne.
  • Encourage et supervise les bonnes œuvres de l'église.
  • Aide à résoudre les questions qui menacent l'unité de l'église, particulièrement en relation à l'application et à la compréhension de la parole.
  • Développe, nomme et guide le travail du prédicateur.
  • Donseille et supporte ceux qui sont faibles physiquement, émotionnellement et spirituellement.

Le chapitre précédent adressait les exigences du travail et celui-ci, la description de la tâche elle-même.

Inférence nécessaire

Une inférence nécessaire est une conclusion qui n'est pas nécessairement mentionnée ouvertement mais qui s'impose à partir d'un ensemble de faits ou d'exemples.

Par exemple, les Apôtres avaient reçu le baptême de Jean. La Bible ne le dit pas mais il était commandé à tous ceux qui croyaient de le recevoir, même Jésus a été baptisé. Tous les disciples furent baptisés. L'inférence ou la conclusion sous-entendue est que les Apôtres l'avaient reçu aussi.

Quant il en vient aux anciens, ce processus de déduction raisonnable amène à la découverte de détails supplémentaires concernant leur tâche et leur relation à l'église :

  • Ils servaient en groupes d'au moins deux par congrégation (Actes 14.23).
  • Ils étaient nommés par les Apôtres et dans certains cas par les prédicateurs (Actes 14.23; Tite 1.5).

Chaque référence à la sélection des dirigeants les montre comme choisis et servant comme un groupe.

La pratique d'avoir un homme comme pasteur ou ministre avec un titre différent (évêque, cardinal, etc.) en charge de plusieurs églises puis un comité en charge de toutes les églises était basé sur le modèle de l'Empire Romain et ne commença qu'entre le troisième et le quatrième siècle.

Nous inférons ou concluons à partir de l'information qui nous est donnée dans la Bible que l'église du Nouveau Testament avait une pluralité d'anciens (deux ou plus) dans chaque congrégation et que ceux-ci n'exerçaient aucune autorité au-delà de leur congrégation locale.

On ne voit nulle part dans le Nouveau Testament des anciens qui se soient assigné ce rôle eux-mêmes ou qui aient été élus par vote.

Au chapitre suivant nous examinerons comment les anciens sont choisis et établis aujourd'hui puis nous finirons cette section par le profil de l'épouse d'un ancien.

Sommaire

Les anciens sont des hommes mûrs qui sont choisis pour servir comme leaders de congrégations individuelles sur la base de leur maturité spirituelle, de leur habileté d'enseigner et leur mariage et leur vie familiale réussis.

Il s'agit d'une tâche humble et exigeante à laquelle seulement certains hommes peuvent aspirer.