Langues :
English
Plateformes :
YouTubeRoku FireTV
 

Le ministère de Pierre

Son premier discours

Par Michel Mazzalongo Verset : Actes 1.1-2.47 Publié : Mon. March 5
Dans la première leçon sur le livre des Actes des Apôtres, Michel explique la différence entre la puissance du Saint Esprit et l'habitation du Saint Esprit en quelqu'un. Il révise aussi les événements qui entourent le jour de la Pentecôte et commence à suivre le ministère de l'Apôtre Pierre.

La première lettre de Luc à Théophile fait partie de la section des évangiles dans le Nouveau Testament avec celles de Matthieu, de Marc et de Jean; comme les autres évangiles, elle décrit la naissance, la vie, la mort et la résurrection de Jésus. Le livre des Actes des apôtres (la deuxième lettre de Luc à ce haut fonctionnaire non-juif, écrite entre 60-68 après J.-C.), est un livre d'histoire; il se trouve à la suite des quatre évangiles et est suivi du reste du Nouveau Testament qui comprend des lettres (des épîtres) des apôtres Paul, Pierre et d'autres contributeurs au canon. Dans cette seconde lettre à Théophile, Luc décrit les gens et les événements qui ont contribué à l'établissement et au développement de l'Église qui a commencé le dimanche de la Pentecôte (Pentecôte est une traduction du mot hébreux "semaines").

Voici comment la date de la Pentecôte est établie:

Immédiatement après la Pâque (un vendredi) il y avait une période de sept jours où aucun levain ne devait être gardé dans les maisons. Cette fête finissait le jour du Sabbat après les sept jours (un samedi). Le jour suivant (un dimanche) les Juifs célébraient la fête des moissons où ils amenaient la première partie de leur récolte du printemps (habituellement l'orge) et faisaient une offrande au Seigneur avant d'en manger eux-mêmes (Lévitique 23.10-11).

La fête suivante au calendrier religieux juif était la fête des semaines (Pentecôte en grec) où le peuple comptait sept semaines (sept sabbats) plus une journée (au total 50 jours) et remerciaient pour une plus grande récolte à ce temps de l'année (plus tard dans l'été).

C'est avec cet arrière-plan d'une célébration juive qui prenait place à Jérusalem (comme toujours, Luc fournit des points de repères historiques et culturels) que l'auteur des Actes commence à instruire son auditoire d'une personne au sujet de l'établissement, de la croissance et de la propagation de l'église chrétienne à travers l'empire romain.

Le plan des Actes

I. Le ministère de Pierre – Actes 1.1-12.25

a. Le 1er discours de Pierre – Actes 1.1-2.47
b. Son ministère après la Pentecôte– Actes 3.1-4.37
c. La persécution de Pierre et des apôtres – Actes 5.1-42
d. La persécution de l'Église - 1 – Actes 6.1-7.60
e. La persécution de l'Église - 2 – Actes 8.1-9.43
f. Pierre prêche aux gentils – Actes 10.1-12.25

II. Le ministère de Paul – Actes 13.1-28.31

g. 1er voyage missionnaire – Actes 13.1-15.35
h. 2e voyage missionnaire – Actes 15.36-18.22
i. 3e voyage missionnaire – Actes 18.23-21.14
j. L'arrestation de Paul - 1 – Actes 21.15-23.11
k. L'arrestation de Paul - 2 – Actes 23.12-25.22
l. L'arrestation de Paul - 3 – Actes 25.23-26.32
m. Le voyage de Paul à Rome – Actes 27.1-28.31

Le livre des Actes est facile à décrire parce qu'il détaille les ministères de Pierre et de Paul dans un style narratif simple. C'est pourquoi on l'appelle les "Actes" des apôtres, et non les pensées ou la théologie des apôtres. Luc enregistre de nombreux enseignements de Pierre, de Paul et d'autres (par exemple, Étienne) dans sa lettre, mais ces sections sont subordonnées et au service des "actions" des apôtres et d'autres personnages de l'Église primitive qui, contre toute attente, ont répandu l'évangile et ont planté l'Église dans le monde païen du premier siècle.

Luc commence avec le ministère de Pierre alors qu'il est le premier à prêcher l'évangile par la puissance du Saint Esprit. On le voit proclamer le Christ ressuscité aux Juifs et aux convertis au judaïsme qui étaient venus à Jérusalem pour célébrer la fête de la Pentecôte. Plus tard, Pierre est dirigé par Dieu à apporter l'évangile aussi aux non-juifs. Luc décrit ensuite la conversion dynamique de l'apôtre le plus improbable, Saul de Tarse. Cet homme était un pharisien juif déterminé à détruire ce qu'il considérait une secte hérétique du judaïsme qui adorait Jésus comme le divin Messie. Luc complète sa lettre en détaillant le ministère incroyable de Saul, maintenant Paul l'apôtre, alors qu'il répand l'évangile au-delà de la Judée et de la Samarie aux quatre coins de l'empire romain et au-delà.

Le ministère de Pierre – Actes 1.1-12.25

Le 1er sermon de Pierre (Actes 1.1-2.27)

Révision et ascension

Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre,
- Actes 1.1a

Le fait que Luc s'adresse à Théophile par son nom, sans titre (Excellent Théophile) suggère que depuis la première lettre de Luc cet homme a été converti. Dans la société de l'époque, il aurait été incorrect d'omettre son titre sauf si leur relation avait changé de quelque façon. De la même manière, il aurait été insolite pour Luc d'utiliser un titre formel en parlant à un frère dans le Seigneur parce que ceux-ci sont mis de côté quand les croyants s'adressent l'un à l'autre dans l'Église.

1bde tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement 2jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis. 3Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. 4Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; 5car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit.
- Actes 1.1b-5

Luc résume en quelques mots la vie et le ministère de Jésus et se concentre sur les événements qui ont pris place entre Sa résurrection et Son ascension:

  • Ses apparitions dynamiques pendant une période de 40 jours.
  • Ses enseignements au sujet du royaume.
  • Ses instructions aux apôtres de demeurer à Jérusalem et de ne pas retourner chez eux en Galilée comme ils l'avaient d'abord fait après Sa crucifixion.
  • Sa promesse qu'ils seraient bientôt baptisés de l'Esprit Saint.

La confusion règne souvent quant à la nature de ce dont Jésus parlait ici; examinons brièvement le sujet du baptême du Saint Esprit en établissant et en révisant deux idées en particulier:

Le pouvoir: quand le Saint Esprit accorde des capacités surnaturelles.

Par exemple: le Saint Esprit rend quelqu'un capable d'exécuter des tâches grandes ou complexes.

1L'Éternel parla à Moïse, et dit: 2Sache que j'ai choisi Betsaleel, fils d'Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda.3Je l'ai rempli de l'Esprit de Dieu, de sagesse, d'intelligence, et de savoir pour toutes sortes d'ouvrages,4je l'ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l'or, l'argent et l'airain,5de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois, et d'exécuter toutes sortes d'ouvrages.
- Exode 31.1-5
L'Éternel dit à Moïse: En partant pour retourner en Égypte, vois tous les prodiges que je mets en ta main: tu les feras devant Pharaon. Et moi, j'endurcirai son coeur, et il ne laissera point aller le peuple.
- Exode 4.21

Ou, le Saint Esprit donne le pouvoir de faire des miracles (par ex. Moïse) ou de voir des visions ou de parler de la part de Dieu.

1L'esprit de Dieu fut sur Azaria, fils d'Obed, 2et Azaria alla au-devant d'Asa et lui dit: Écoutez-moi, Asa, et tout Juda et Benjamin! L'Éternel est avec vous quand vous êtes avec lui; si vous le cherchez, vous le trouverez; mais si vous l'abandonnez, il vous abandonnera.
- 2 Chroniques 15:1-2
L'année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple.
- Ésaïe 6.1

Ou encore, le Saint Esprit équipe quelqu'un pour le leadership (par ex. David).

Samuel prit la corne d'huile, et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit de l'Éternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s'en alla à Rama.
- 1 Samuel 16.13

La Bible fait référence à cette "puissance" du Saint Esprit de différentes manières. Par exemple, "rempli de l'Esprit de Dieu" fait référence aux ouvriers qui bâtissent le tabernacle (Exode 31.5) ; Moïse rempli de l'Esprit de Dieu peut accomplir "tous les prodiges que je mets en ta main" (Exode 4.21); "L'esprit de Dieu fut sur Azaria" (2 Chroniques 15.1); "L'Esprit de l'Éternel saisit David" (1 Samuel 16.13).

Cette puissance n'était donnée qu'à certains individus et pour un certain temps; elle les rendait capables d'accomplir une tâche ou une mission particulière pour Dieu. Par exemple, David demande à Dieu de ne par retirer l'Esprit de lui (Psaumes 51.11), et Samson avait reçu une grande force de Dieu mais l'a perdue à cause du péché (Juges 16). L'Esprit donnait temporairement une puissance spéciale à certains individus. La promesse importante de l'Ancien Testament était que quand le Messie viendrait, Il amènerait un temps où tout le peuple de Dieu recevrait une portion du Saint Esprit, et non pas seulement quelques-uns comme les prophètes ou les rois dans l'Ancien Testament. Pierre cite le prophète Joël qui a parlé quelque huit cents ans avant la venue du Christ.

28Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions. 29Même sur les serviteurs et sur les servantes, Dans ces jours-là, je répandrai mon esprit.
- Joël 2.28-29

Cette promesse de l'Esprit était différente. Homme ou femme, jeune ou vieux, chacun l'aurait, connaîtrait Dieu, exprimerait Ses paroles et aurait la vision des cieux qui est décrite dans les Écritures, et non seulement les prophètes. Encore plus important, l'Esprit serait toujours avec vous. Cette mesure d'Esprit ne serait alors pas la puissance mais plutôt l'Esprit qui habite en quelqu'un.

L'Esprit qui habite en chaque croyant.

L'Esprit qui vit dans le croyant, non pas seulement en le rendant capable de faire, de voir ou de dire quelque chose au service de Dieu, mais qui existe à l'intérieur d'une personne et la transforme en l'image du Christ. Le pouvoir de l'Esprit donnait à certaines personnes la capacité de faire des choses extraordinaires et l'Ancien Testament est rempli d'histoires de ce que ces personnes ont fait en service à Dieu (Moïse, Josué, David, les prophètes, ainsi que les apôtres et certains individus dans l'Église primitive pour une courte période de temps). L'Esprit qui habite en quelqu'un rend cette personne capable de devenir comme le Christ, un sacrifice vivant, un être éternel. Dans l'épître aux Romains, chapitre 8, Paul décrit en détail ce que l'Esprit en quelqu'un fait pour le chrétien. Cette habitation de l'Esprit en quelqu'un est aussi mentionnée de différentes manières:

Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit.
- Jean 20.22

Cet événement ne fait pas référence à la puissance de l'Esprit: il ne cause pas les apôtres de parler en langues. L'habileté miraculeuse de parler en langues ne s'est produite que le dimanche de la Pentecôte quand le Saint Esprit leur a donné le pouvoir de le faire. Ce que Jean décrit ici est le moment où les apôtres ont reçu l'Esprit en eux.

Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit.
- Actes 2.38

Dans ce passage Luc décrit quand on reçoit l'Esprit en nous (quand les croyants repentants sont baptisés au nom de Jésus). Pierre ne promettait pas la "puissance" pour ceux qui répondaient à l'évangile puisqu'aucun des 3000 baptisés ce jour-là n'a démontré de puissance miraculeuse.

La confusion entre les deux choses vient du fait que la Bible utilise le même terme quand elle réfère à l'une et à l'autre. Il faut examiner attentivement le contexte dans lequel le terme est utilisé pour comprendre s'il s'agit de la puissance ou de l'habitation de l'Esprit. Voici quelques exemples qui en montrent la différence:

Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit ...
-Matthieu 3.11

Quand Jean-Baptiste a utilisé le terme "baptisé du Saint EspritÈè il faisait référence à l'habitation de l'Esprit dans le croyant que Jésus, en tant que Messie, apporterait.

car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit.
- Actes 1.5

Toutefois quand Jésus utilise ce terme in Actes 1.5 en référence à ce qui arrivera à Ses apôtres, Il parle de la puissance qu'ils recevront de prêcher, de parler en langues, de faire de grands miracles (par ex. Pierre qui ressuscite un mort), de planter et de faire croître l'Église alors qu'ils endurent une grande persécution. Ici le Seigneur ne promet pas l'habitation de l'Esprit puisqu'Il la leur a déjà donnée en Jean 20.22.

Il faut donc retenir ces deux définitions parce qu'elles nous aideront à comprendre les différents passages qui traitent du Saint Esprit dans le livre des Actes.

6Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? 7Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. 8Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. 9Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. 10Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, 11et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel.
- Actes 1.6-11

Leur question quant à la restauration du royaume montre qu'ils ont encore la fausse notion d'une restauration glorieuse de l'État juif (et de leur place dans ce royaume). Jésus ne pointe pas leur erreur mais Il leur donne plutôt deux autres explications:

  1. Il affirme que de connaître le temps de la fin du royaume juif, ou en fait de la fin du monde, est au-delà de la portée de l'homme. Dieu Seul sait quand ces choses arriveront et ils devaient cesser de spéculer et de L'interroger à ce sujet.
  2. Il définit et révise leur mission. Ils recevront la puissance ("le Saint Esprit descendra sur vous") et ils devront témoigner au monde de ce qu'ils ont vu, en commençant à Jérusalem.

Luc répète la description de l'ascension de Jésus, ajoutant cette fois l'information au sujet des anges qui prophétisent concernant Son retour.

La chambre haute (Actes 1.12-26)

Le livre des Actes donne une image intime de l'activité qui a pris place parmi les apôtres et les disciples entre le l'ascension et le moment où ils ont reçu le Saint Esprit le dimanche de la Pentecôte.

  1. Les onze apôtres sont réunis avec les femmes qui ont soutenu et suivi Jésus, Marie Sa mère, Ses frères et d'autres disciples. Luc note qu'ils persévèrent dans la prière et qu'ils attendent.
  2. Pierre prend la direction en mettant les actions et la mort de Judas dans le contexte des Écritures, ce qui autrement aurait pu devenir une raison de douter et de se décourager. Le commentaire de Pierre explique que ce que Judas a fait et comment sa vie s'est terminée servait le dessein de Dieu et avait été annoncé par les prophètes. Il ne s'agissait pas d'un échec de leur part ni une marque sur la mission de Jésus.
  3. Par la prière, ils présentent deux hommes qualifiés qui avaient été des disciples fidèles depuis le baptême de Jésus jusqu'à Son ascension. Après avoir tiré au sort, Matthias est choisi pour remplacer Judas.

Le jour de la Pentecôte (Actes 2.1-12)

1Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. 2Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. 4Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
5
Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel.
6Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. 7Ils étaient tous dans l'étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens? 8Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle?
- Actes 2.1-8

Ces hommes venaient de la Galilée et parlaient l'araméen dans le quotidien, et l'hébreu pour leurs pratiques religieuses. Le jour de la Pentecôte, ils sont "remplis du Saint Esprit" c'est à dire qu'ils ont reçu la puissance dont les signes visibles étaient "des langues de feu" qui sont apparues au-dessus de leurs têtes et la capacité miraculeuse et soudaine de parler des langues qui leur étaient auparavant inconnues.

La Pentecôte était une fête importante pour laquelle des Juifs de partout dans le monde venaient à Jérusalem. Luc enregistre que la foule comptait des gens d'une douzaine de langues différentes et que chacun entendait parler les apôtres dans sa langue respective. Certains groupes charismatiques prétendent avoir reproduit ce miracle dans l'ère moderne, toutefois les sons qu'ils émettent (qu'ils affirment être des "langues") sont inintelligibles et ne font aucun sens. Leur explication habituelle est que Seul Dieu comprend ce qu'ils disent ou qu'ils parlent dans des langues d'anges. Cela est, bien entendu, contraire à la grammaire et au contexte du passage cité.

  1. Grammaire: Langue ("glossa" en grec) fait référence à une langue physique et, par extension, à une langue connue.
  2. Contexte: Au verset 8, la foule affirme avoir entendu parler les apôtres dans leur propres langues, et Luc nomme une douzaine de langues différentes qui étaient utilisées.

En résumé, les apôtres reçoivent la puissance et celle-ci est vue (langues de feu) et entendue (des hommes juifs prêchant miraculeusement dans des langues qu'ils ne connaissaient pas). Ce phénomène est l'accomplissement d'une prophétie concernant le temps où le Messie viendrait.

Il est écrit dans la loi: C'est par des hommes d'une autre langue Et par des lèvres d'étrangers Que je parlerai à ce peuple, Et ils ne m'écouteront pas même ainsi, dit le Seigneur.
- 1 Corinthiens 14.21

Le sermon de Pierre (Actes 2.13-42)

Mais d'autres se moquaient, et disaient: Ils sont pleins de vin doux.
- Actes 2.13

Luc prépare la scène pour le premier discours de Pierre en décrivant la réaction de certaines personnes dans la foule face au miracle dont ils venaient d'être témoins: "Les apôtres sont ivres." Pierre capte l'attention de ceux qui sont présents en répondant à cette accusation avec son sermon puissant de la Pentecôte. Ce sermon peut être divisé en trois sections:

Le témoignage de l'Esprit (Actes 2.14-21)

Pierre commence son sermon en donnant crédit à l'Esprit de Dieu pour le miracle des langues dont ils venaient d'être témoins. Il déclare que ce qu'ils ont vu et entendu est le phénomène qui devait accompagner la venue du Messie selon les prophètes, à quoi il cite le prophète Joël 2.28-32.

Le témoignage de l'évangile (Actes 2.22-41)

22Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes; 23cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. 24Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle.
- Actes 2:22-24

Pierre proclame les simples faits du message de l'évangile: Jésus, prouvé oint de Dieu à travers les miracles, les prodiges et les signes; Jésus, crucifié injustement par des pécheurs, selon la prescience et le plan de Dieu; Jésus, ressuscité par Dieu selon la prophétie (Pierre cite encore une fois David pour affirmer que tout cela s'est passé selon le dessein de Dieu et avait été prédit par les prophètes, Psaumes 16.8-11).

29Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. 30Comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, 31c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. 32C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. 33Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint Esprit qui avait été promis, et il l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez. 34Car David n'est point monté au ciel, mais il dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, 35Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. 36Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié.
- Actes 2.29-36

Pierre amplifie son message de l'évangile avec une explication plus en profondeur de la résurrection, car il s'agissait-là d'un nouvel élément (ils comprenaient l'idée de la mort en substitution pour l'expiation du péché), toutefois l'idée, la possibilité même, de la résurrection était nouvelle pour eux. Aucun des animaux sacrifiés à travers les siècles n'était jamais revenu à la vie.

Pierre explique que David a prophétisé (prédit) cet événement même et il corrige leur compréhension de deux passages où les Juifs pensaient que David faisait référence à lui-même mais faisait en réalité référence à Jésus:

  1. Psaumes 16.8-11, où David parle de la promesse de sa résurrection. Pierre dit qu'il pointe en fait au Christ qui rendra la résurrection de David possible par la Sienne.
  2. Psaumes 110.1, que les Juifs voyaient comme une promesse de Dieu à David concernant son règne et son pouvoir sur ses ennemis. Jésus Lui-même avait corrigé cette idée quand Il avait demandé aux pharisiens une question au sujet de ce passage, question à laquelle ils n'avaient pas su répondre, "Si David L'appelle Seigneur, comment est-Il son fils? (Matthieu 22.45). Pierre donne la réponse en expliquant que dans ce passage, le Père parle au Fils (Jésus), et non à David. Dieu a dit à Jésus, assieds-toi à ma droite (qui signifie la puissance), jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied (tu vaincras le diable, la mort et les Juifs incrédules par la résurrection).

Il résume son argument avec une conclusion accablante: Ce Jésus, oint par Dieu, dont les prophètes ont parlé, dont les miracles ont été vus, dont nous avons témoigné de la résurrection, Lui qui est monté aux cieux et qui nous a envoyé le Saint Esprit pour faire ce dont vous avez été témoins aujourd'hui, et qui a maintenant été déclaré Seigneur et Sauveur par Dieu: Vous L'avez tué!

37Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? 38Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit. 39Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. 40Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant: Sauvez-vous de cette génération perverse. 41Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes.
-Actes 2.37-41

Ceux qui reçoivent et croient le témoignage de l'Esprit et le message de l'évangile y répondent. Pierre, selon les instructions qui lui ont été données, à lui et aux autres apôtres en Matthieu 28.18-19 et en Marc 16.15-16, leur dit comment ils doivent obéir à l'évangile.

18Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. 19Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
- Matthieu 28.18-19
15Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
- Marc 16.15-16

Ils expriment leur foi en Jésus, Seigneur et Christ, en se repentant de leurs péchés et en étant baptisés (immergés dans l'eau de la piscine de Siloé tout près de là et aussi dans l'eau du bassin près de la Porte des pèlerins où les pèlerins se purifiaient avant d'entrer dans la ville sainte de Jérusalem). Pierre enseigne qu'au baptême les croyants reçoivent le pardon de leurs péchés et le don du Saint Esprit (l'habitation de l'Esprit en eux). Luc ne donne pas de détails quant à la manière dont l'habitation de l'Esprit affecte le croyant. La majeure partie de cette information est contenue dans les épîtres de Paul aux Romains (chapitre 8) et aux Galates (chapitre 5).

Trois mille personnes sont baptisées par les douze ce jour-là (Actes 2.41) et depuis ce temps, le message de l'évangile demeure le même ainsi que les instructions à ceux qui croient (repentez-vous et soyez baptisés au nom de Jésus pour le pardon de vos péchés et vous recevrez le don du Saint Esprit).

Le témoignage de l'Église

42Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. 43La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. 44Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. 45Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. 46Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, 47alouant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple.
- Actes 2:42-47a

Luc résume l'activité du début, l'organisation et l'enthousiasme de la première église chrétienne. Observez attentivement le plan et le patron bibliques inspirés pour le ministère dans l'Église, l'organisation et la croissance donnés dans ces quelques lignes d'Écritures. On y note le commencement et le développement de cinq ministères différents ainsi qu'un sommaire compact de la relation entre le ministère et la croissance de l'Église.

  1. L'évangélisation (Actes 2.12-41): Ils prêchaient l'évangile du Christ à ceux qui étaient perdus et ils baptisaient les croyants repentants.
  2. L'éducation (Actes 2.42a): Ils enseignaient les nouveaux convertis à connaître et à obéir aux paroles du Christ.
  3. La communion fraternelle (Actes 2.42b): Ils intégraient ces nouveaux chrétiens dans le corps du Christ.
  4. L'adoration (Actes2.42c): Ils organisaient l'Église pour l'adoration chrétienne (le repas du Seigneur, etc.).
  5. Le service (Actes 2:43-47a): L'Église commence à mettre en commun ses ressources pour prendre soin des besoins des frères et de la communauté au nom du Christ.

Luc ne founit pas de détails de comment tout cela était fait, seulement un bref aperçu général des cinq domaines du ministère de l'Église primitive. Au verset final de cette section, l'auteur inspiré révèle l'approche biblique à la croissance de l'Église.

Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés.
- Actes 2.47b

En prenant cette section entière comme un tout, on voit que quand l'Église est active à prêcher à ceux qui sont perdus, à enseigner à ceux qui sont sauvés, à pratiquer la communion fraternelle, l'adoration et le service, Jésus ajoute à Son Église. Autrement dit, quand l'Église sert, le Seigneur y ajoute.

Leçons

1. Prier dans l'attente

Les apôtres sont demeurés en prière pendant qu'ils attendaient le Saint Esprit, et ils sont demeurés concentrés et prêts quand ils ont reçu la puissance de l'Esprit. Espérer en l'Éternel n'est pas quelque chose de passif. L'attente positive et productive est accomplie à travers la prière, l'adoration et le service pour garder son focus spirituel et éviter les plaintes insensées ou l'abondon prématuré.

2. Certaines personnes ont besoin de plus d'encouragement que d'autres.

Trois mille personnes ont été baptisées le dimanche de la Pentecôte mais il y avait plus que 3000 personnes présentes. Face à l'incrédulité et au rejet de certains qui comprennent peut-être l'évangile mais refusent d'y répondre, Pierre a continué à les exhorter (verset 40) et à proclamer le message. Si l'on fait comme Pierre, certains y répondront éventuellement.

3. Se concentrer sur le ministère plutôt que sur la croissance.

Notre tâche consiste à être actifs dans les cinq domaines du ministère, à apprendre comment les exécuter plus efficacement et à faire fonctionner ces ministères simultanément. La tâche de Jésus est d'ajouter à l'Église. Un ministère plus efficace cause une meilleure croissance. (Pour plus d'informations sur la croissance de l'Église voir la série "Croissance illimitée" ("Unlimited Growth," qui sera traduite dans le futur mais qui existe présentement en anglais sur BibleTalk.tv).

Passage à lire : Actes 3.1-4.37

Questions à discuter

  1. Quelles sont les deux manières dont la promesse du Saint Esprit a été remplie le dimanche de la Pentecôte et pourquoi y a-t-il tant de confusion au sujet de ces bienfaits?
  2. Comment démontreriez-vous à partir du 2è chapitre des Actes que le don des langues donné aux Apôtres est différent de ce que les groupes charismatiques considèrent de nos jours comme "parler en langues"?
  3. Résumez comment Pierre utilise les Psaumes de David dans son argument aux Juifs que Jésus était le Messie.