Série :   I & II Pierre
Langues :
English
 

Méfiez-vous des faux docteurs

Par Michel Mazzalongo Verset : II Pierre 1.12-2.22 Publié : Sun. February 14
Pierre continue sa dernière lettre à l'église en soulignant le rôle important de la parole de Dieu dans le développement du caractère chrétien et le besoin de vigilance envers ceux qui enseigneraient des faussetés au nom de Dieu.

La deuxième épître de Pierre est en fait le dernier sermon de l'Apôtre à l'église avant sa mort. Il y fait plusieurs exhortations au sujet de la vie chrétienne. Au chapitre précédent, nous avons considéré sa première exhortation : « Croître ou mourir ! » Le christianisme est une expérience de croissance fluide et de développement vers un but précis. Quand la croissance s'arrête, la régression spirituelle commence jusqu'à ce que la foi meure, et avec elle, la vie spirituelle.

Dans sa deuxième lettre, Pierre explique que ce qui alimente la croissance est la connaissance continue de Dieu et de Jésus Christ révélée dans Sa Parole et à travers Son Fils unique. Pierre explique comment quelqu'un apprend à connaître Dieu et comment continuer le processus de développement spirituel de jour en jour : le point de départ en est la foi (qui sauve), à laquelle on ajoute la vertu, la connaissance, le contrôle de soi, la persévérance, la piété, l'amour fraternel et la charité. Il conclut que celui qui pratique ces choses grandira dans sa connaissance de Dieu, dans sa confiance du salut, et dans l'appréciation et l'expérience du royaume céleste où il vivra à jamais.

Pierre change maintenant la direction de sa discussion de choses futures vers deux choses qui concernent les frères au moment où il écrit.

L'inspiration de la Parole de Dieu

Le processus qui mène ultimement au ciel commence par la foi : La foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. (Romains 10.17). Puisque la Parole est la source de la foi, Pierre désire rassurer les frères que la base de leur foi et de leur croissance spirituelle est sécure.

12 Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente. 13 Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par des avertissements, 14 car je sais que je la quitterai subitement, ainsi que notre Seigneur Jésus Christ me l'a fait connaître.

Il confirme que ses enseignements ne sont pas de nouvelles idées mais qu'ils ont été enseignés et connus à travers l'évangile (la vérité) qui a initié la foi en eux. Pierre juge toutefois nécessaire de leur rappeler cette vérité une dernière fois parce que le Seigneur lui a révélé sa mort imminente.

15 Mais j'aurai soin qu'après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses. 16 Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. 17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. 18 Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Après son départ, cette épître leur servira de rappel constant. Il leur dit pourquoi sa lettre, avec les autres écrits apostoliques et les Écritures qu'ils possèdent déjà, devrait être considérée inspirée et comme faisant autorité.

  1. Les Apôtres n'ont pas inventé l'évangile. Ils étaient témoins oculaires du baptême de Jésus, de Son ministère d'enseignement et de Ses miracles aussi bien que de Sa mort et de Sa résurrection. Leur prédication n'était pas leur fabrication mais leur propre témoignage de la vie, de la mort et de la résurrection du Fils de Dieu.
  2. De plus, ils étaient aussi témoins de Sa relation au Père céleste, ayant à la fois vu la gloire du ciel (dans la transfiguration du Christ) et entendu parler Dieu (Matthieu 17.1-9).
19 Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs;

Non seulement les Apôtres avaient-ils les paroles des prophètes décrivant la venue du Messie et ce qu'Il ferait, ils ont aussi été témoins de Sa venue et de l'accomplissement de toutes les prophéties à Son sujet. Par conséquent, les frères devraient considérer attentivement les choses écrites par les Apôtres pour leur développement spirituel.

20 sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière, 21 car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Les prophètes n'ont pas parlé de leur propre autorité, ils étaient inspirés par le Saint Esprit.

  • Le mot inspiré signifie « animé par l'inspiration divine. »
  • L'image évoquée par ce mot dans la langue grecque est celle d'un bateau à voile poussé par le vent. Il peut exister plusieurs styles de bateaux à voile, mais ils ont tous en commun que c'est le vent qui les propulse.
  • Différents hommes ont écrit la Bible à différentes époques, mais ils ont en commun que chacun était animé par le Saint Esprit dans ses écrits.

Le point de Pierre ici est que même s'il était témoin avec les autres Apôtres de la vie et de l'enseignement du Christ, c'est par la puissance du Saint Esprit qu'ils ont écrit aux églises. Ses lecteurs peuvent avoir confiance en ses paroles, même après son départ, parce que ce ne sont pas ses propres paroles mais qu'elles sont guidées par le Saint Esprit de Dieu. Pierre affirme que ses écrits sont inspirés.

La Parole étant la source même de la foi, la base de la croissance et de l'entrée dans le royaume des cieux, elle sera une cible particulière pour Satan et ses efforts de destruction. Une de ses attaques sera d'infiltrer de faux enseignants ou faux docteurs dans l'église.

1Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. 2 Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux. 3 Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point.

La nation d'Israël a eu de faux prophètes qui avaient essayé d'attirer le peuple vers l'idolâtrie ou qui avaient servi des rois malveillants. Pierre met les frères en garde que de la même manière, de faux enseignants s'infiltreront dans l'église pour présenter de fausses doctrines niant même que le Christ est Dieu ! Et même s'ils vivent pour un certain temps tout comme par le passé en Israël, la pénalité des futurs faux prophètes sera, dit-il, leur destruction soudaine et finale au jugement.

Malheureusement plusieurs seront séduits par les enseignements des faux docteurs. Ils seront menés à l'incrédulité et à la vie de péché qu'elle produit, ainsi qu'à la manipulation et l'escroquerie qui accompagnent souvent les faux enseignants religieux. Pierre dit que leur succès n'efface point la condamnation certaine qui les attend.

4 Car, si Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais s'il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement; 5 s'il n'a pas épargné l'ancien monde, mais s'il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il fit venir le déluge sur un monde d'impies; 6 s'il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir,

II mentionne ceux qui ont été jugés par le passé, en rappel pour ceux qui pensent que leur jugement est lent à venir ou absent.

  • Les anges ont été jugés et punis pour avoir abandonné leur position et avoir désiré être supérieurs à Dieu ou avoir refusé Son autorité.
  • L'ancien monde a été détruit par le déluge pour son impiété.
  • Sodome et Gomorrhe ont aussi été détruites pour leur péché.

S'ils doutent du jugement futur, ils devraient examiner le passé et voir ce que Dieu a fait aux impies qui ont été punis en exemple pour les générations futures.

7 et s'il a délivré le juste Lot, profondément attristé de la conduite de ces hommes sans frein dans leur dissolution 8 (car ce juste, qui habitait au milieu d'eux, tourmentait journellement son âme juste à cause de ce qu'il voyait et entendait de leurs œuvres criminelles); 9 le Seigneur sait délivrer de l'épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement,

Pierre déclare que Dieu sait punir et qu'Il sait aussi sauver.

  • Lot était entouré de mal mais il a été capable de résister à la pression avec l'aide de Dieu et il fut ultimement sauvé de la destruction.
  • Ceux qui étaient autour de lui ont désobéi et ont été détruits.

Pour ses lecteurs, le point ici est que même s'ils doivent faire face à de faux enseignants et à différentes persécutions à cause de leur foi, le même Dieu qui a le pouvoir de punir le mal peut aussi les soutenir à travers leurs tribulations. Pierre a bien sûr déjà mentionné la manière d'être soutenu pendant les tests : ajouter diligemment à la foi l'excellence morale, la connaissance, et ainsi de suite. Continuer à pratiquer les disciplines spirituelles qui développent la connaissance de Dieu.

Aux versets 10 à 22, Pierre donne une longue description du caractère, des actions et des attitudes des faux docteurs qui ont et qui continueront toujours à harceler l'église de Dieu jusqu'à ce que Jésus revienne.

10 ceux surtout qui vont après la chair dans un désir d'impureté et qui méprisent l'autorité. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d'injurier les gloires, 11 tandis que les anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles de jugement injurieux devant le Seigneur.

Ils sont sensuels (de nature charnelle, mondaine) et détestent l'autorité (humaine ou autre). Ils outragent ou blasphèment les choses spirituelles sans crainte, sans honte, et iIs enseignent des faussetés spirituelles sans considération.

Pierre dit que les anges, qui pourraient détruire ces individus instantanément, ne prononcent pas même un mot contre eux parce que le jugement appartient au Seigneur.

12 Mais eux, semblables à des brutes qui s'abandonnent à leurs penchants naturels et qui sont nées pour êtres prises et détruites, ils parlent d'une manière injurieuse de ce qu'ils ignorent, et ils périront par leur propre corruption, 13arecevant ainsi le salaire de leur iniquité. Ils trouvent leurs délices à se livrer au plaisir en plein jour;

Ils sont comme des animaux qui ravagent et détruisent par instinct mais qui sont destinés à être détruits tout comme les animaux enragés qu'ils sont.

13bhommes tarés et souillés, ils se délectent dans leurs tromperies, en faisant bonne chère avec vous. 14 Ils ont les yeux pleins d'adultère et insatiables de péché; ils amorcent les âmes mal affermies; ils ont le cœur exercé à la cupidité; ce sont des enfants de malédiction.

Ces gens ne sont pas confus, ils savent exactement ce qu'ils font et y prennent plaisir. Ils jouissent de leurs fautes sensuelles. Ils aiment séduire les chrétiens instables (immatures), et ils prennent plaisir à les attirer dans des péchés d'avidité et d'immoralité sexuelle. Pierre les compare à des taches ou à des défauts dans la fraternité des vrais croyants. Leur motivation constante est le péché et ils n'ont aucun remords à détruire la foi d'un individu ou d'une congrégation tout entière.

15 Après avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l'iniquité, 16 mais qui fut repris pour sa transgression: une ânesse muette, faisant entendre une voix d'homme, arrêta la démence du prophète.

Pierre les compare à un prophète qui a été séduit par le gain monétaire à maudire le peuple de Dieu mais qui en a été empêché par un ange et par le miracle des paroles de son propre animal. Sa cupidité a eu toutefois raison de lui lors d'une autre occasion et il est mort misérablement pour avoir perverti son don de prophétie (Nombres 31.8).

17 Ces gens-là sont des fontaines sans eau, des nuées que chasse un tourbillon: l'obscurité des ténèbres leur est réservée.

Il prononce ici la fin de tels faux prophètes, passés, présents et futurs.

18 Avec des discours enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d'échapper aux hommes qui vivent dans l'égarement; 19 ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.

Pierre explique ce que certains des faux docteurs faisaient à l'époque. Ils disaient aux nouveaux convertis (ceux qui s'étaient échappés de justesse) qu'ils pouvaient être de bons chrétiens et continuer à jouir des plaisirs coupables de leur vie antérieure hors du Christ, avec pour résultat que ceux qui étaient sans connaissance ou sans contrôle de soi retournaient aux choses auxquelles ils avaient été esclaves avant d'avoir été rachetés par le Christ. Les faux docteurs promouvaient leurs idées par une prédication séductrice et des mots recherchés qui semblaient intelligents. Certains pensent qu'ils encourageaient entre autres la notion grecque de dualisme. Cette idée philosophique enseignait que la chair et l'esprit étaient séparés et ne s'affectaient pas l'un l'autre.

Évidemment, en adoptant cette idée, quelqu'un pouvait faire ce qu'il voulait sans se sentir coupable, et adorer sans changer le comportement de la chair. Selon Pierre c'était-là une fausse liberté parce que le péché ne libère pas mais qu'il emprisonne. Il suffit d'observer ceux qui sont prisonniers de l'alcool, de la pornographie, de la violence, de la cupidité et de l'égoïsme pour discerner la fausseté de cette idée.

20 En effet, si, après s'être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus Christ, ils s'y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première. 21 Car mieux valait pour eux n'avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné. 22 Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai: Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi, et la truie lavée s'est vautrée dans le bourbier.

Ici Pierre réprimande non seulement les faux docteurs mais aussi les pauvres victimes de leur hypocrisie et de leurs doctrines. Il leur dit trois choses :

  • S'ils retournent dans le monde après avoir connu Jésus et le salut, leur second esclavage au péché sera pire que le premier. Cette fois, leur souffrance sera accompagnée de l'horrible réalisation qu'après avoir été libérés, ils étaient retournés à la même prison de leur propre choix.
  • Il aurait été mieux pour eux d'être demeurés dans l'ignorance parce que le jugement sera pire pour ceux qui désobéissent malgré leur connaissance du bien.
  • Ceux qui font cela ne méritent pas le Christ, ils agissent davantage comme des animaux stupides que comme des gens spirituels.

Dans cet avertissement, Pierre vise les faux docteurs et révèle qu'ils seront punis avec ceux qui se laissent séduire par eux.

Sommaire

Ces avertissements ont été écrits il y a 2000 ans, mais ils sont pertinents pour nous parce que, comme Pierre le dit, les mots en sont inspirés par Dieu.

1. Tenons-nous en à la Parole

Toute hérésie, toute division, toute apostasie commence toujours par le manque de respect, la désobéissance ou l'incrédulité à la Parole inspirée de Dieu. Aussi longtemps que la Bible tout entière demeure la seule autorité, nous aurons toujours une lampe pour nous guider dans ce monde obscur. Nous ne sommes pas toujours d'accord quant à ce qu'elle dit ou comment faire les chose (c'est normal), mais nous devons toujours accepter qu'elle est la Parole de Dieu et que notre recherche y commence et s'y termine.

2. Faisons attention aux faux docteurs

Ils se présentent sous toutes formes.

  • Certains sont évidents, ils utilisent la religion comme façade pour atteindre une puissance politique ou sociale, la richesse ou le prestige.
  • Certains sont comme des espions qui s'infiltrent et répandent leurs fausses idées dans l'assemblée, une personne à la fois.

Une des tâches principales des anciens (Actes 20) est d'être attentifs et en garde contre tout enseignement erroné ou faux dans l'église. La Bible nous dit même d'identifier les faux enseignants et de s'en éloigner ou même de les exclure de l'assemblée.

17 Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux. 18 Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples. - Romains 16.17-18

Toutefois, un faux docteur n'est pas celui qui peut avoir une vue différente de la nôtre sur quelque sujet biblique. Paul et Pierre listent des choses qui identifient un faux enseignant :

  1. Un style de vie contraire à l'enseignement du Christ. Quelqu'un qui dit une chose mais qui agit différemment.
  2. Un effort d'éloigner quelqu'un d'une vie sainte et pure.
  3. Des enseignements et des actions qui créent des querelles ou des divisions dans l'église.
  4. L'enseignement qui nie la divinité du Christ et qui s'efforce de changer le plan du salut de Dieu (par exemple, le salut par les œuvres ou les rituels plutôt que par la foi en Christ exprimée par la repentance et le baptême).

Pierre dit que ces gens exploitent constamment l'église et qu'il faut s' en méfier.

3. Dieu punira le mal et l'incrédulité

La tragédie quant aux faux docteurs est non seulement qu'ils seront punis par Dieu pour leurs fautes d'avarice et de mensonge, etc., mais aussi que les pauvres âmes détournées du droit chemin par leurs faux enseignements et exemples seront punies aussi. La couronne de vie éternelle ira à celui qui demeurera fidèle jusqu'à la fin. Pierre dit que la séduction par un faux docteur n'est pas une excuse pour la chute. Par exemple :

  • Quitter l'église pour se joindre à un mouvement quelconque puis, après en avoir été désillusionné, quitter la religion au complet.
  • Devenir découragé et lâcher à cause du péché d'un dirigeant de l'église.
  • Quitter l'église parce que certains membres semblent hypocrites ou parce que quelqu'un nous a offensé.

Les faux enseignants sont dangereux, mais ils ne sont pas une excuse légitime pour être infidèle au Christ et à Son église.