Livre : 
eBook (.pdf)
Langues :
English
 
Dans cette leçon, Paul décrit le faux enseignement qui était promu par certains docteurs dans l'église en Galatie et les conséquences dangereuses qui en résulteraient.

Paul écrit aux églises de la province romaine de Galatie au sujet du faux enseignement qui s'y répand. Un groupe de judaïsants dans l'église enseignait qu'il fallait d'abord devenir Juif (par exemple, être circoncis) pour devenir chrétien.

Les dangers de cet enseignement étaient que:

  1. Cela ajoutait à l'évangile en plaçant des exigences additionnelles sur le croyant en surplus de la confession de foi, de la repentance et du baptême. C'était un ajout aux paroles de Jésus.
  2. En acceptant la circoncision, le croyant disait en fait qu'il abandonnait le salut par l'union au Christ basé sur la foi et poursuivrait désormais le salut basé sur l'observance parfaite de la Loi.
  3. Le salut par la foi au Christ était et continue d'être possible pour l'homme, mais le salut par l'observance parfaite de la Loi est impossible (l'homme est incapable d'accomplir l'observance de la Loi au point d'atteindre la perfection, Romains 3.23).

Au premier verset, Paul établit son autorité en tant qu'Apôtre et leur rappel le cœur de l'évangile:

  1. La dette du péché a été entièrement payée par Jésus.
    • La restitution complète a été faite par Jésus, l'homme n'a rien à donner.
    • Le repentir, c'est-à-dire un changement d'attitude envers Dieu et envers le péché, est fait par l'homme.
  2. Ce plan est de Dieu et Il en mérite toute la gloire.

Après son introduction, Paul les réprimande immédiatement pour s'éloigner de cet enseignement central.

Réprimande

6 Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile.

Paul s'étonne de la vitesse avec laquelle les frères s'éloignent de Dieu. L'évangile vient de Dieu et s'en détourner est en fait s'éloigner de Dieu Lui-même. Ils sont jeunes dans la foi, à un temps critique dans leur croissance, et ils ont déjà des problèmes. Ils sont en train de se détourner de Dieu. Leur changement de direction n'est pas complet mais en grand danger de le devenir.

Dieu appelle chacun à être sauvé, et l'évangile est l'outil qu'Il utilise pour appeler hommes et femmes à Lui. L'évangile contient le message de la mort, de l'ensevelissement et de la résurrection du Christ ainsi que la réponse essentielle de la foi par la repentance et le baptême. La grâce du Christ peut être mieux traduite ainsi: « Dieu vous a gracieusement appelé à travers le Christ. » C'est à travers le travail gracieux du Christ et la proclamation de Son œuvre que les hommes sont appelés par Dieu.

Les Galates avaient rapidement abandonné l'esprit et les conditions de cet appel pour ce qu'ils croyaient un évangile supérieur, et Paul s'en étonne.

7 Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ.

Concernant l'« évangile » qui leur a été présenté par les judaïsants, Paul fait les remarques suivantes:

  • Les judaïsants promouvaient leurs enseignements comme l'évangile véritable et supérieur, prétendant que Paul n'enseignait pas avec exactitude.
  • Paul répond qu'il n'y avait pas d'autre évangile parce qu'il n'y en a qu'un seul.
  • Il en résultait la confusion que l'évangile original était transformé en quelque chose d'autre qui ne ressemblait pas à l'évangile de Jésus ni ne l'accomplissait.
  • Paul décrit les véritables intentions derrière les actions des faux enseignants:
    • Ils voulaient déséquilibrer et perturber la foi des Galates.
    • Ils pouvaient ainsi accommoder leurs propres préjudices (ils désiraient être sauvés par l'observance de la Loi et forcer les autres à faire de même).

Ces gens prêchaient au sujet du Christ et prétendaient venir de Dieu, mais ils étaient faux parce qu'ils prêchaient différemment de ce que le Christ avait prêché. C'est encore vrai de nos jours – si ce qu'on enseigne est faux, on est un faux docteur.

L'avertissement

Paul envoie rapidement un avertissement dirigé vers les judaïsants et quiconque change l'évangile (modifie, ajoute ou enlève du message).

8 Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème!

Quiconque prêche un évangile différent de celui que Paul et les apôtres ont présenté originalement se trouve condamné par Dieu. Cela inclut tout Apôtre ou quiconque prétend en avoir l'autorité (par des visions ou des rêves), même Paul ou un ange. Cela n'inclut pas les démons puisqu'ils sont déjà condamnés. Les anges sont les êtres les plus puissants après Dieu, mais même eux seront condamnés s'ils modifient l'évangile. Condamnés non pas parce que Paul commande à l'église de prononcer cette condamnation sur ceux qui faussent l'évangile, mais condamnés parce que Jésus a déjà condamné ceux qui feraient une telle chose (Matthieu 23.13-39).

9 Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!

Paul répète l'injonction incluant toute personne (y compris les pharisiens qui ne sont pas des esprits et qui n'ont aucune autorité apostolique) qui modifie l'évangile. Paul réitère qu'il ne s'agit pas d'un nouvel avertissement, il l'a déjà dit.

Les judaïsants méritaient cette condamnation:

  • Parce qu'ils connaissaient l'évangile et y avaient cru (Actes 15.5).
  • Parce qu'ils étaient conscients qu'ils le changeaient malgré les avertissements et la lettre déjà envoyée par les Apôtres à ce sujet (Actes 15.1-7).
  • Parce qu'ils en poussaient d'autres à suivre leur exemple dans cette hérésie (Galates 1.7).

Paul les réprimande pour être infidèles à l'évangile si rapidement, il établit qu'il n'y a qu'un seul véritable évangile (qui avait été originalement prêché par lui et par les autres Apôtres) et il condamne quiconque le modifie.

Leçons de base

1. Il n'y a qu'un évangile.

Jésus a donné aux Apôtres le ministère de proclamer que tous doivent y obéir pour être sauvés (Matthieu 28.20). Son contenu ne devait jamais être changé (1 Corinthiens 15.1-5). L'église devait résister à tout effort d'y ajouter, d'y soustraire ou de le modifier (Jude 3).

Dans la lettre aux Galates, nous voyons que la première attaque contre l'église n'était pas contre les personnes, mais contre le message (non pas que le message était faux mais simplement une tentative de le modifier, de l'ajuster).

2. Il faut juger le messager par son message.

Beaucoup de messagers prétendent venir de Dieu, par une intelligence supérieure, par des visions ou des connaissances secrètes, etc., mais le véritable test de crédibilité est l'exactitude du message. La réputation, l'éducation ou l'éloquence ne compensent pas pour un faux message.

Il faut se méfier des pièges des messagers. L'évangile est enregistré par écrit afin que tous puissent le comprendre. Il demeure vrai même si le monde entier tombe dans l'erreur. Il faut garder le message intact à tout prix.

3. Les faux évangiles ne sauvent pas.

En 1 Timothée 4.16, Paul dit qu'en continuant à prêcher la vérité, Timothée assure son salut et celui de l'église. Le contraire est vrai aussi, s'éloigner du message authentique signifie perdre son salut.

L'urgence avec laquelle Paul écrit aux Galates est nécessaire car en se détournant de la grâce vers la Loi pour le salut, ils vont vers la condamnation. Ceux qui prêchent un faux évangile seront condamnés et ceux qui les suivent le seront aussi; les uns par la rébellion, les autres par l'ignorance et la folie.

Des exemples de faux évangiles sont les enseignements qui disent:

  • Que Jésus n'est pas le Fils de Dieu.
  • Que Jésus n'est pas ressuscité.
  • Qu'il faut ajouter ou soustraire à la foi, à la repentance et au baptême afin d'être sauvés.

Ceux-ci ne sauveront pas l'élève et condamneront l'enseignant. Il faut préserver la doctrine et l'église des faux docteurs.