Série :   I & II Pierre
Livre : 
eBook (.pdf)
Langues :
English
 

La signification de la grâce

Service

Par Michel Mazzalongo Verset : I Pierre 5.1-14 Publié : Tue. January 26
À la fin de sa première épître, Pierre mentionne un dernier effet de la grâce, le service chrétien, et il exhorte les anciens à incarner cette vertu.

Pierre comprenait bien l'idée de la grâce de Dieu, en ayant fait l'expérience dans ses deux contextes :

1. La grâce de Dieu vue dans la personne de Jésus Christ. La manière gracieuse dont Dieu a formé la nation juive pour amener Jésus sur la terre. L'amour qu'Il a démontré en permettant que Jésus meure pour nos péchés puis ressuscite de la mort pour prouver Sa divinité et Son autorité pour pardonner les péchés et sauver l'homme de la destruction éternelle.

Pierre a été notre témoin oculaire de tous ces événements qui ont démontré la grâce de Dieu en sauvant l'humanité.

2. Pierre a aussi compris l'idée de la grâce d'une perspective personnelle ayant fait l'expérience des changements que qu'elle a accomplis en lui et chez les autres qui ont cru en Jésus. Sa première épître est une description et une explication de ce que la grâce signifie pour celui qu'elle touche :

  • La grâce signifie un sens de sécurité face à la peur de la condamnation.
  • La grâce signifie un style de vie spirituel sans dépendance du péché et du monde.
  • La grâce signifie une soumission du cœur à la volonté de Dieu dans tous les domaines de la vie et aussi la paix qui en découle.
  • La grâce signifie vivre en harmonie avec les autres qui ont fait l'expérience de l'amour et du salut de Dieu.
  • La grâce signifie parfois la souffrance parce que ceux qui sont sauvés du monde n'y sont bien souvent plus les bienvenus.

Dans ce chapitre, nous examinerons un autre sens que Pierre attribue à la grâce, la dernière chose qu'il mentionne que la grâce accomplit en nous quand elle nous touche.

Il y a un vieux dicton qui dit : « Nous avons été sauvés pour servir. » Dieu nous offre Sa grâce afin que nous devenions des outils à travers lesquels elle peut atteindre d'autres âmes. Notre foi et salut trouvent leur sens et leur satisfaction quand nous commençons à servir Dieu dans l'œuvre de rechercher et de sauver les autres.

Pierre utilise les anciens comme exemple ultime de la grâce de Dieu à l'œuvre dans l'église. Une personne ne peut aspirer à un rôle plus significatif ou gracieux dans le royaume de Dieu que celui de servir comme ancien.

Il ne décrit pas ici le rôle de l'ancien, assumant que tous reconnaissent que c'en est un de service total. Paul explique dans ses lettres à Timothée et à Tite non seulement le caractère d'un ancien mais aussi l'œuvre pour laquelle il a été choisi, soit enseigner, offrir l'hospitalité, encourager les frères et défendre l'église contre les faux enseignants et leurs doctrines.

Pierre mentionne qu'une partie importante des responsabilités d'un ancien est de diriger, et il utilise cette occasion pour enseigner que la grâce produit des leaders qui servent, et aussi qu'ils servent de manières particulières. Il peut y avoir eu une certaine confusion quant à l'autorité et au rôle des anciens parmi ceux à qui il écrit, il explique donc que la grâce produit des dirigeants qui servent dans l'« Esprit du Christ. »

1 Voici les exhortations que j'adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée:

L'Apôtre offre cette exhortation (un mot d'encouragement, de motivation) à des hommes spécifiques, les anciens. Dans le Nouveau Testament, trois mots différents font référence aux leaders dans l'église. Ils identifient tous la même personne mais d'une manière différente.

  1. Le pasteur (berger) : faisant référence à la manière dont un homme assume son rôle de leader. L'imagerie d'un berger attentif et protectif envers les membres de la congrégation.
  2. L'évêque : un terme qui accentue l'autorité donnée à ces hommes (s'ils ont les qualifications nécessaires). Décrivant parfois les leaders ou les anciens qui dirigeaient l'église. Ceux qui étaient responsables pour le travail accompli dans l'église.
  3. L'ancien : décrivant la même personne, ce mot en accentue sa maturité et son expérience.

Parfois utilisés dans la même phrase, ces mots font référence aux mêmes personnes (par exemple : Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Église du Seigneur – Actes 20.28)

Avec le temps, ces termes ont été utilisés pour différentes personnes avec des niveaux d'autorité différents (par exemple, les évêques sont devenus responsables des pasteurs) et de nouveaux titres et niveaux d'autorité ont été ajoutés (archevêque, cardinal, pape). Ceux-ci ne sont pas basés sur l'autorité des Écritures et reflètent l'éloignement graduel des pratiques de l'église originale qui suivait les enseignements des Apôtres.

Pendant le ministère de l'Apôtre Pierre dans l'église du 1er siècle, les termes « ancien », « pasteur » et « évêque », décrivaient tous le caractère, l'autorité et l'œuvre d'un dirigeant de l'église et non pas des rôles différents. Chaque congrégation avait une pluralité de dirigeants et leur autorité était toujours limitée à l'assemblée locale.

Pierre se compte parmi ce groupe parce qu'en plus d'être un Apôtre (ayant été appelé par Jésus et ayant été témoin de Son baptême, de Sa mort et de Sa résurrection), il a aussi servi en tant qu'ancien dans l'église à Jérusalem. À cause de son rôle d'Apôtre inspiré et de son expérience en tant qu'ancien, il enseigne comment la grâce affecte le service des dirigeants dans l'église.

1. Faites votre travail pastoral volontairement

2a Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu;

Pierre leur dit que de prendre soin du troupeau est leur responsabilité primordiale.

Le troupeau est confié aux bergers (pasteurs) et ils sont responsables de le diriger, de le nourrir et de le protéger. Ils ont les diacres, les prédicateurs, les enseignants et les saints pour leur aider mais il s'agit de leur troupeau et ce sont eux qui doivent rendre compte à Dieu pour les âmes gagnées ou perdues. Il dit aussi qu'ils doivent le faire volontairement, sans murmure. Cette œuvre devrait être accomplie avec empressement et non sous pression.

2. Faites votre travail pastoral par motivation spirituelle

2bnon pour un gain sordide, mais avec dévouement;

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles certains hommes désireraient diriger dans l'église :

  • Prestige et orgueil,
  • Désir d'exercer leur pouvoir,
  • Gain financier (spécialement ceux qui prêchent et enseignent en position de leadership).

Pierre dit que la grâce motive les hommes à devenir anciens parce qu'ils sont désireux de donner et non pour gagner quelque chose.

3. Dirigez par l'exemple

3 non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau.

Dans le monde, une promotion signifie souvent qu'on peut déléguer à d'autres le travail plus difficile et peu plaisant. Dans l'église, devenir un ancien signifie qu'un homme assume la responsabilité d'agir comme le Christ afin de modeler Sa conduite dans une situation particulière. Les anciens exercent l'autorité par enseignement, encouragement et exemple d'amour, et n'agissent pas en seigneurs ou en rois.

4. Dirigez avec espérance

4 Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire.

Le travail est exigeant mais la récompense est grande parce que les anciens recevront du Berger suprême le plus grand honneur. Il y a toujours des discussions quant aux degrés de récompense, mais le livre de l'Apocalypse décrit le trône de Dieu entouré d'anciens d'abord puis des saints et des anges.

La grâce crée une direction différente de celle du monde, en harmonie et désireuse de se soumettre à Dieu, menant par l'exemple et non par décrets, dont les yeux sont fixés sur une couronne céleste et non terrestre. Cela signifie que les anciens dirigent avec espérance et avec joie, sans peur, sans doute ni négativité.

La grâce signifie une congrégation soumise

Les leaders ne dirigent pas dans un espace vide. Une réponse adéquate de la part de la congrégation est nécessaire pour atteindre le succès, le leadership spirituel. Pierre explique que la grâce affecte aussi comment l'église répond à des dirigeants gracieux, à des hommes de Dieu.

5a De mêmes, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité;

Les hommes plus jeunes doivent obéir aux anciens. Certains ont peut-être des idées, des plans, des talents, etc., mais la grâce permet aux hommes plus forts de soumettre leurs ambitions et talents à la direction de leurs anciens dans l'église.

5bcar Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.

Pierre répète maintenant ses directives à la congrégation tout entière et ajoute que cette attitude humble devrait être dirigée non seulement vers les anciens mais aussi envers chacun dans l'église.

Aux versets 6 à11, il donne trois raisons pour lesquelles il est nécessaire que les anciens dirigent adéquatement, que les hommes s'y soumettent et que tous aient une attitude humble les uns envers les autres.

1. Dieu aime ceux qui s'humilient

6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable; 7 et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Quand les dirigeants dépendent de Dieu pour la force de diriger ; quand l'église fait confiance à Dieu pour la guider par ses leaders ; quand chacun dépend de Dieu plutôt que de soi-même, Dieu fournit tout ce qui est nécessaire. La grâce nous rend capables de nous humilier devant Dieu, devant nos dirigeants, et l'un devant l'autre.

2. Le diable recherche les orgueilleux

8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

L'humilité chez les dirigeants et dans la congrégation n'est pas une malédiction ni une punition, c'est plutôt la manière d'éviter le diable qui cherche continuellement à détruire les chrétiens et qui trouve des victimes faciles parmi ceux qui sont orgueilleux.

La grande faveur de la grâce est qu'elle nous rend capables de tempérer notre orgueil et de cultiver en nous-mêmes l'humilité nécessaire pour éviter les plans du malin.

3. Cette attitude sera récompensée

9 Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. 10 Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

Ce n'est pas facile pour les dirigeants et les disciples de maintenir une attitude humble. Certains chrétiens aux temps de Pierre ont été martyrisés à cause de leur foi et ont accepté humblement leur mort sans abandonner leur espérance parce que Dieu Lui-même les perfectionnait, les rassurait, les fortifiait et les établissait dans la foi nécessaire.

Pierre dit que Dieu fera de même pour tous ceux qui laissent la grâce de Dieu les transformer et créer en eux un cœur humble.

Louange, verset 11, doxologie (louange spontanée)

11 A lui soit la puissance aux siècles des siècles! Amen!

À la fin de ses enseignements, Pierre exprime louange et révérence envers Dieu alors qu'il réfléchit sur ce qu'il vient juste d'écrire.

Salutation

À cette époque, les lettres contenaient les salutations à la fin.

12 C'est par Silvain, qui est à mes yeux un frère fidèle, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et pour vous attester que la grâce de Dieu à laquelle vous êtes attachés est la véritable.
  • La lettre a probablement été livrée par Silvain, et Pierre donne ici un résumé du thème de cette épître entière. Voici ce que la grâce de Dieu signifie :
  • Sécurité
  • Sobriété
  • Soumission
  • Souffrance
  • Service

Demeurez fermes dans ces idées et dans ces pratiques.

13 L'Église des élus qui est à Babylone vous salue, ainsi que Marc, mon fils.

L'église à Rome (Pierre y réfère comme Babylone) et ses disciples, ainsi que celui qui lui a servi de secrétaire, Marc (l'évangile selon Marc) envoient leurs salutations.

14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d'affection. Que la paix soit avec vous tous qui êtes en Christ!

Salutation et encouragement. Paix à ceux qui sont en Christ.

Sommaire

Dans sa première lettre, Pierre fait deux points importants au sujet de la grâce :

  • La grâce de Dieu sauve.
  • La grâce de Dieu transforme.

Si la grâce ne change pas une vie, elle n'en a pas sauvé l'âme.