Cette leçon examine le Conseil Divin et les ressemblances entre la nature de Dieu et celle de l'homme.
Langues

Jusqu'ici la Genèse a décrit deux actes essentiels de la création:

  1. La création du monde inanimé: la matière, l'atmosphère, la végétation (sans conscience ou connaissance).
  2. La création du monde animé: les poissons, les oiseaux, les animaux (avec conscience, avec vie).

Au verset 26, Moïse commence à consigner le troisième acte de création, soit la création de la vie spirituelle.

Le conseil divin

Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance,
- Genèse 1.26a

Ce n'était pas là le premier conseil de la sorte. Beaucoup d'autres choses avaient eu lieu avant "le temps", avant la création du monde qui a été décidée par la Divinité. La décision de sacrificier Jésus pour les péchés du monde avait été prise avant que le monde n'ait été créé.

...prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous,
- 1 Pierre 1.20

Les noms de ceux qui recevront le Christ écrits dans le livre de vie avant la fondation du monde.

La bête que tu as vue était, et elle n'est plus. Elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et qu'elle reparaîtra.
- Apocalypse 17.8

Le dialogue ne s'adresse pas aux anges parce que l'homme n'est pas créé à l'image des anges mais de Dieu. Cet échange de la Divinité paraît aussi ailleurs dans la Bible.

Parole de l'Éternel à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
- Psaumes 110.1
Approchez-vous de moi, et écoutez! Dès le commencement, je n'ai point parlé en cachette, Dès l'origine de ces choses, j'ai été là. Et maintenant, le Seigneur, l'Éternel, m'a envoyé avec son esprit.
- Ésaïe 48.16
Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde.
- Jean 17.24

Ce sont là nos premiers aperçus de la nature de Dieu. De ces quelques versets nous apprenons trois choses à Son sujet:

  1. Dieu communique. C'est à dire que les idées font partie de Sa nature et que l'échange d'idées est possible.
  2. Dieu a une nature à plus qu'une personne : le verset fait référence à un Dieu et pourtant il s'y trouve un échange au sein de la Divinité. Ce verset donne aussi la réponse à la question: où voyons-nous le concept de la Trinité dans la Bible?
  3. La création de l'homme a été conçue et n'était pas une excroissance des créatures existantes. Dieu avait le concept de ce que l'homme serait.

Les expressions "à notre image" ou "selon notre ressemblance" signifient entre autres la ressemblance, la figure, le modèle, la forme. L'homme est fait pour ressembler à Dieu, ou selon le modèle de Dieu.

Certaines choses à remarquer au sujet de la création de l'homme:

  • Le mot original pour "HOMME" est le même que pour "ADAM", et il est lié à la terre (hébreu: ADAMAH). Il est donné au premier être humain parce qu'il est essentiellement créé des mêmes éléments que les autres créatures, les éléments déjà créés, en fait, la terre.
  • Le mot "ADAM" est utilisé d'une manière formelle comme le nom du premier homme seulement en Genèse 2.19 mais les deux termes sont interchangeables.

ADAM a une nature triple qui reflète la nature de Dieu: il a un corps formé comme ceux de la création inanimée, fait de matière. Il est conscient comme les créatures animales tels les oiseaux et les animaux. Il est conscient de sa propre existence, certains appellent cela "l'âme". Il possède le caractère spirituel de Dieu: la volonté, la moralité, l'aptitude de communiquer avec chaque aspect de la création aussi bien qu'avec les autres humains et avec Dieu.

Il n'est pas insolite que les animaux communiquent entre eux de manières différentes, et qu'ils communiquent avec les humains de manières limitées (ils n'échangent pas d'idées créatives). Seul l'homme peut percevoir Dieu et communiquer avec Lui. C'est le signe de sa nature spirituelle.

Une idée importante à retenir ici est que l'esprit de l'homme est à l'image de Dieu, parmi d'autres choses mentionnées, qu'il est éternel, à la différence de la vie d'un animal qui est temporelle. Quand un homme meurt, son corps retourne à la poussière et son esprit à Dieu pour le jugement. Quand un animal meurt, son corps retourne à la poussière et sa conscience cesse. Nous savons ce qui se produit après la mort. (L'auteur de l'Ecclésiaste pose simplement cette question comme celui qui doute).

Qui sait si le souffle des fils de l'homme monte en haut, et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre?
- Ecclésiaste 3.21

Avant que le monde ne soit créé, Dieu savait comment il serait et comment il fonctionnerait. Il savait aussi que l'homme pécherait et Il avait déjà un plan, ayant décidé de la manière du salut, de qui l'accomplirait et de qui le recevrait.

...nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait formé en lui-même,
- Ephésiens 1.9

La position de l'homme

et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
- Genèse 1.26b

L'homme n'est pas simplement un être nouveau évolué d'animaux inférieurs. Il a une nature distincte séparée de celle des animaux et sa position dans la création n'est pas le résultat de la survie du plus apte. C'est une position naturelle qui lui a été donnée par Dieu. (Il doit "dominer" sur la création.)

Cette domination n'est pas un règne royal mais plutôt l'idée que la création est en coopération avec l'homme pour le supporter et suffire à ses besoins.

L'acte de la création

Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
- Genèse 1.27

Le verset 26 est le préambule qui décrit ce que Dieu est sur le point de faire et la nature de l'homme une fois créé. On remarque au verset 27 le même patron créatif: le générique ou l'essence de la nouvelle création est formé (inanimé, animé), les variations (la manière, la végétation, les poissons, les oiseaux, les animaux), et puis Dieu façonne le "spirituel" (la ressemblance à Dieu). Finalement les variations sont faites (mâle et femelle).

Il est important de noter ici que les deux variations (mâle et femelle) partagent cette "essense" similaire en tant qu'être spirituels, supérieurs aux animaux, éternels comme Dieu. Il y aura des différences quant à la forme et au rôle qui leur seront assignés mais l'essence est la même.

C'est là la description générale de la création de l'homme et la place de cet acte dans la séquence des six jours de la création. Plus tard, Moïse fait un gros plan sur les détails de cette création et de ce qui arrive à l'homme, mais aucune explication supplémentaire n'est donnée en ce qui a trait aux oiseaux, aux étoiles, etc. Après cette description des six jours de la création, le récit changera pour raconter l'histoire de l'homme, sa chute et comment Dieu l'a sauvé.

La charge de Dieu à l'homme

Il faut se rendre compte que deux mondes existent qui sont pour nous très difficiles à imaginer et à comprendre parce qu'ils sont au-delà de notre monde.

  1. Le monde à venir. Un nouveau ciel et une nouvelle terre.
  2. Le monde d'Adam et Ève avant le péché. Très différent parce que nous vivons dans un monde de péché et de mort, et qu'ils vivaient dans un monde parfait (comme le ciel).

C'est la raison pour laquelle certaines de ces explications nous semblent étranges: elles expliquent un monde différent du nôtre mais auquel il ressemble.

28Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. 29Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. 30Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi. 31Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour.
- Genèse 1.28-31

Après la description générale de la création de l'homme et de la femme, Dieu leur donne des instructions. On y note des idées intéressantes:

  1. Seulement un homme et une femme sont créés. Il semble toutefois que plusieurs paires d'animaux ont été créées ("tous les animaux vivants qui se meuvent, et ... les eaux produisirent en abondance selon leur espèce" - v. 21).
  2. Le premier commandement est pour l'homme de remplir la terre avec l'humanité. Dieu donne ce commandement avec la pleine connaissance que la terre peut suffire aux besoins de l'humanité. La surpopulation n'est pas dûe au manque de planification de Dieu mais plutôt à une mauvaise gestion et distribution des ressources, des guerres et de la cupidité des hommes. La terre peut suffire à la population actuelle avec sa technologie et ses ressources. C'est le péché dans le monde qui cause le problème de la misère.
  3. Assujettir et dominer ne signifie pas exploiter impitoyablement l'environnement. Cela signifie comprendre et gérer la création pour le bien de ses habitants: la science pour comprendre et la techonologie pour développer et utiliser les ressources au profit de tous. Dans ce monde parfait, l'ordre était évident et compréhensible; la création était prête au développement et à l'exploration. Il n'y a pas eu de lutte pour la survie. La vie devait être un exercice de joie et de découverte.
  4. À l'origine, la végétation a été donnée à l'homme comme nourriture, suggérant qu'avant le péché il ne mangeait pas de viande. Il semble que cela s'appliquait aussi aux animaux (v. 29-30).

Quelques idées à ce sujet:

  • Les hommes ont possiblement commencé à manger de la viande après le péché d'Adam, désobéissant à Dieu (Jabal commence à élever les troupeaux Genèse 4.20)
  • Dieu a permis à l'homme de manger de la viande après le déluge (Genèse 9).
  • La population des animaux était peut-être gardée sous contrôle par Dieu dans le monde avant le péché afin d'éviter le cycle prédateur.
  • Après le péché d'Adam ou après le déluge, les animaux ont commencé à être carnivores (par besoin de protéines dans un climat rude).
  • Si Dieu peut créer le monde, Il peut en avoir gardé l'équilibre sans besoin de tuer ou de manger de la viande. Ces activités peuvent avoir commencé après la malédiction et définitivement après le déluge.

Idée alternative - une terre jeune, pas complètement mûrie à la création.

Dieu voit que tout ce qu'Il a fait est très bon. Cela suggère certaines choses:

  • Pas de mort parce que la mort est le résultat du péché et que tout était bon.
  • Pas de fossiles parce qu'ils sont le résultat de la mort. Le déluge peut expliquer la présence des fossiles.
  • Pas de diable. La Bible dit que Dieu vit que tout ce qu'Il avait fait était très bon (cela doit inclure les anges parce que les anges ont été faits par Dieu et qu'ils étaient présents quand Dieu a créé le monde).

Si Dieu voit que tout ce qu'Il a fait à ce point est très bon, cela signifie que tout était bon et sans péché, y compris Lucifer. Il s'est aussi réjouit à ce point. Sa rébellion doit être venue plus tard ainsi que sa chute. Il a peut-être été jaloux de la création de l'homme à la ressemblance de Dieu et de son rôle au service de l'homme et est ainsi tombé.

L'acte final est la création de l'homme et la commission d'habiter la terre, d'apprendre à connaître et à gérer la création pour le bien de tous. C'est sa responsabilité envers la création.