Livre : 
eBook (.pdf)
Langues :
English
 

Introduction et arrière-plan

Par Michel Mazzalongo Verset : Marc 1:1-13 Publié : Tue. November 28
La première leçon de cette série présente de l'information générale sur Marc, l'auteur de cet évangile, et sur le style qu'il utilise pour présenter la vie et le ministère de Jésus.

L'évangile de Marc est l'évangile "pressant" parce qu'il est le plus court des quatre évangiles, probablement le premier à avoir été écrit, et celui dont plus de passages sont empruntés (l'évangile de Luc contient 350 versets tirés de Marc). Marc n'explique pas les antécédents familiaux de Jésus et ne fournit aucun arrière-plan avant d'annoncer au tout premier verset que Jésus Christ est le Fils de Dieu.

Pour établir un contexte au livre de Marc, examinons brièvement deux périodes principales du premier siècle où les évangiles circulaient.

La période orale - 33-66 apr. J.-C. — Pendant cette période, l'évangile était prêché oralement par les Apôtres et transmis d'un disciple à l'autre (Actes 8.4). Certaines paroles de Jésus circulaient par écrit (comme de courts pamphlets), gravés sur des bols ou autres sortes de contenants, et inscrits sur les murs là où l'église se réunissait.

La période écrite - 60-100 apr. J.-C. — Quand la demande pour des écrits plus permanents a grandi, les évangiles ont été fournis par Dieu à travers différents écrivains pour combler ce besoin. La quantité de témoins oculaires de Son ministère et de Sa résurrection diminuait et leur témoignage devait être enregistré pour les générations futures. L'église primitive croyait que Jésus allait revenir d'un jour à l'autre et ne voyait pas le besoin d'enregistrer Sa vie et Ses enseignements de manière plus permanente. La majorité des écrits du Nouveau Testament (évangiles et épîtres) ont été consignés et copiés entre les années 60 et 100 après Jésus Christ. L'évangile de Marc est l'un des premiers textes, écrit entre 60 et 70 apr. J.-C

Inspiration

La plupart des chrétiens affirment que l'autorité de la Bible, dans le domaine spirituel et moral est fondée sur le fait qu'elle est inspirée ou écrite par Dieu et consignée par des hommes en vertu de Sa volonté divine. Nous croyons cela pour plusieurs raisons :

1. La Bible fait cette allégation au sujet d'elle-même

Dans la Bible nous lisons que Jésus avait promis aux Apôtres qu'après Son retour au ciel, Il les inspirerait à enregistrer Ses enseignements et commandements:

Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
- Jean 14.26

L'Apôtre Paul a aussi enseigné que la Bible (les Écritures) était inspirée:

Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,
- 2 Timothée 3.16

L'Apôtre Pierre a affirmé que tous les mots contenus dans la Bible étaient de l'Esprit Saint:

20 sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière, 21 car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.
- 2 Pierre 1.20-21

2. Prophéties accomplies

La Bible est le seul livre qui contient des centaines de prophéties qui ont été accomplies exactement. L'une de ces prophéties est contenue dans le livre de Daniel, où le prophète, Daniel, décrit l'ordre exact et la nature des quatre puissances mondiales qui allaient apparaître dans l'avenir (Daniel 2.1-35). Sa prophétie concernant ces quatre empires historiques (babylonien, médo-perse, grec, et romain) a été enregistrée 600 ans à l'avance.

Ce n'est là qu'un exemple de ce phénomène parmi des centaines contenus dans l'Ancien et le Nouveau Testament. En les lisant, on arrive naturellement à la conclusion qu'avec tant de prophéties accomplies, ce livre est de source surnaturelle, parce que seul Dieu connaît l'avenir.

3. La qualité du livre

La Bible est composée de 66 livres écrits par plus de 40 auteurs différents, à travers une période de 1600 ans. Pourtant, lorsqu'on les examine, on ne trouve ni contradictions ni erreurs, et une seule histoire racontée par l'ensemble de ses collaborateurs qui, pour la plupart, ne se connaissaient pas et ont vécu à des époques différentes et en des endroits différents. Ce résultat serait impossible sans direction divine.

Il y a aussi d'autres raisons de croire à l'inspiration des Écritures. Deux de celles-ci sont le témoignage du Christ ressuscité et l'impact et la longévité de ce livre sur une période de 2000 ans. La seule explication et conclusion logique est que ce livre n'est pas ordinaire, il s'agit d'un texte inspiré et produit par un Être Supérieur, et nous croyons que cet Être est Dieu.

Jean Marc

La Bible a été inspirée par Dieu, mais Il a utilisé les hommes pour enregistrer Ses pensées, Ses paroles, et l'histoire de Son peuple selon leur propre style et dans leur propre langue. L'un de ces hommes était Jean Marc, dont le livre est l'un des évangiles.

Le livre de Marc ne dit rien de son auteur mais la tradition de l'église à ses débuts pointe à Jean Marc qui était le fils de Marie, une riche femme juive qui vivait avec sa famille à Jérusalem. Marie était une amie des Apôtres et c'est à sa maison que Pierre est allé après avoir été relâché de prison (Actes 12.12).

Jean Marc était le cousin de Barnabas, qui était très actif dans l'église à ses débuts, et c'est à travers lui que Marc a rencontré et commencé à travailler avec l'Apôtre Paul. L'association de Marc avec les Apôtres a duré plus de 30 ans :

30-40 apr. J.-C.

  • Sa mère et lui ont été parmi les premiers convertis (1 Pierre 5.13).
  • Sa maison était utilisée comme lieu de réunion pour les Apôtres et les premiers disciples (Actes 12.12).
  • Certains croient qu'il était le jeune homme qui s'enfuit nu dans le jardin où Jésus a été arrêté (Marc 14.51-52).

40-50 apr. J.-C.

  • Saul et Barnabas livrent les fonds pour les pauvres de Jérusalem et prennent Marc avec eux à leur retour à Antioche (Actes 12.25).
  • Saul et Barnabas l'ont emmené avec eux lors de leur premier voyage missionnaire (Actes 13.1).
  • Jean Marc perd intérêt et retourne à Jérusalem, ce qui lui cause de perdre la faveur de Paul et contribue à la séparation entre l'Apôtre et Barnabas (Actes 15.36-38).
  • Barnabas amène Marc à Chypre avec lui (Actes 15.39).

50-60 apr. J.-C.

60-70 apr. J.-C.

  • Paul, vers la fin de sa vie en prison, mentionne Marc comme un collègue fidèle (2 Timothée 4.11).
  • Marc est associé à Pierre et lui sert de secrétaire, enregistrant les événements et les enseignements dont Pierre a été témoin pendant sa vie d'Apôtre (1 Pierre 5.13).

Il s'agit là de plus de 30 ans de service qui se terminent avec le texte que Pierre dicte à Marc, et que nous appelons maintenant l'Évangile de Marc.

L'Évangile de Marc

On sait que Marc était témoin oculaire du ministère de Jésus et de l'établissement de l'église. Les historiens et les écrivains de l'église primitive affirment qu'il était le secrétaire de Pierre avant la mort de Pierre à Rome en 68 apr. J.-C. L'œuvre de Marc est le record de ce que Pierre a dit, vu et enseigné.

La famille de Jésus, les Apôtres et l'église connaissaient tous Marc. Ils ont confirmé sa présence et son travail dans l'église pendant plus de trois décennies. Il était donc bien réel, il a vécu et travaillé avec Jésus et les Apôtres, il n'est pas un personnage fictif de littérature religieuse.

Les historiens de l'église primitive qui ont consigné les personnes et événements entourant le début de l'ère chrétienne confirment tous que ce texte a été écrit par Jean Marc (Papias 115 apr. J.-C., Clément 180 apr. J.-C., Origène 225 apr. J.-C.). L'Évangile de Marc circulait à l'époque dans les églises et aucun dirigeant n'en disputait ou n'en critiquait le contenu ni l'auteur.

La raison de cette revue est de montrer que l'Évangile de Marc réunit tous les critères pour être reconnu comme un livre inspiré et donc inclus dans le canon du Nouveau Testament. C'est important parce qu'il y avait beaucoup de livres qui circulaient prétendant être inspirés sans toutefois remplir les critères nécessaires pour l'acceptation. Ces exigences étaient les suivantes:

  • L'auteur devait être un Apôtre ou un contemporain d'un Apôtre.
  • Le travail devait être doctrinalement et historiquement solide, et authentique (Marc l'a vraiment écrit.)
  • Le document (livre ou lettre) devait circuler largement dans l'église primitive et être accepté comme inspiré par l'église.

De tous les livres en circulation à l'époque, seulement 27 ont été jugés acceptables. L'Évangile de Marc possédait tous ces critères et a été accepté comme livre inspiré de la Bible.

Marc - Texte

Le texte de Marc est simple, et sans idées abstraites (en contraste avec l'évangile de Jean), qui seraient sans appel à l'esprit romain. Il est direct et au point.

Le livre a été écrit en collaboration avec des chrétiens romains pendant que Pierre était à Rome. Il semble que l'évangile de Marc ait été destiné à des gens qui n'étaient pas d'origine juive, c'est pourquoi il y a peu de références à l'histoire des Juifs. Contrairement à l'évangile de Matthieu qui faisait souvent référence à des passages et à des idées de l'Ancien Testament puisqu'il s'adressait à ses compatriotes juifs, Marc n'avait pas besoin de prouver à une mentalité juive qui Jésus était. Les Romains pensaient en général de manière mécanique et voulaient leur information sous forme de synthèse. Marc s'y plie en présentant un document succinct qui offre une vue d'ensemble.

Le livre de Marc est un narratif historique qui donne une description de la vie, de l'œuvre et des enseignements de Jésus ainsi que de Sa mort et de Sa résurrection, sans beaucoup de détails d'arrière-plan et sans philosophie. C'est comme un cliché ou une carte postale puis il se termine.

Cet auteur ne s'intéresse pas à une analyse de caractère ni à un développement doctrinal. Son livre en est un d'actions et de réactions (Le fait qu'il est rempli de miracles plus que tous les autres évangiles en est un bon exemple). Des 35 miracles possibles, dix-huit d'entre eux y sont décrits. Les réactions des gens envers Jésus y sont aussi notées avec soin : plus de 23 références à des gens étonnés, surpris, hostiles, etc.

En résumé, l'évangile de Marc est court, au point, coloré et puissant. Il raconte simplement l'histoire de Jésus sans beaucoup de préambule puis se termine avec un défi : croire, être baptisé et sauvé, ou ne pas croire et être condamné. Le lecteur est forcé à faire un choix.

Le thème central du livre est très clair : Jésus Christ est le divin Fils de Dieu. Marc divise son livre en trois parties simples :

  • Introduction du Jésus divin (1.1-13).
  • La preuve de Sa divinité par Ses enseignements et Ses miracles (1.14-8.26).
  • La preuve de Sa divinité par Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection (8.27-16.20).

C'est un livre qui fait appel à l'esprit pratique.

Utilisation de l'Évangile de Marc

Chaque livre de la Bible a un but et un public particuliers. L'auditoire de Marc est le monde. Son attitude est que tous ont besoin de savoir, en termes non équivoques, que Jésus est le divin Fils de Dieu et le Sauveur du monde, et le monde a besoin de faire face à cette vérité. Le livre de Marc est un excellent premier livre à lire avec un non-chrétien. Il est court, simple et précis et fait ainsi appel à ceux qui n'ont pas beaucoup de connaissance biblique générale.

Passage à lire : Marc 1.1-45