La croissance de l'Église est liée au leadership de l'Église. Dans cette leçon d'introduction, les différents rôles bibliques de leadership sont identifiés et comparés les uns aux autres.
9 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Afin d'atteindre son plein potentiel, chaque congrégation de l'Église du Seigneur doit avoir et cultiver un bon leadership. Aucun groupe ni organisation, que ce soit commercial, militaire ou même l'Église ne peut s'élever au-delà de son propre chef. Jésus a dit :

24Le disciple n'est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. 25Il suffit au disciple d'être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur.
– Matthieu 10.24-25a

Jésus dit ici deux choses au sujet du leadership :

  • Dans le contexte, Il fait référence à Lui-même comme l'enseignant et le maître que nous devons essayer d'émuler.
  • Il dit en principe que dans l'Église nous ne devons pas entrer en compétition avec nos dirigeants, nous devons nous efforcer d'être comme eux.

La croissance et la qualité de chaque congrégation peut ainsi être mesurée par la croissance et la qualité de ses dirigeants. C'est la raison pour laquelle la croissance de l'Église est liée à son leadership. Quand les dirigeants croissent, l'Église croît. Si l'on veut que l'Église grandisse, il faut d'abord aider les dirigeants à se développer. Voir les dirigeants s'efforcer de croître est l'un des facteurs qui stimule la croissance parmi les disciples.

La plupart d'entre nous désirons que l'Église grandisse pour honorer Dieu, confesser le Christ et bâtir le royaume en gagnant des âmes.

Ce livre au sujet des anciens, des diacres, des prédicateurs et des saints décrira le travail et les responsabilités de chacun de ces rôles dans le corps du Seigneur. Cela, espérons-le, aidera ceux qui servent déjà à porter plus de fruit et motivera les autres à s'efforcer d'atteindre de nouveaux niveaux d'engagement et de leadership dans l'Église.

Rôles dans le ministère

10Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.11Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ,
– Éphésiens 4.10-12

Ce passage mentionne chaque rôle spécifique dans l'Église sauf celui des diacres.

V. 10 – Ce verset fait référence à la divinité et par conséquent à l'autorité du Christ. Il est descendu du ciel (incarnation) et est remonté au ciel après sa mort et sa résurrection. Ce qu'Il a fait pour tout accomplir se trouve aux versets suivants.

V. 11 – Il a donné, c'est-à-dire Jésus a mis en place, faisant référence au verset 8 (Il a donné des dons) ; Jésus met en place ou donne aux assemblées de l'Église certains dons sous forme d'apôtres, de prophètes, d'évangélistes, de pasteurs et d'enseignants avec la grâce de poursuivre ces ministères. Notez que ces ministères ne sont pas donnés à tous les membres mais à certains d'entre eux. De plus, chacun a un ministère différent selon la grâce donnée par le Seigneur, mais tous servent un même but.

V. 12 – Ils servent tous le but d'équiper les saints pour bâtir le corps du Christ, l'Église.

Voici certains des rôles mentionnés ainsi que de l'information à leur sujet :

  • Apôtres – Messagers, quelqu'un qui est envoyé, comme un ambassadeur. Ils étaient les témoins originaux du baptême, du ministère, de la mort, de la résurrection et de l'ascension de Jésus (Actes 1.22). Leur ministère original était de témoigner de la résurrection de Jésus et de confirmer leur témoignage par des signes et des miracles (Actes 3.14-15).
  • Prophètes – Ils prédisent des événements futurs, énoncent la Parole de Dieu. Leur ministère original était de servir comme Bibles vivantes aux débuts de l'Église (1 Corinthiens 14.3-5).

Après que le témoignage et l'enseignement des Apôtres ont été complétés et préservés sous forme écrite, ces deux ministères ont été remplacés par la Bible elle-même. Ces deux rôles n'ont pas vraiment cessé d'exister mais ils existent désormais sous une nouvelle forme, la parole de Dieu écrite (Jude 3).

  • Prédicateur ou évangéliste – Ces deux mots signifient « proclamer ». Le rôle du prédicateur est d'annoncer ou de rendre publique (comme le mot le suggère) la parole de Dieu. Une autre tâche du prédicateur est d'établir et d'organiser l'église locale (Tite 1.5). C'est l'excroissance naturelle de ce qui suit la proclamation de la Parole. La Parole produit l'Église et par la Parole l'Église est maintenue.
  • Pasteurs and enseignants (ou docteurs) – Ce ne sont pas là des catégories différentes mais une seule. Pasteur, ancien et évêque sont des termes décrivant la même personne, et cette personne fait son travail en enseignant (Actes 20.17, 28). Pasteur (ou berger) fait référence à la manière de travailler, à la garde des âmes ; évêque fait référence à la responsabilité ; ancien fait référence à la maturité. On pourrait dire que les pasteurs sont les anciens qui ont la garde de l'Église ou que les anciens sont les pasteurs (bergers) qui prennent soin de l'Église.
  • Diacres – Le rôle de diacre n'est pas mentionné ici mais peut être trouvé ailleurs (1 Timothée 3.8-13). Le mot diacre signifie serviteur ou esclave, et était utilisé en connexion à Jésus (Romains 15.8), aux Apôtres (1 Corinthiens 3.5), ainsi qu'à certaines personnes dans l'Église qui rendaient un service spécial au corps tel que le bénévolat, la maintenance, etc. Ce rôle existe aussi dans l'Église aujourd'hui.
  • Actes 6 – Les serviteurs spéciaux ont été choisis pour la tâche d'après leurs qualifications et non seulement parce qu'ils s'y sont portés volontaires.
  • Actes 13.2-3 ; 1 Timothée 4.14 – Les évangélistes étaient mis à part et leurs tâches leur étaient assignées.
  • Actes 14.23; Tite 1.5 – Les anciens étaient choisis (la méthode dépendant des circonstances).

Ce ministère continue aujourd'hui, seules les méthodes ont changé. Les systèmes de communication modernes et le changement des habitudes sociales et culturelles permettent de proclamer la Parole de manières nouvelles et différentes. Toutefois, même dans l'âge moderne, l'Église doit être établie en accord avec le patron du Nouveau Testament et c'est là le travail du prédicateur.

Ce ministère voit à ce que l'assemblée ait un leadership expérimenté à travers l'enseignement exact et le style de vie saint. Quelqu'un peut être un enseignant sans être un ancien mais ne peut être un ancien sans être un enseignant.

Ce rôle existe aussi aujourd'hui et est exercé dans le contexte de notre âge moderne. Toutefois, aucun changement social ou technologique n'annule le besoin d'un leadership sage et saint (Actes 20.28).

Nous examinerons ces différents rôles plus en profondeur dans les chapitres à venir.

Quelle est la différence entre un ancien, un prédicateur, un diacre et un membre régulier ?

Cette question revient constamment dans les discussions. Il faut d'abord noter qu'il ne s'agit pas d'une différence de pouvoir.

42Jésus les appela, et leur dit : Vous savez que ceux qu'on regarde comme les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les dominent. 43Il n'en est pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur ;44et quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit l'esclave de tous.45Car le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.
– Marc 10.42-45

Beaucoup d'églises suivent des chartes d'organisation humaines et assignent des pouvoirs à différents niveaux d'hiérarchie. L'Église du Nouveau Testament est un corps dont chaque membre a une place où servir et où tous sont dirigés par la tête : la main n'est pas plus importante que le pied.

Éphésiens 4.10-13 dit que Dieu a donné à certaines personnes des dons et des rôles particuliers à accomplir afin d'aider le corps à se servir lui-même et à croître jusqu'à ce qu'il atteigne un niveau de maturité égal à celui de la tête qui est le Christ.

Il y a cependant une différence entre les membres sinon le Saint Esprit n'aurait pas spécifié une variété de rôles à l'intérieur de l'Église. Tous seraient des « saints » sans distinction. Il y a donc des différences que nous pouvons déterminer.

Responsabilité

Une des différences concerne la responsabilité. Les différents rôles ne sont pas des signes de pouvoir mais ils représentent des niveaux de responsabilité.

Tous sont appelés à servir mais certains ont la tâche de mobiliser, d'organiser et de diriger ce service ainsi que de servir dans un rôle particulier. En Actes 6.3, les Apôtres font choisir par la congrégation certains hommes qui pourraient être « chargés » de distribuer la nourriture aux veuves. Ces diacres reçurent une responsabilité spéciale.

Tous sont appelés à partager leur foi mais certains ont la tâche unique de proclamer l'évangile comme point central de leur vie. Certains disent que les chrétiens sont évangélistes. C'est vrai dans le sens où ceux qui nous entourent doivent voir le Christ et l'entendre dans tout ce que nous disons et faisons, mais il y en a d'autres qui abandonnent leurs carrières en médecine, en commerce, dans les manufactures, etc. et se donnent entièrement à l'œuvre de proclamer et de répandre l'évangile. Tous les chrétiens doivent évangéliser mais seulement certains d'entre eux deviennent évangélistes.

Il en est ainsi des pasteurs ou enseignants. Nous devons tous enseigner et nous encourager les uns les autres, et tous sont responsables d'apprendre la parole.

11C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites.
– I Thessaloniciens 5.11

Cependant les hommes chrétiens qui sont plus âgés, qui ont plus d'expérience et de discernement, ont la responsabilité de leadership, et l'accomplissent non pas par autorité mais par enseignement et exemple.

Nous voyons ainsi que les différents rôles varient selon le degré de responsabilité qui est attaché à chacun. Les diacres dirigent des tâches, les évangélistes répandent l'évangile et organisent, et les anciens dirigent et nourrissent le corps.

Aptitude

La deuxième différence en est une d'aptitude. Différentes personnes reçoivent différents dons de Dieu.

4Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n'ont pas la même fonction, 5ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. 6Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l'exerce selon l'analogie de la foi ; 7que celui qui est appelé au ministère s'attache à son ministère ; que celui qui enseigne s'attache à son enseignement, 8et celui qui exhorte à l'exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.
– Romains 12.4-8

Ce passage démontre que les différents rôles sont marqués par les différents dons donnés à chacun. Celui qui n'a pas l'habileté d'enseigner ne peut diriger parce que c'est là la tâche réservée aux dirigeants. Celui qui est pauvre n'a pas les moyens de soutenir l'église financièrement (il peut être généreux à sa manière mais pas avec libéralité). Celui qui n'a pas le talent d'organiser ni d'administrer ne sera pas responsable de la comptabilité mais il peut être mieux équipé pour un autre ministère.

Il y a dans les épitres à Timothée et à Tite des passages qui décrivent les qualités nécessaires pour les pasteurs, les évangélistes et les diacres. Ce sont là des guides pour aider à nous diriger dans nos rôles et à découvrir nos dons. On y trouve aussi beaucoup d'information concernant l'évangéliste et son rôle. Nous étudierons ceux-ci dans les chapitres qui suivent.

Dans l'Église, chacun est un saint, un membre, un serviteur, mais certains possèdent des dons particuliers qui leur donnent des responsabilités particulières à l'intérieur du corps.

Nomination

La troisième différence est que les anciens, les évangélistes et les diacres sont nommés à leurs tâches.

Les candidats ne sont pas élus à leurs positions d'après leur popularité et ils ne se portent pas volontaires pour être anciens. Ils sont choisis parmi les frères pour être responsables de certaines tâches d'évangélisme, de service ou de leadership parce qu'ils en ont clairement démontré l'habileté. S'il n'y a pas de nomination, il n'y a pas d'onction.

Sommaire

Une église locale ne peut croître sans un bon leadership et il n'y a pas de bon leadership s'il n'est pas biblique.

Dans les chapitres qui suivent, nous explorerons le leadership biblique, comment il est exercé à travers les rôles des anciens, des diacres et des prédicateurs, exposant le travail, les qualifications et la manière dont ces trois rôles fonctionnent ensemble.

Nous examinerons aussi le rôle spécial des épouses de ces hommes ainsi que de la réponse de l'église et du rôle des saints dans le corps du Christ. Espérons qu'après cette série les dirigeants se sentiront renouvelés et auront une vision plus claire de leur responsabilité, et aussi que le désir de diriger sera planté dans les cœurs de plusieurs qui ont besoin d'assumer plus de responsabilités mais n'en ont pas encore pris l'initiative.