De prisonnier à prince

Fri. November 21
Après avoir langui en prison pendant quelques années, Joseph est appelé à interpréter les songes de Pharaon et est ainsi transformé avec succès de prisonnier à prince d'Égypte.
13 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Nous avons laissé Joseph dans la prison de Potiphar, faussement accusé d'avoir tenté de violer la femme de l'officier de Pharaon. Il y est élevé à une position importante et il utilise ses dons spéciaux d'interprétation pour expliquer les songes de deux officiers qui sont aussi prisonniers pendant une enquête. Ses interprétations se réalisent et l'un des officiels est restauré alors que l'autre est exécuté. La scène finale montre Joseph alors qu'il demande à celui qui sera libéré de lui aider à sortir de prison quand il retournera au palais mais celui-ci l'oublie et Joseph demeure en prison encore deux ans.

Nous allons maintenant voir les événements qui tirent Joseph hors de prison et le propellent à une position de leadership sur la nation tout entière.

Les songes de Pharaon – chapitre 41

1Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve. 2Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie. 3Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve. 4Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s'éveilla. 5Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept épis gras et beaux montèrent sur une même tige. 6Et sept épis maigres et brûlés par le vent d'orient poussèrent après eux. 7Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Et Pharaon s'éveilla. Voilà le songe.

Les songes de Joseph semblent venir deux par deux:

  • ses deux songes où sa famille se prosterne devant lui,
  • les songes de l'échanson et du panetier,
  • les deux songes de Pharaon.

Les vaches avaient une signification particulière en Égypte: elles étaient l'emblème de la déesse de la fertilité, Isis.

Dans "Le livre des morts des anciens égyptiens", Orisis, le dieu de la végétation est représenté par un taureau accompagné de sept vaches. Les vaches étaient donc un symbole religieux significatif et un songe avec des images aussi surprenantes de vaches était assurément significatif.

Le songe au sujet de récoltes avait aussi de l'impact parce que l'Égypte, avec ses terres fertiles près du Nil, était considérée le grenier du monde antique. Les songes, bien que physiquement impossibles, semblaient tellement réels que Pharaon était soulagé de reconnaître qu'ils n'étaient que des songes.

8Le matin, Pharaon eut l'esprit agité, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l'Égypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer à Pharaon. 9Alors le chef des échansons prit la parole, et dit à Pharaon: Je vais rappeler aujourd'hui le souvenir de ma faute. 10Pharaon s'était irrité contre ses serviteurs; et il m'avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers. 11Nous eûmes l'un et l'autre un songe dans une même nuit; et chacun de nous reçut une explication en rapport avec le songe qu'il avait eu. 12Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous les expliqua. 13Les choses sont arrivées selon l'explication qu'il nous avait donnée. Pharaon me rétablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers.

Dans ses songes, les deux symboles du bien religieux et économique de l'Égypte sont détruits et cela trouble Pharaon.

  • Les magiciens et les diseurs de bonne aventure d'Égypte avaient de grands pouvoirs (comme Moïse l'a découvert beaucoup plus tard).
  • Les serviteurs de Dieu démontrent le pouvoir qui leur est donné par Dieu pour créer la foi et pour louanger Dieu.
  • Satan a aussi du pouvoir bien qu'il soit limité par Dieu (par exemple, ce qui est arrivé à Job).
  • Les serviteurs de Satan exercent certains pouvoirs pour attirer les gens loin de la foi en Dieu.
  • Satan avait le pouvoir de donner tous les royaumes à Jésus. Combien ont échangé leur âme pour le succès ou le règne en ce monde.
  • Beaucoup exercent un pouvoir occulte comme le faisaient ces anciens magiciens.

Nous ne nions pas l'existence du pouvoir occulte étrange, nous disons simplement qu'il ne vient pas de Dieu et qu'il n'est pas plus grand que celui de Dieu. Il est bien évident dans ce passage que les magiciens et les diseurs de bonne aventure essaient d'interpréter les songes importants de Pharaon. Ces gens étaient des conseillers judiciaires qui guidaient le roi dans la plupart des affaires de l'état. Ils reconnaissaient l'importance des songes mais ne pouvaient trouver une réponse satisfaisante quant à leur signification.

C'est à ce point que l'échanson se souvient de Joseph et de son interprétation remarquable et concise des songes en prison. Il ne risque rien en le mentionnant.

Joseph et Pharaon

14Pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir en hâte de prison. Il se rasa, changea de vêtements, et se rendit vers Pharaon. 15Pharaon dit à Joseph: J'ai eu un songe. Personne ne peut l'expliquer; et j'ai appris que tu expliques un songe, après l'avoir entendu. 16Joseph répondit à Pharaon, en disant: Ce n'est pas moi! c'est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon.

Les Égyptiens étaient très particuliers à propos de la propreté, ne laissant pousser leur barbe qu'en cas de deuil. On fait appeler Joseph de prison, il est vitement rasé et préparé à être présenté devant un des dirigeants les plus puissants du monde de l'époque.

Pharaon lui présente le problème des songes et l'incapacité de ses magiciens de les interpréter. Il s'agit là d'une excellente occasion pour Joseph:

  • d'être orgueilleux de cette attention,
  • d'essayer de négocier sa sortie de prison,
  • d'échanger son pouvoir contre une récompense financière.

Ses treize années de captivité lui ont enseigné la patience, la retenue et l'humilité.

  • Il reconnaît immédiatement qu'il n'a de pouvoir que par Dieu.
  • Il ne fait aucune condition pour l'interprétation.
  • Il assure Pharaon que bien que la situation soit difficile, elle se terminera en paix.

Par le passé, Joseph avait utilisé son don pour essayer de dominer et pour s'élever devant ses frères, mais après les leçons difficiles qu'il a dû apprendre, il agit avec grâce et retenue devant le roi. Aux versets suivants (17 à 24), le roi répète simplement ses songes à Joseph pour en recevoir l'interprétation. Il ajoute certains détails (le fait que l'apparence des vaches était laide comme auparavant même après avoir mangé les vaches grasses). Il explique aussi comment les magiciens étaient impuissants à essayer d'expliquer les songes.

Cette explication suggère non seulement que le roi craint les problèmes que les songes prédisent mais aussi qu'il n'est pas équipé pour gérer une crise nationale.

25Joseph dit à Pharaon: Ce qu'a songé Pharaon est une seule chose; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu'il va faire. 26Les sept vaches belles sont sept années: et les sept épis beaux sont sept années: c'est un seul songe. 27Les sept vaches décharnées et laides, qui montaient derrière les premières, sont sept années; et les sept épis vides, brûlés par le vent d'orient, seront sept années de famine. 28Ainsi, comme je viens de le dire à Pharaon, Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu'il va faire. 29Voici, il y aura sept années de grande abondance dans tout le pays d'Égypte. 30Sept années de famine viendront après elles; et l'on oubliera toute cette abondance au pays d'Égypte, et la famine consumera le pays. 31Cette famine qui suivra sera si forte qu'on ne s'apercevra plus de l'abondance dans le pays. 32Si Pharaon a vu le songe se répéter une seconde fois, c'est que la chose est arrêtée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l'exécuter.

Joseph explique la signification des nombres.

  • Deux songes sont la confirmation certaine que Dieu exécutera les prédictions.
  • 7 vaches, 7 épis représentent des années d'abondance et de famine.

L'interprétation en est si naturelle et si évidente qu'elle est acceptée par tous ceux qui l'entendent.

Certaines notes intéressantes quant à l'utilisation du nom de Dieu par Joseph:

  • Joseph attribue les songes et les interprétations quatre fois dans ces passages.
  • Quand il fait référence à Dieu en parlant aux Égyptiens, il utilise le terme "Elohim" qui signifie puissant créateur et roi souverain, un terme que les Égyptiens peuvent comprendre.
  • Quand l'auteur fait référence à Dieu et à Joseph dans leur relation l'un avec l'autre, il utilise le terme "Jéhovah" qui signifie "Seigneur."

Le songe est donc interprété et accepté par Pharaon ainsi que par les magiciens.

33Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu'il le mette à la tête du pays d'Égypte. 34Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l'Égypte pendant les sept années d'abondance. 35Qu'ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir; qu'ils fassent, sous l'autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu'ils en aient la garde. 36Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d'Égypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine.

Dieu fournit par Joseph non seulement l'interprétation mais aussi un plan d'action.

  • Choisir un administrateur compétent.
  • Établir des commissaires pour lever une taxe spéciale de 20%.
  • Construire des installations pour amasser et préserver les 20% des récoltes.

Ce plan évite la situation où la responsabilité de vie et de mort du peuple réside sur une seule personne (le roi) et facilite l'approvisionnement et la distribution à vernir.

Rien ne porte à croire que Joseph pense ici à lui-même. Il continue à transmettre le message de Dieu qui fait suite à l'interprétation.

Joseph le fonctionnaire en chef

37Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs. 38Et Pharaon dit à ses serviteurs: Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l'esprit de Dieu? 39Et Pharaon dit à Joseph: Puisque Dieu t'a fait connaître toutes ces choses, il n'y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi. 40Je t'établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m'élèvera au-dessus de toi. 41Pharaon dit à Joseph: Vois, je te donne le commandement de tout le pays d'Égypte. 42Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph; il le revêtit d'habits de fin lin, et lui mit un collier d'or au cou. 43Il le fit monter sur le char qui suivait le sien; et l'on criait devant lui: A genoux! C'est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d'Égypte. 44Il dit encore à Joseph: Je suis Pharaon! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d'Égypte. 45Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath Paenéach; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti Phéra, prêtre d'On. Et Joseph partit pour visiter le pays d'Égypte.

Pharaon et ses conseillers reconnaissent que Joseph est le bon homme pour le poste parce qu'il est guidé par l'Esprit de Dieu. La manière dont il a révélé les songes fournissait non seulement une interprétation mais sa présentation humble, posée et sage avait fait un témoignage efficace de Dieu devant le roi païen et sa cour. Le roi agit consciemment selon la volonté de Dieu en acceptant l'interprétation et en choisissant Joseph.

Tous les signes de pouvoir sont maintenant donnés à Joseph pour l'élever aux yeux du peuple afin qu'il puisse accomplir ce projet.

  • Il a besoin d'être accepté pour lever les taxes et la nourriture sans confusion ni résistance.
  • Il est appointé par Pharaon à la deuxième position sans résistance d'aucun autre conseiller.
  • Il reçoit l'anneau en sceau pour les documents officiels.
  • Il reçoit une nouvelle garde-robe officielle.
  • Il reçoit le collier en or qui signifie son autorité.
  • Une procession royage est organisée pour le présenter au peuple dans sa nouvelle position de second en chef.

Le roi lui trouve aussi une femme étant donné qu'il n'est pas égyptien; il a besoin de la crédibilité du mariage pour être accepté par la population.

Sa femme était la fille d'une prêtre païen. Rien n'est dit de sa conversion, seulement que Joseph n'a eu qu'elle pour femme et que leurs enfants étaient croyants en Jéhovah.

46Joseph était âgé de trente ans lorsqu'il se présenta devant Pharaon, roi d'Égypte; et il quitta Pharaon, et parcourut tout le pays d'Égypte. 47Pendant les sept années de fertilité, la terre rapporta abondamment. 48Joseph rassembla tous les produits de ces sept années dans le pays d'Égypte; il fit des approvisionnements dans les villes, mettant dans l'intérieur de chaque ville les productions des champs d'alentour. 49Joseph amassa du blé, comme le sable de la mer, en quantité si considérable que l'on cessa de compter, parce qu'il n'y avait plus de nombre.

50
Avant les années de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Asnath, fille de Poti Phéra, prêtre d'On. 51Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, car, dit-il, Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père. 52Et il donna au second le nom d'Éphraïm, car, dit-il, Dieu m'a rendu fécond dans le pays de mon affliction.

Joseph commence aussitôt à visiter le pays et à amasser la nourriture. Pour apaiser la crainte du peuple, les provisions des alentours sont accumulées dans les villes. Joseph a deux fils et il les nomme selon ses expériences personnelles: Manassé (Dieu m'a fait oublier mes peines) et Éphraïm (doublement fécond).

Les années étaient fertiles au point où il était impossible de compter l'abondance de l'approvisionnement. De prisonnier à prince, Dieu a restauré Joseph en un instant. C'est là une merveilleuse leçon pour nous quand nous sommes découragés. Dieu peut nous restaurer en un instant, que ce soit ici-bas, ou en un clin d'oeil quand Jésus reviendra.

Joseph a maintenu sa foi et quand il a été restauré, c'était comme si les treize années en prison, la souffrance, la solitude et l'injustice n'avaient jamais existé.

Il en sera de même au ciel, nous nous rappelerons des gens, des lieux et des événements mais la grandeur de notre expérience là-haut sera telle qu'elle rendra notre expérience ici-bas comme si elle ne s'était jamais produite.

53Les sept années d'abondance qu'il y eut au pays d'Égypte s'écoulèrent. 54Et les sept années de famine commencèrent à venir, ainsi que Joseph l'avait annoncé. Il y eut famine dans tous les pays; mais dans tout le pays d'Égypte il y avait du pain. 55Quand tout le pays d'Égypte fut aussi affamé, le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Pharaon dit à tous les Égyptiens: Allez vers Joseph, et faites ce qu'il vous dira. 56La famine régnait dans tout le pays. Joseph ouvrit tous les lieux d'approvisionnement, et vendit du blé aux Égyptiens. La famine augmentait dans le pays d'Égypte. 57Et de tous les pays on arrivait en Égypte, pour acheter du blé auprès de Joseph; car la famine était forte dans tous les pays.

Tout comme Joseph l'avait prédit, la famine arrive après les sept années d'abondance. Cela force le peuple à se tourner vers Pharaon pour de l'aide, et il les envoie à Joseph qui ouvre alors l'approvisionnement. En plus de la famine en Égypte, les pays d'alentour souffrent aussi de famine et viennent en Égypte pour acheter du blé.

Cela fait évidemment partie du plan de Dieu pour amener éventuellement les enfants d'Israël vivre en Égypte pendant 400 longues années.

Leçons

1. Nous vivons selon le calendrier de Dieu

Nous serions beaucoup moins stressés si nous comprenions que nous vivons selon le calendrier de Dieu et non le nôtre. Il nous amène dans le monde, Il nous en reprend et Il ordonne tout ce qui se passe entretemps si nous Le laissons faire.

Nous avons plus d'ennui et d'inquiétude parce que nous Le devançons et ne cherchons pas Sa volonté en prière; nous restons en arrière en refusant d'obéir à Sa volonté et en faisant les choses à notre manière. Joseph a appris que Dieu travaillait toute chose en Son temps et qu'Il pouvait l'utiliser quand Il était prêt. Les chrétiens ont l'éternité, cela leur aide à être patients en ce monde pendant que Dieu accomplit Ses desseins en Son temps.

2. Dieu élève les humbles et abaisse les orgueilleux

Dans cette histoire, on voit deux hommes faire preuve d'humilité. Joseph l'a apprise à travers ses tribulations et ses souffrances. Son caractère a changé et à cause de cela Dieu l'a élevé de sa captivité et placé à la main droite du roi.

Pharaon n'a pas appris l'humilité en souffrant, mais en étant confronté par le pouvoir de Dieu à travers le travail et le caractère de Joseph. Le roi aurait pu rejeter l'interprétation de Joseph, rejeter le conseil d'un prisonnier étranger, mais il s'est humilié et Dieu a sauvé son pays et sa couronne.

Dieu déteste l'orgueil et la Bible dit qu'Il oeuvre activement contre l'orgueilleux, et à l'inverse, Il oeuvre pour les humbles. Cela devrait nous faire penser deux fois à l'idée de nous "enfler" d'orgueil et d'être difficiles quand nous sommes offensés ou contredits, les doux hériteront de la terre, les orgueilleux hériteront d'une réprimande et d'une punition.

3. La prospérité vient de Dieu

Ces païens étaient inconscients du fait que leur prospérité venait du Dieu de Joseph. Ils adoraient toutes sortes de dieux de fertilité et de la nature et faisaient appel à eux pour de bonnes récoltes.

Adorer un "dieu de la terre" ou le dieu de l'argent, ou le dieu des loisirs, ou le dieu de l'autosuffisance, du bon gouvernement, de l'humanisme, de la planification centrale... c'est du pareil au même. Dieu notre Père, le Seigneur, Jésus Christ, c'est Lui qui fait prospérer les nations et "Heureuse la nation dont l'Éternel est le Dieu! Heureux le peuple qu'il choisit pour son héritage!" (Psaumes 33.12)

L'un de nos grands rôles et préoccupations en tant que l'église est que ce sont nous, les croyants, qui nous tenons souvent entre Dieu et la nation pour les bénédictions continues de Dieu. Sans Joseph, ils auraient été ruinés. Sans le peuple de Dieu partout, la colère de Dieu s'abattrait sur les nations.

Nous devons particulièrement prier pour que ce pays, qui a joui d'une énorme propérité pendant les deux derniers siècles à cause de sa foi, ne soit victime de la colère de Dieu à cause de son infidélité présente. Nous devons prier et servir le Seigneur et espérer qu'Il épargne la nation à cause des justes qui y vivent.