La cinquième section continue, les événements numéros 82 à 94 sont discutés ainsi que des applications pratiques.
9 minutes de lecture
En classe
Télécharger
Langues

Nous avons décrit les événements qui ont pris place entre la troisième et le début de la quatrième Pâque du ministère public de Jésus. Durant cette phase finale, Jésus passe plus de temps à Jérusalem et ses environs ; Il y va pour enseigner puis Il retourne vers le nord quand la situation devient trop dangereuse.

Nous reprenons l'histoire alors que le Seigneur enseigne dans la partie nord du pays. Les fêtes importantes approchent à grand pas et Il va quitter la sécurité relative de Sa région et se rendre à Jérusalem encore une fois pour enseigner et déclarer Sa véritable nature et Sa mission au peuple de la ville sainte.

L'événement numéro 82 décrit une de ces apparitions dynamiques à Jérusalem pendant la fête des Tabernacles (ou des Tentes).


82. Jésus à Jérusalem durant la fête des Tabernacles

Jean 7.1-53

La fête des Tabernacles était une célébration qui commémorait les bienfaits de la récolte et aussi le temps passé au désert pendant l'Exode. Les caractéristiques de cette fête:

  • Le nom "Tabernacles" vient des "tentes" ou des "huttes" faites de branchages dans lesquelles ils devaient vivre pendant les 7 jours de la fête.
  • C'était l'une des 3 fêtes annuelles auxquelles chaque mâle devait participer.
  • Elle avait lieu à la fin de l'automne et constituait un temps de célébration.
  • Les Juifs d'aujourd'hui célèbrent encore cette fête en érigeant des "tentes" dans les cours et les porches.

Pendant ce temps, Jésus est en Galilée et Ses frères le défient d'aller à la fête pour prouver qui Il est, s'Il est réellement le Messie. Il refuse d'être provoqué par eux mais s'y rend quand même en secret.

Il observe alors que l'opinion du peuple à Son sujet est divisée (Les uns disaient: C'est un homme de bien. D'autres disaient : non, Il égare la multitude). Pour clarifier leur opinion, Il se lève publiquement et commence à enseigner les foules à maintes occasions :

  • Il les accuse de chercher à le faire mourir, Lui qui leur apporte l'enseignement de Dieu.
  • Il dit que Dieu L'a envoyé.
  • "Vous ne pouvez venir où je serai."
  • "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive."

Toutes ces références déclarent qu'Il vient de Dieu et qu'Il est égal à Dieu; pour cette raison les chefs religieux envoient des soldats Le saisir mais ils ne peuvent le faire à cause de Son enseignement. Quand les soldats reviennent les mains vides, une dispute érupte parmi les dirigeants. Pendant cette discussion, Nicodème s'efforce de défendre Jésus mais les chefs le font taire.


83. Jésus et la femme adultère

Jean 8.1-11

Le Seigneur quitte le temple et Se rend à la montagne des oliviers. Il s'y trouve un parc (Gethsémané) où Il priera plus tard juste avant Son arrestation. Il y passe la nuit et retourne au temple le jour suivant.

Les pharisiens reviennent à la charge, cette fois en essayant de détourner le peuple de Lui. Ils amènent une femme surprise en adultère et Lui demandent que faire d'elle. Si selon la loi mosaïque Il leur dit de la lapider, ils L'accuseront d'être impitoyable et même de briser la loi romaine étant donné que les Juifs n'avaient pas le droit d'exécuter sans la permission romaine. S'Il leur dit de la relâcher, ils L'accuseront d'être trop libéral et ils tourneront le peuple contre Lui.

Jésus renverse la situation contre les pharisiens en les mettant au défi de considérer lequel d'entre eux est digne de juger cette femme : "Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle."

À mesure qu'ils se rendent compte que, selon la Loi et selon leur conscience, aucun d'entre eux n'en est digne, ils se retirent. Jésus, Celui qui est digne de la juger, pardonne son offense et l'encourage à ne plus pécher.

Il démontre ainsi à la foule Sa sagesse inattaquable, et à la femme, la miséricorde de Dieu.


84. Jésus enseigne encore dans le temple

Jean 8.12-59

Après que la rencontre avec la femme est finie, Jésus commence encore une fois à enseigner les foules au sujet de Son identité et Il répond à leurs questions et à leurs attaques.

  • Je suis la lumière du monde.
  • Vous ne pouvez venir où je vais.
  • Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous connaîtrez que Je suis Lui.
  • Si vous demeurez dans Ma parole, vous êtes vraiment Mes disciples.
  • Vous avez pour père le diable.
  • Avant qu'Abraham ait été, Je suis.

Ces enseignements et d'autres encore concernant Sa véritable identité en tant que divin Fils de Dieu et Messie les provoquent à une telle frénésie qu'ils prennent des pierres et essaient de Le tuer, mais Il s'échappe.


85. Jésus guérit l'aveugle-né

Jean 9.1-41

Jésus quitte le temple pour Sa sécurité mais Il continue à guérir dans la région. Le Seigneur guérit un homme aveugle de naissance et quand ce fait est présenté aux leaders juifs, ils acceptent que le miracle est authentique mais ils continuent à rejeter Jésus. Cela est significatif pour deux raisons :

  1. La guérison d'une personne aveugle n'a jamais été faite auparavant, c'est un signe définitif que Jésus est le Messie et ils rejettent cette démonstration évidente.
  2. La guérison est une parabole vivante qui pointe à leur propre aveuglement dans le monde spirituel et au fait que Dieu ouvre les yeux des simples et ferme les yeux des orgueilleux.

Ce signe est un jugement direct des chefs religieux juifs et des enseignants qui devraient Le reconnaître mais ne le font pas.


86. Le discours de Jésus au sujet du bon berger

Jean 10.1-21

Le dernier enseignement de Jésus au temple avant de retourner vers le nord après la fête est au sujet du bon berger. Il déclare simplement qui Il est et que le temps est proche. Il force les gens à choisir qui ils suivront. Il déclare qu'Il est le bon berger et que ceux qui Le suivent suivent le bon chef. C'est là un reproche aux chefs juifs qui dirigent à l'époque.

Il est intéressant de remarquer qu'après ce dernier discours et l'invitation à Le suivre, il y a encore une division à Son sujet : certains croient qu'Il est possédé, d'autres qui sont au courant de la guérison de l'aveugle sont impressionnés. Et pourtant, avec tout Son enseignement et avec ce grand miracle, il y a encore des doutes et de la division parmi le peuple.


87. Le départ final de la Galilée vers Jérusalem

Luc 9.51-62

Aucune explication de transition n'est donnée entre le temps où Jésus quitte Jérusalem et retourne dans le nord du pays. La scène suivante nous Le montre en Galilée entre la fête des Tabernacles en automne et la fête de la Dédicace en hiver.

À ce point Il Se prépare pour encore un autre voyage à Jérusalem pour enseigner au temple. Les choses se sont calmées et Il planifie Son retour. Pendant ce voyage, alors que certains veulent l'accompagner et qu'un disciple veut d'abord aller ensevelir son père, Jésus les avertit qu'il en coûte quelque chose que de Le suivre.

C'est une chose sérieuse que d'être un disciple et Jésus les avertit : "Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu."


88. Jésus envoie les soixante-dix

Luc 10.1-24

Après l'avertissement à ceux qui seraient des disciples, Jésus en choisit soixante-dix parmi ceux qui Le suivent déjà et Il leur donne le pouvoir de prêcher et de servir le peuple. Ils rapportent avec joie qu'ils ont fait des guérisons et chassé des démons. Jésus leur rappelle que leurs véritables joie et sécurité résident dans le fait que leurs noms sont inscrits dans le livre de vie (c'est à dire qu'ils sont sauvés). Il y a maintenant les Apôtres et 70 disciples spéciaux qui prêchent et qui servent dans la région, ce qui provoque une grande agitation et prépare l'entrée finale de Jésus à Jérusalem.


89. La parabole du bon Samaritain

Luc 10.25-37

Pendant ce temps, Jésus présente une parabole en réponse à la question d'un scribe qui veut se justifier en ce qui concerne l'observation de la Loi. Le scribe pensait que les dispositions importantes de la Loi au sujet de l'amour et de l'obéissance ne concernaient que les Juifs.

Jésus leur enseigne la parabole du bon Samaritain pour montrer que la Loi de Dieu est universelle et qu'elle s'applique à tous. Chacun sera jugé par Dieu selon son obéissance et sa manière de traiter les autres. Il leur rappelle que devant Dieu ils sont tous les prochains les uns des autres et qu'ils sont dignes d'amour.


90. Jésus visite Marie et Marthe à Béthanie

Luc 10.38-11.13

C'est là que Jésus réside quand Il va enseigner à Jérusalem étant donné que ce n'est qu'à quelques kilomètres de la ville. À cette occasion, Marthe veut que Jésus dise à Marie de lui aider à servir. Jésus commente que le meilleur choix est d'être avec Lui et qu'Il ne repoussera personne qui le choisit. Les disciples Lui demandent aussi de les aider à prier et Jésus leur enseigne une autre version du "Notre Père" (la prière du Seigneur) enregistrée aussi en Matthieu 6.9.


91. Jésus guérit un autre démoniaque

Luc 11.14-54

Dans ce passage, la guérison est à peine mentionnée. Luc décrit en détail la réaction de la foule et des pharisiens qui ont été témoins du miracle. Certains accusent Jésus d'utiliser le pouvoir de Satan pour effectuer des miracles et des guérisons, d'autres demandent davantage de signes. Les pharisiens continuent à L'attaquer sur des points de cérémonie et de tradition (par exemple, le lavage des mains).

Alors que le ministère de Jésus tire à sa fin, Ses miracles provoquent la confusion parmi ceux qui doutent et la colère parmi Ses ennemis. Jésus répond en les réprimandant et en les avertissant qu'ils risquent la condamnation et la punition par leur incrédulité.


92. Exhortation de Ses disciples

Luc 12.1-13.5

Les leaders attaquent et opposent Jésus. La foule est incertaine à Son sujet. Il encourage et réconforte Ses disciples pendant cette période difficile :

  • Gardez-vous du levain des pharisiens.
  • La vérité sera connue (il n'y aura pas de confusion).
  • Craignez Dieu et non les hommes.
  • Dieu vous aime et Il prendra soin de vous (il donne l'exemple des passereaux).
  • Dieu vous enseignera ce qu'il faut dire face aux autorités et aux persécutions.

Jésus commence à préparer Ses disciples pour Sa mort et Sa résurrection, et les temps difficiles qui s'en viennent. Il leur dit la parabole de l'homme riche (qui bâtira de plus grands greniers) pour les mettre en garde de ne pas s'attacher à ce monde. Une grande partie de Son exhortation est semblable aux enseignements donnés lors du sermon sur la montagne.

Jésus ajoute aussi de nouvelles paraboles : celle des serviteurs fidèles au retour de leur maître, qui ne laissent pas leur maison être dérobée ; celle des esclaves qui agissent fidèlement et honorablement en l'absence de leur maître.

Il termine Ses enseignements à Ses disciples et à la foule qui s'est rassemblée pour L'écouter. Il sait que Sa croix et Sa résurrection sont proches et Il veut les avertir qu'un temps de décision critique est proche.


93. La parabole du figuier stérile

Luc 13.6-9

Jésus donne une autre parabole qui avertit les disciples des conséquences de ne pas produire de fruit. On donne plus de temps au figuier de la parabole pour qu'il produise du fruit mais il sera éventuellement coupé s'il ne produit pas de figues. Dans tous Ses enseignements et toutes Ses paraboles à ce point, Jésus donne des avertissements à ceux qui L'ont rejeté jusqu'ici.


94. La guérison d'une femme possédée d'un esprit qui la rend infirme

Luc 13.10-17

Jésus se trouve encore dans la région de Jérusalem, enseignant dans une synagogue locale. Une fois de plus Il fait face au défi de guérir le jour du sabbat ; Il guérit la femme infirme et réprimande ceux qui L'accusent de pécher en aidant une pauvre femme dans sa misère. Luc dit que les chefs sont indignés mais que la foule se réjouit de Sa réponse.

Au chapitre suivant, nous continuerons cette section alors que Jésus va encore une fois au temple pour confronter les chefs religieux pendant la fête de la Dédicace.

Leçons

1. Le temps s'épuise

Les Juifs avaient eu 1 500 ans pour se préparer. Il semblait que l'attente ne finirait jamais mais un jour leur temps est arrivé à sa fin. Dieu a envoyé des prophètes et Il a éventuellement envoyé Jésus pour les préparer et les avertir mais ils n'ont pas écouté et ils ont été détruits en tant que nation en 70 apr. J.-C. quand l'armée romaine a détruit la ville et tué la plupart des habitants.

Jésus a envoyé Ses Apôtres et dans chaque génération Il envoie Ses prédicateurs pour dire au peuple d'être prêt. Il semble que le Seigneur ne reviendra jamais, mais un jour le temps arrivera à sa fin.

2. Le temps de bien faire est maintenant

Chaque fois que l'occasion et la volonté de Dieu étaient présentes, Jésus a fait du bien et a guéri les gens. Il L'a fait même quand cela n'était pas pratique, quand c'était dangereux ou peu populaire. L'occasion de servir ou de faire du bien n'est pas toujours commode ni facile mais il faut la saisir quand on le peut.

Ne vous dissuadez pas de faire le bien ou de bien choisir; ou alors vous perdrez une bénédiction.



À LIRE POUR LA 9e LEÇON

  1. Jean 10.22-42
  2. Luc 13.22 ; Jean 11.1-16
  3. Luc 13.31-35
  4. Luc 14.1-6
  5. Luc 14.7-24
  6. Luc 14.25-35
  7. Luc 15.1-32
  8. Luc 16.1-31
  9. Luc 17.1-10
  10. Jean 11.17-46
  11. Jean 11.47-53
  12. Jean 11.54