Cette leçon explore les événements qui ont précédé le premier meurtre.
Langues

Dans notre dernière leçon, nous avons terminé la section de la Genèse qui explique la chute de l'homme.

  1. Dieu a énoncé Son commandement: obéissez et vous vivrez, désobéissez et vous mourrez.
  2. L'homme a désobéi et a subi les différentes conséquences de la mort: le chagrin, la douleur, l'aliénation de son environnement (c'est pourquoi il a dû travailler), la décomposition finale de son corps et la séparation de son âme.
  3. Dieu offre un aperçu du salut à venir et nous voyons Adam et Ève répondre à cette espérance.
    • Ils commencent à avoir des enfants, un signe qu'ils croient à la promesse du salut qui viendra sous une forme humaine dans le futur.
    • Ils sont expulsés du jardin pour vivre éloignés de la présence de Dieu.

La section suivante décrit le commencement de la déchéance du monde maintenant habité par l'homme pécheur.

Le meurtre d'Abel – 4.1-8

Comme nous l'avons discuté plus tôt, le fait qu'Ève a eu des enfants malgré la souffrance signifie qu'Adam et elle ont cru la promesse que Dieu enverra un sauveur à travers leur postérité. Nous verrons toutefois que la tentative initiale de Satan de contrôler la femme et de dominer sa postérité se poursuit dans la prochaine génération et résulte dans l'empoisonnement d'un enfant et dans la mort de l'autre.

La "postérité" de Satan assassinera la "postérité" de la femme dans un effort de continuer à dominer mais Dieu continuera la descendance à travers d'autres enfants. Une autre image du scénario ultime de la mort et de la résurrection de Jésus.

Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel.
- Genèse 4.1

Certaines versions utilisent le mot "connu" comme euphémisme pour l'intimité sexuelle et la transparence dans l'amour conjugal. Le nom "Caïn" signifie "acquis" en référence au fait qu'Ève était joyeuse d'avoir pu "engendrer" ou avoir un enfant, la promesse de Dieu accomplie. Il est significatif de noter que le premier humain créé était un homme, le premier humain conçu était un homme, et le premier humain ressuscité à la vie éternelle était dans un corps d'homme.

La joie d'Ève était peut-être dûe au fait qu'elle croyait que cette personne (Caïn) pourrait être le délivreur.

Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.
- Genèse 4.2

Le nom de Abel signifie "buée" ou "fragilité". En voici peut-être quelques raisons:

  • Ève commençait à ressentir les résultats du péché dans sa vie et elle voyait que la malédiction de Dieu était sérieuse.
  • Caïn démontrait des tendances pécheresses et Ève reconnaissait la fragilité ou la brièveté d'une vie dont la fin naturelle était la mort.
  • Elle prédisait peut-être la brièveté de la vie d'Abel.

En Genèse 5.4, on lit qu'Adam et Ève ont eu d'autres fils et d'autres filles (après-tout leur rôle était de peupler la terre) et ils continuent donc à avoir des enfants qui en ont eux aussi, etc. Cela devient plus tard interdit pour des raisons physiques et sociales, mais à ces débuts cela n'était ni dangereux ni contre la volonté de Dieu. C'est la manière dont Caïn et les autres ont commencé leurs familles. La Bible mentionne les occupations de chacun.

Abel était un berger étant donné que les troupeaux étaient nécessaires pour subvenir à deux choses au moins:

  1. Le vêtement (les peaux)
  2. Les sacrifices

Le sacrifice d'animaux était de toute évidence pratiqué (même si nous n'en avons pas d'instructions directes) et l'exemple de mort sacrificielle avait été établi par Dieu en donnant des vêtements à Adam et à Ève quand ils ont quitté le Jardin. Il s'agissait de la première forme d'adoration dès le début.

Caïn était un laboureur comme Adam son père. Cela était nécessaire parce que le produit du sol était alors la seule forme de nourriture autorisée. Seulement en Genèse 9.3 Dieu autorise-t-Il que les animaux servent de nourriture. Auparavant, Il n'autorisait que les fruits et les légumes (Genèse 1.29; Genèse 2.16; Genèse 3.19).

Nous n'avons pas de calendrier ici pour les événements qui prennent place. Des siècles peuvent s'être écoulés pendant que la population a grandi et que la société s'est développée.

Les statisticiens disent que si un peuple est en santé et qu'il produit un nombre normal d'enfants pendant de longues périodes de temps (ce qui était le cas à l'époque), alors la population pendant la vie de Caïn aurait été d'environ 150 000.

La Bible ne retrace que la vie des personnes-clé au début des temps, et non celle de tous les individus. Elle ne mentionne qu'en passant le développement de la société. Dans cette section, elle décrit les événements et les moments-clé dans les vies de Caïn et d'Abel sans référence au temps ou aux développements sociaux.

3Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre;4et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;5mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.
- Genèse 4.3-5

On peut interpréter ces versets de différentes manières:

  1. La première fois qu'ils ont offert un sacrifice, l'un offrita offert des fruits du sol et l'autre des animaux.
  2. Au début seuls des animaux étaient offerts par tous mais un jour Caïn a décidé d'offrir quelque chose de différent.
  3. Ces sortes d'animaux étaient toujours offerts mais quelque chose a changé dans l'attitude de Caïn.

Quoi qu'il en soit, le résultat final en est le même: Dieu était satisfait de l'un et mécontent de l'autre.

J'avais toujours pensé que Dieu était mécontent de l'attitude de Caïn seulement et d'autres pensaient que Dieu n'était mécontent que de son offrande, mais un examen attentif montre que Dieu n'avait "aucun respect" pour Caïn ni pour son sacrifice. Ailleurs dans la Bible on trouve des commentaires sur ce passage qui mettent en lumière pourquoi Dieu a rejeté l'offrande de Caïn et était satisfait de celle d'Abel.

afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l'autel.
- Matthieu 23.35

On voit ici qu'Abel était un homme juste et que son sang répandu était du sang innocent, qu'il ne méritait pas la mort.

49C'est pourquoi la sagesse de Dieu a dit: Je leur enverrai des prophètes et des apôtres; ils tueront les uns et persécuteront les autres,50afin qu'il soit demandé compte à cette génération du sang de tous les prophètes qui a été répandu depuis la création du monde,51depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, tué entre l'autel et le temple; oui, je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération.
- Luc 11.49-51

Abel était un prophète, il annonçait la parole de Dieu.

C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort.
- Hébreux 11.4

Le sacrifice d'Abel était meilleur que celui de Caïn parce qu'il était offert par la foi.

  • Le fait qu'il était juste et fidèle suggère que ce qu'il offrait et la manière dont il l'offrait étaient conformes à la volonté et la direction de Dieu.
  • Cela indique peut-être aussi la raison pour laquelle l'offrande de Caïn a été rejetée: il n'était pas un homme juste et son sacrifice n'était pas conforme à la volonté de Dieu.

Dieu informe Caïn et Abel au sujet de leurs offrandes respectives (peut-être qu'Abel, comme prophète, avait le devoir d'avertir son frère quant à son sacrifice et son attitude).

Il n'y a pas de description de la réaction d'Abel mais Caïn est très irrité. Son regard hautain devient abattu et il éprouve de la colère et du ressentiment envers Abel parce qu'il représente tout ce qui manque dans sa propre vie: la vertu, la foi, la paix et la joie avec Dieu.

6Et l'Éternel dit à Caïn: Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu? 7Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui.
- Genèse 4.6-7

Abel a essayé de l'avertir et maintenant Dieu l'avertit du danger qui le menace:

1. Fais face au problème

Tu es en colère, déprimé. Il y a une raison pour cela. Ne fais pas que penser et retourner cette émotion en toi-même, examine pourquoi tu la ressens.

2. Reconnais ta faute

Caïn était en colère parce que Dieu avait rejeté son sacrifice mais la raison en était qu'il n'avait pas bien fait (il avait désobéi, il l'avait offert de la mauvaise manière, avec la mauvaise attitude). Il devait faire face à la vraie question et non pas à celle qu'il imaginait (c'est la faute de Dieu, Dieu n'est pas juste, mon frère se pense meilleur que moi, etc.).

et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il? parce que ses oeuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes.
- 1 Jean 3.12

C'était là la raison véritable.

3. Fais face au péché

Non seulement a-t-il fait le mal mais il allait faire une erreur beaucoup plus grave. S'il ne dominait pas le péché, le péché dominerait sur lui.

On ne peut éliminer le péché de sa vie (on en est toujours tenté, affecté, on échoue) mais on peut le limiter. Sinon il nous avale! Comment le limiter? Affronter les problèmes de notre vie. Les reconnaître. Y faire face. Demander pardon. Changer. Chercher à minimiser la fréquence.

On ne peut simplement ignorer le péché.

Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.
- Genèse 4.8

De quoi pouvaient-ils se parler dans les champs? Des accusations de Caïn; de l'encouragement à la repentance d'Abel.

Certains textes anciens ajoutent une phrase suggérant que Caïn a attiré Abel dans le champs (où personne ne le verrait) afin de le tuer. De toute façon l'enchaînement de la désobéissance, de l'infidélité, de la jalousie, de la colère et du ressentiment ont finalement mené au meurtre tout comme Jésus le dit en Matthieu 5.22.

On voit donc que la pollution du monde créé et de la société commence avec le meurtre d'Abel. Du sang innocent versé. L'attaque de Satan, commencée avec la femme continue alors que la première semence à avoir la promesse du salut est tuée.

  • Les descendants de Caïn, comme nous le verrons, ne feront pas appel à Dieu. Ils multiplieront le péché.
  • Dieu fournira toutefois un autre fils à Ève et cette lignée commencera à invoquer le nom de l'Éternel et d'elle viendra éventuellement le Sauveur.

Les leçons finales

  1. Le péché est dans le monde; il nous faut y faire face ou il nous dominera.
  2. Dieu nous donne les ressources et les occasions d'y faire face. (Il avait offert de reprendre Caïn s'il s'était repenti). Nous Lui résistons parce que nous sommes fâchés, apeurés, honteux, etc.
  3. Satan ne peut détruire le plan de Dieu. Il a tué Abel mais Dieu a élevé une autre "postérité". Il peut tuer nos corps mais Dieu nous ressuscitera comme une nouvelle postérité en Christ.