Livre : 
eBook (.pdf)
Langues :
English
 
Dans son exhortation finale aux galates chrétiens, Paul les encourage à rejeter les enseignements spirituellement meurtriers des judaïsants et à vivre en toute liberté selon les enseignements du Saint Esprit.

L'épître aux Galates avait originalement été écrite dans l'effort de détourner une église de sa chute dans le légalisme. En Romains 9.30-33 Paul explique l'erreur de base du légalisme:

30Que dirons-nous donc? Les païens, qui ne cherchaient pas la justice, ont obtenu la justice, la justice qui vient de la foi,31 tandis qu'Israël, qui cherchait une loi de justice, n'est pas parvenu à cette loi. 32 Pourquoi? Parce qu'Israël l'a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des œuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d'achoppement, 33 selon qu'il est écrit:

Voici, je mets en Sion une pierre d'achoppement Et un rocher de scandale, Et celui qui croit en lui ne sera point confus.

Les païens obtenaient les bienfaits même s'ils ne poursuivaient pas la sainteté et la pureté comme les Juifs, mais les Juifs ne les obtenaient pas. Pourquoi? Parce que les Juifs poursuivaient la Loi qui est en elle-même juste, mais incapable de donner la droiture. Les païens obtenaient la justice qui sauve parce qu'ils la poursuivaient à partir de la foi en Christ. Les Juifs la perdaient parce qu'ils rejetaient le Christ comme fondation et choisissaient de tenter d'obtenir ou de posséder la justice par l'obéissance parfaite à la Loi.

Les païens étaient unis au Christ par la foi (confiance et obéissance exprimée par la repentance et le baptême) et ils obtenaient donc les bienfaits du salut gagnés pour eux par Jésus. Les Juifs essayaient de s'attacher à la Loi par l'obéissance parfaite en espérant que les qualités de la Loi deviendraient les leurs.

Les judaïsants voulaient que les Galates s'efforcent de gagner la droiture par l'union à la Loi et l'exprime par la circoncision. Aux chapitres 5 et 6, Paul les appelle une dernière fois à rejeter ce système et à demeurer fermement unis au Christ par la foi.

Le rejet de la circoncision – 5.1-12

1 C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.

2 Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. 3 Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est tenu de pratiquer la loi tout entière. 4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce.

Paul les exhorte à demeurer unis au Christ en leur disant que de s'unir à la Loi par la circoncision les coupera en fait du Christ. Ils ne peuvent y arriver des deux manières. En acceptant la circoncision, ils accepteraient tout ce que la Loi prescrivait.

Le Christ donne les bénédictions du salut gratuitement mais ceux qui les recherchent à partir de la Loi doivent payer le prix d'une obéissance parfaite pour les obtenir (ce qui est impossible).

5 Pour nous, c'est de la foi que nous attendons, par l'Esprit, l'espérance de la justice. 6 Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.

Ceux qui s'unissent au Christ par la foi ont la véritable espérance de la justice et leurs « œuvres » sont des expressions d'amour motivées par la foi.

C'est là la différence essentielle entre ces deux systèmes :

  • Le légalisme produit des bonnes œuvres, un style de vie morale et une attitude pieuse, mais la motivation en est l'orgueil! « Dieu me donnera la justice à cause du bien que je fais ».
  • La foi produit exactement les mêmes résultats, excepté que la motivation en est la gratitude pour la miséricorde reçue en faisant face aux péchés. La foi motive par l'amour pour Dieu parce qu'Il nous a aimés en premier.
  • Le légalisme échoue parce qu'il ne peut produire un cœur aimant qui est la véritable image de Dieu.
7 Vous couriez bien: qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité? 8 Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle. 9 Un peu de levain fait lever toute la pâte. 10 J'ai cette confiance en vous, dans le Seigneur, que vous ne penserez pas autrement. Mais celui qui vous trouble, quel qu'il soit, en portera la peine. 11 Pour moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté? Le scandale de la croix a donc disparu! 12 Puissent-ils être retranchés, ceux qui mettent le trouble parmi vous!

C'est là une exhortation à ne pas abandonner la foi pour le légalisme, et un reproche à ceux qui les dirigent dans cette direction. C'est aussi un rappel que cela ne s'est pas produit tout seul.

Versets 7-10: Paul leur demande qui les a guidés dans la mauvaise direction après un si bon début et il exprime sa confiance qu'ils n'abandonneront pas la foi. Ce légalisme ne vient pas du Christ, et ceux qui le promeuvent travaillent parmi eux comme du levain – de toute évidence un avertissement à être prudents. Il avertit aussi ceux qui enseignent de la sorte que Dieu les jugera.

Versets 11-12: À la suggestion que Paul prêchait aussi la circoncision, l'Apôtre répond ici :

  • S'il le fait, pourquoi est-il encore persécuté par les judaïsants?
  • S'il le fait alors à quoi sert la croix? Si on peut être acceptés pour un acte de mérite, pourquoi la croix?

Paul suggère que ceux qui sèment le doute devraient être retranchés de l'assemblée.

Marcher véritablement dans la foi – 5.13-6.10

Au premier verset, Paul avait mis l'union avec le Christ au même niveau que la liberté. Il continue en disant que la justice, le Saint Esprit, la puissance et l'adoption comme fils viennent sont fondés sur l'union au Christ tout comme la liberté.

Aux versets suivants, il explique que la liberté chrétienne n'est pas une licence pour l'immoralité. La liberté et la maturité amènent une responsabilité additionnelle. Voici ce que la liberté, ou l'affranchissement, signifie vraiment :

Le service

13 Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. 14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.

Nous sommes unis à Celui qui est venu sur terre pour servir et non pour être servi. Nous sommes libres de nous servir les uns les autres au nom du Seigneur et de semer les récompenses de la satisfaction, de la joie et de la paix qui viennent du service. Nous avions été créés pour servir et c'est là l'activité la plus naturelle et la plus satisfaisante. Auparavant, nous servions le péché, nous-même et le diable; maintenant nous sommes libres de servir Dieu, les autres et le royaume. Tout service (à l'intérieur et à l'extérieur du royaume) fait au nom de Jésus est sanctifié. Tout service offert sans considération du Christ est vain et sera détruit avec cette terre.

Le fruit

16 Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. 17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. 18 Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi. 19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. 22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; 23 la loi n'est pas contre ces choses. 24 Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

25 Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit. 26 Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.

L'affranchissement signifie que nous sommes capables de porter le fruit spirituel qui durera à jamais parce nous ne sommes plus séparés de Dieu ni condamnés à être détruits avec tout le reste de ce que nous avons construit ou tenté de préserver, que ce soit bon ou mauvais. La clé est de marcher dans l'Esprit (obéir à la parole) et d'en porter ainsi les marques éternelles.

Les œuvres du Saint Esprit sont évidentes dans le caractère et ne peuvent être niées. Si vous portez les œuvres de la chair plus que le fruit de l'Esprit, il est évident que vous ne marchez pas selon l'Esprit et n'hériterez pas le royaume.

Nous sommes libres de suivre l'Esprit en tant que chrétiens. Le Christ nous a donné Son esprit mais nous pouvons aussi le rejeter et cela sera évident dans notre caractère, dans nos paroles et dans nos actions.

La communion fraternelle

1 Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. 2 Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. 3 Si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu'il ne soit rien, il s'abuse lui-même. 4 Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui; 5 car chacun portera son propre fardeau.

6 Que celui à qui l'on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. 7 Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. 8 Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle. 9 Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. 10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.

Au 2e chapitre des Actes des Apôtres, on voit que la croissance de l'église était le résultat du partage des responsabilités dans le corps ainsi que le témoignage aux autres avec l'évangile. Paul encourage les Galates à être généreux les uns envers les autres. La générosité est habituellement une bonne indication de la compréhension de la miséricorde de Dieu. Ceux qui aiment et donnent peu en proportion de leurs moyens n'ont généralement aucune idée de combien Dieu les aime. S'ils le saisissaient, ils donneraient beaucoup plus.

Paul encourage la générosité envers tous ceux qui sont dans le besoin. Ce n'est pas facile de donner mais la manière dont quelqu'un donne est une bonne mesure de son sens de liberté en Christ. Un esprit généreux est un esprit libre en Jésus.

Salut et derniers avertissements – 6.11-18

Avertissements contre le parti de la circoncision

11 Voyez avec quelles grandes lettres je vous ai écrit de ma propre main. 12 Tous ceux qui veulent se rendre agréables selon la chair vous contraignent à vous faire circoncire, uniquement afin de n'être pas persécutés pour la croix de Christ. 13 Car les circoncis eux-mêmes n'observent point la loi; mais ils veulent que vous soyez circoncis, pour se glorifier dans votre chair. 14 Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! 15 Car ce n'est rien que d'être circoncis ou incirconcis; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature. 16 Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l'Israël de Dieu.

Verset 11: Paul écrit cette lettre de sa propre main (il dictait habituellement ses lettres) et l'utilisation de grandes lettres signifie peut-être qu'il écrit hardiment pour accentuer son message.

Verset 12-16: Il est ici révélé que les judaïsants sont en fait des lâches qui désirent le prestige du leadership religieux sans aucun risque. Prêcher la croix est risqué et impopulaire. Le légalisme et la circoncision sont sûrs et placent tous les fardeaux sur les Galates, et aucun sur les enseignants (qui n'ont pas même essayé de vivre selon les principes du légalisme qu'était l'observance parfaite de la Loi).

Paul dit qu'il ne se glorifie pas dans ceux qu'il convertit mais dans ce que la croix a fait pour lui (elle a révélé sa nature pécheresse, sa perdition et son salut en Jésus).

Le fait d'être circoncis ou de ne pas l'être ne change pas l'individu. C'est le Christ qui change l'individu quand il Lui est uni, et Dieu bénit tous ceux qui sont changés par le Christ. La circoncision était un signe de la promesse à venir, Jésus était Celui qui viendrait et en Lui toutes les promesses sont remplies.

Salutation finale

17 Que personne désormais ne me fasse de la peine, car je porte sur mon corps les marques de Jésus.

18 Frères, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit! Amen!

Paul ne veut plus d'accusations, il laisse les cicatrices qu'il a portées pour le Christ être témoins de sa défense, et il donne sa bénédiction finale.