Cette leçon passe en revue certains types importants ou aperçus contenus dans la Genèse et réalisés des siècles plus tard dans le Nouveau Testament.
Langues

Les chapitres 22 et 23 racontent l'histoire de la rencontre culminante d'Abraham avec Dieu alors qu'il est prêt à offrir son fils en sacrifice. Nous avons mentionné que cet épisode contient trois types principaux qui décrivent des caractéristiques importantes de la foi chrétienne à venir:

  1. Le sacrifice du Christ: Isaac qui accepte d'être sacrifié pour obéir à la volonté de Dieu représente la volonté de Jésus et du Père d'offrir le Christ en sacrifice.
  2. L'expiation par substitution - Le concept qu'un innocent meurt pour quelqu'un d'autre est représenté par le bélier substitué à Isaac. Cela préfigure Jésus, l'innocent, qui meurt pour l'homme coupable et condamné.
  3. La relation entre la foi et les oeuvres - Abraham était considéré juste parce qu'il croyait mais sa foi en Dieu l'a naturellement amené à des oeuvres de justice, y compris au sacrifice de son fils. L'excroissance naturelle de la foi produit de bonnes oeuvres.

On se souviendra aussi que le fait qu'Abraham a offert Isaac n'est pas un type de ce que la foi exige mais plutôt de ce que la foi profonde peut accomplir. Tout comme une graine de pomme peut produire un pommier. Si l'on plante la semence et qu'aucun arbre ne croît, on peut assumer que la semence fait défaut parce qu'elle ne produit pas de fruit.

De même, si quelqu'un se dit croyant, chrétien, mais qu'il ne produit pas de bonne oeuvre, pas de vertu dans sa vie, alors on peut assumer que la semence (sa foi) fait défaut en lui sinon elle produirait du fruit.

Ces chapitres se terminent avec la mort de Sara et de l'information historique au sujet d'Abraham qui se remarie et a encore six fils. Avec la mort de Sara, il devient important qu'Isaac s'établisse et commence la génération suivante. Les chapitres qui suivent racontent cette histoire et nous offrent d'autres types qui seront accomplis dans le Nouveau Testament.

Genèse 24 – à la recherche d'une épouse

Genèse 24 est le plus long chapitre de la Genèse. Il raconte les arrangements d'Abraham pour trouver une épouse pour son fils Isaac. Isaac avait 40 ans mais il avait confiance au jugement de son père pour lui trouver une partenaire. Il s'agissait d'un choix important étant donné qu'à travers cette femme la semence de la promesse allait continuer dans la génération suivante.

1Abraham était vieux, avancé en âge; et l'Éternel avait béni Abraham en toute chose. 2Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, l'intendant de tous ses biens: Mets, je te prie, ta main sous ma cuisse; 3et je te ferai jurer par l'Éternel, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j'habite, 4mais d'aller dans mon pays et dans ma patrie prendre une femme pour mon fils Isaac.

La main sous la cuisse (certains commentateurs disent sous les organes génitaux) était en connexion à la circoncision et au serment de Dieu représenté par la circoncision. C'était le serment le plus solennel.

La promesse est que le serviteur (l'intendant) ne prenne pas pour Isaac une femme parmi les païens. Même si une alliance avec un chef de clan local serait plus profitable et plus facile.

Abraham savait que son frère avait des enfants et des petits-enfants et il désirait choisir parmi eux une femme pour son fils. Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles il n'envoie pas Isaac:

  • Il ne voulait pas qu'il quitte Canaan comme il l'avait fait lui-même par le passé et s'était retrouvé dans le trouble à chaque fois.
  • Il ne voulait pas qu'Isaac retourne au pays où il avait originalement été marqué comme sacrifice. Cela ne correspondrait pas au "type". Le Christ est mort une fois et n'est pas retourné à Golgotha après la résurrection.
  • Peut-être qu'il ne voulait pas qu'Isaac devienne trop attaché à la parenté et ne revienne pas à Canaan.
5Le serviteur lui répondit: Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci; devrai-je mener ton fils dans le pays d'où tu es sorti? 6Abraham lui dit: Garde-toi d'y mener mon fils! 7L'Éternel, le Dieu du ciel, qui m'a fait sortir de la maison de mon père et de ma patrie, qui m'a parlé et qui m'a juré, en disant: Je donnerai ce pays à ta postérité, lui-même enverra son ange devant toi; et c'est de là que tu prendras une femme pour mon fils. 8Si la femme ne veut pas te suivre, tu seras dégagé de ce serment que je te fais faire. Seulement, tu n'y mèneras pas mon fils. 9Le serviteur mit sa main sous la cuisse d'Abraham, son seigneur, et lui jura d'observer ces choses.

Le serviteur est incertain quant à sa mission (il est beaucoup plus difficile de trouver une épouse sans Isaac) et le choix est limité. Abraham le réassure que Dieu bénira sa mission et que s'il suit les instructions et qu'il échoue, il sera libéré de son serment.

10Le serviteur prit dix chameaux parmi les chameaux de son seigneur, et il partit, ayant à sa disposition tous les biens de son seigneur. Il se leva, et alla en Mésopotamie, à la ville de Nachor. 11Il fit reposer les chameaux sur leurs genoux hors de la ville, près d'un puits, au temps du soir, au temps où sortent celles qui vont puiser de l'eau. 12Et il dit: Éternel, Dieu de mon seigneur Abraham, fais-moi, je te prie, rencontrer aujourd'hui ce que je désire, et use de bonté envers mon seigneur Abraham! 13Voici, je me tiens près de la source d'eau, et les filles des gens de la ville vont sortir pour puiser l'eau. 14Que la jeune fille à laquelle je dirai: Penche ta cruche, je te prie, pour que je boive, et qui répondra: Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, soit celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac! Et par là je connaîtrai que tu uses de bonté envers mon seigneur.

Une grande caravane est formée et part pour la Mésopotamie, vers la ville où Nachor vit. Une fois arrivé, le serviteur fait à Dieu une prière intéressante. Il connait la coutume que les filles de la ville sortent pour puiser l'eau et que la courtoisie demande qu'elles lui offrent à boire s'il le demande. Ce qu'il cherche c'est une personne qui est prête à aller au-delà de sa demande. Donner à boire à dix chameaux assoiffés était une tâche énorme et avilissante. Sa prière est que Dieu envoie une jeune fille qui le fera sans qu'il le lui demande.

Ce n'était pas impossible, c'était spécifique et à dans la volonté de Dieu. C'était aussi une manière de discerner la volonté de Dieu là où aucun autre indicateur n'existait.

15Il n'avait pas encore fini de parler que sortit, sa cruche sur l'épaule, Rebecca, née de Bethuel, fils de Milca, femme de Nachor, frère d'Abraham. 16C'était une jeune fille très belle de figure; elle était vierge, et aucun homme ne l'avait connue. Elle descendit à la source, remplit sa cruche, et remonta. 17Le serviteur courut au-devant d'elle, et dit: Laisse-moi boire, je te prie, un peu d'eau de ta cruche. 18Elle répondit: Bois, mon seigneur. Et elle s'empressa d'abaisser sa cruche sur sa main, et de lui donner à boire. 19Quand elle eut achevé de lui donner à boire, elle dit: Je puiserai aussi pour tes chameaux, jusqu'à ce qu'ils aient assez bu. 20Et elle s'empressa de vider sa cruche dans l'abreuvoir, et courut encore au puits pour puiser; et elle puisa pour tous les chameaux. 21L'homme la regardait avec étonnement et sans rien dire, pour voir si l'Éternel faisait réussir son voyage, ou non.

22Quand les chameaux eurent fini de boire, l'homme prit un anneau d'or, du poids d'un demi-sicle, et deux bracelets, du poids de dix sicles d'or. 23Et il dit: De qui es-tu fille? dis-le moi, je te prie. Y a-t-il dans la maison de ton père de la place pour passer la nuit? 24Elle répondit: Je suis fille de Bethuel, fils de Milca et de Nachor. 25Elle lui dit encore: Il y a chez nous de la paille et du fourrage en abondance, et aussi de la place pour passer la nuit. 26Alors l'homme s'inclina et se prosterna devant l'Éternel, 27en disant: Béni soit l'Éternel, le Dieu de mon seigneur Abraham, qui n'a pas renoncé à sa miséricorde et à sa fidélité envers mon seigneur! Moi-même, l'Éternel m'a conduit à la maison des frères de mon seigneur.

La section suivante raconte que Rebecca est allée d'abord puiser de l'eau, puis elle a offert d'en donner aux chameaux. Le serviteur apprend qu'elle est directement apparentée avec Abraham étant la deuxième cousine d'Isaac. Il se prosterne aussitôt devant le Seigneur parce qu'Il a exaucé sa prière immédiatement et parfaitement. Il donne à la jeune fille des cadeaux précieux et demande s'il peut demeurer chez sa famille; elle lui assure qu'il le peut.

28La jeune fille courut raconter ces choses à la maison de sa mère. 29Rebecca avait un frère, nommé Laban. Et Laban courut dehors vers l'homme, près de la source. 30Il avait vu l'anneau et les bracelets aux mains de sa soeur, et il avait entendu les paroles de Rebecca, sa soeur, disant: Ainsi m'a parlé l'homme. Il vint donc à cet homme qui se tenait auprès des chameaux, vers la source, 31et il dit: Viens, béni de l'Éternel! Pourquoi resterais-tu dehors? J'ai préparé la maison, et une place pour les chameaux. 32L'homme arriva à la maison. Laban fit décharger les chameaux, et il donna de la paille et du fourrage aux chameaux, et de l'eau pour laver les pieds de l'homme et les pieds des gens qui étaient avec lui. 33Puis, il lui servit à manger. Mais il dit: Je ne mangerai point, avant d'avoir dit ce que j'ai à dire. Parle! dit Laban.

On voit Rebecca annoncer l'arrivée du serviteur à sa famille qui, à l'incitation de Laban, le frère de Rebecca, vient l'accueillir et l'inviter chez eux.

La coutume du temps était de manger d'abord et ensuite de parler d'affaires. Le serviteur est impatient de savoir si Rebecca retournera avec lui et il refuse donc de manger jusqu'à ce que la question ne soit décidée. Évidemment, à l'époque, contracter un mariage était comme conduire une transaction d'affaires avec des négociations délicates et des contrats entre les familles.

Dans le long discours qui suit (versets 34 à 49), le serviteur raconte la vie et la situation d'Abraham et son serment de venir trouver une épouse pour Isaac parmi sa parenté. Il leur dit sa prière et la manière merveilleuse dont Dieu lui a répondu à travers l'action de Rebecca.

Il leur présente enfin la question à savoir si Rebecca acceptera la proposition et retournera avec lui pour devenir la femme d'Isaac. On voit ici un autre type, et c'est le type qui représente le travail de l'Esprit Saint qui va à la recherche de l'épouse du Christ, qui est l'église.

  • Il est envoyé par le Père pour le Fils.
  • Le Fils n'est pas présent, seulement le Saint Esprit (à travers le témoignage des Apôtres, par la Parole à travers l'appel de l'évangile).
  • Le Saint Esprit déclare la richesse du Père et l'offre de devenir l'épouse du Fils ainsi que tous les bienfaits que cela implique.
  • L'offre requiert une décision, une qui aura un effet permanent dans la vie de l'individu.
50Laban et Bethuel répondirent, et dirent: C'est de l'Éternel que la chose vient; nous ne pouvons te parler ni en mal ni en bien. 51Voici Rebecca devant toi; prends et va, et qu'elle soit la femme du fils de ton seigneur, comme l'Éternel l'a dit.

52Lorsque le serviteur d'Abraham eut entendu leurs paroles, il se prosterna en terre devant l'Éternel. 53Et le serviteur sortit des objets d'argent, des objets d'or, et des vêtements, qu'il donna à Rebecca; il fit aussi de riches présents à son frère et à sa mère. 54Après quoi, ils mangèrent et burent, lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit: Laissez-moi retournez vers mon seigneur. 55Le frère et la mère dirent: Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours; ensuite, tu partiras. 56Il leur répondit: Ne me retardez pas, puisque l'Éternel a fait réussir mon voyage; laissez-moi partir, et que j'aille vers mon seigneur. 57Alors ils répondirent: Appelons la jeune fille et consultons-la. 58Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent: Veux-tu aller avec cet homme? Elle répondit: J'irai. 59Et ils laissèrent partir Rebecca, leur soeur, et sa nourrice, avec le serviteur d'Abraham et ses gens. 60Ils bénirent Rebecca, et lui dirent: O notre soeur, puisse-tu devenir des milliers de myriades, et que ta postérité possède la porte de ses ennemis!

61Rebecca se leva, avec ses servantes; elles montèrent sur les chameaux, et suivirent l'homme. Et le serviteur emmena Rebecca, et partit.

On voit ici la famille répondre que si c'est là la volonté du Seigneur, alors ils sont désireux de la faire. Il y aurait normalement eu des préparatifs et des délais mais le serviteur insiste sur un départ immédiat et après la réponse positive de Rebecca, ils se préparent à retourner le jour suivant.

Encore une fois on voit la continuation du type de l'Esprit Saint et de Son oeuvre à former et à amener l'épouse du Christ, l'église, à Dieu.

  • Il est nécessaire de décider immédiatement: aujourd'hui est le jour du salut.
  • Une fois que la décision est prise, on ne retourne pas en arrière, une nouvelle vie commence. (Rebecca sera loin de sa famille et ne les reverra possiblement jamais.)
  • Sa réponse est enthousiaste et catégorique. Elle est prête à partir immédiatement.
    • Dieu dirige sa vie et elle est désireuse de faire Sa volonté.
    • Quand on comprend que l'évangile est l'appel de Dieu, on devrait aussi être désireux de Le suivre.

Sa famille prononce une bénédiction envers elle qui reflète la promesse de Dieu à Abraham et elle part avec le serviteur.

62Cependant Isaac était revenu du puits de Lachaï roï, et il habitait dans le pays du midi. 63Un soir qu'Isaac était sorti pour méditer dans les champs, il leva les yeux, et regarda; et voici, des chameaux arrivaient. 64Rebecca leva aussi les yeux, vit Isaac, et descendit de son chameau. 65Elle dit au serviteur: Qui est cet homme, qui vient dans les champs à notre rencontre? Et le serviteur répondit: C'est mon seigneur. Alors elle prit son voile, et se couvrit. 66Le serviteur raconta à Isaac toutes les choses qu'il avait faites. 67Isaac conduisit Rebecca dans la tente de Sara, sa mère; il prit Rebecca, qui devint sa femme, et il l'aima. Ainsi fut consolé Isaac, après avoir perdu sa mère.

Rien n'est mentionné quant au voyage de retour, sauf la rencontre qui pourrait être tirée d'un film. Le serviteur l'a probablement déjà informée quant à son époux et il les présente l'un à l'autre. Elle est placée dans la tente de Sara laissée vide après sa mort, puis dans la tente d'Isaac après leur mariage.

Ces personnages sont les types pour le Christ et l'église et leur union préfigure l'union du Christ à l'église à Son retour:

Leçons

1. Être spécifique

Bien qu'étant conscient qu'il faisait la volonté de Dieu, quand le serviteur était incertain, il a prié de manière très spécifique. Il n'a pas testé Dieu, il désirait seulement une indication claire de Sa volonté. Sans instructions de la Parole ni exemple précédent ni expérience pour aider dans nos décisions, nous avons ici un bon exemple qui nous encourage à être spécifique en demandant à Dieu de nous diriger.

2. Le caractère est important

On remarque qu'Abraham voulait pour son fils une femme qui était croyante et de sa propre famille. Dieu l'a exaucé et même plus:

  • Elle était désireuse de servir.
  • Elle était fervente dans sa foi et désireuse de faire la volonté de Dieu.
  • Elle était brave, prête à quitter sa maison et aller dans un pays lointain pour épouser un homme qu'elle n'avait jamais vu.

Nous désirons tous que nos enfants aient de bons mariages mais nous devons leur enseigner dès leur jeune âge ce qu'ils recherchent. Ils n'écouteront pas toujours mais nous devons au moins les informer de ce qu'il faut chercher et de ce qu'il faut éviter.

3. Tout tourne autour du Christ

Du début à la fin, la Bible parle de Jésus Christ. Elle a été écrite pour nous Le présenter, pour nous aider à Le connaître, pour nous diriger vers Lui, pour nous aider à vivre avec Lui, pour nous aider à Lui demeurer fidèle. Chaque livre ne concerne que Lui. Que ce soit de l'histoire, de la théologie ou un type, le thème central de la Bible est le Christ et une fois que nous comprenons cette idée, nous pouvons véritablement comprendre la Bible.