Les prophéties de Jacob

Wed. December 10
À la fin de sa vie, Jacob prophétise sur chacun de ses fils concernant leur futur. Cet événement, avec la mort de Jacob et celle de Joseph terminera l'archive de la Genèse.
13 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Deux rencontres importantes ont pris place au chapitre précédent:

  1. La réunion entre Joseph et Jacob qui a complété la réunification de leur famille et garanti la continuation de la promesse faite à Abraham et Isaac par Dieu dans le passé.
  2. La rencontre entre Jacob et Pharaon. Le plus grand serviteur de Dieu et le plus grand roi de l'époque.

Nous avons aussi été témoins de la bénédiction des fils de Joseph qui allait être importante plus tard parce que ses fils allaient avoir un statut égal aux frères de Joseph, une démonstration qu'il avait reçu la double portion du premier-né.

Dans la scène finale, nous verrons Jacob bénir et prophétiser au sujet de chacun de ses fils.

Prophéties concernant les tribus - chapitre 49

Jacob est près de la mort; il appelle ses autres fils et prophétise au sujet de leur futur. En tant que père, il connaît leurs caractères et leur conduite; en tant que serviteur de Dieu, il peut aussi prophétiser quant à leur avenir. Il donne à chacun de l'information sur leurs générations futures pour les encourager ou les avertir en vue de corriger ou de changer. Il commence par le plus vieux.

1. Ruben

3Ruben, toi, mon premier-né, Ma force et les prémices de ma vigueur, Supérieur en dignité et supérieur en puissance, 4Impétueux comme les eaux, tu n'auras pas la prééminence! Car tu es monté sur la couche de ton père, Tu as souillé ma couche en y montant.

Il confirme la vérité au sujet des premier-nés en général, qu'ils sont une joie et un témoignage à la jeunesse et à la vigueur d'un homme. Ruben, toutefois, à cause de son péché avec Bilha, n'accomplira pas grand chose.

Cette prophétie est accomplie plus tard:

  • La tribu de Ruben n'a jamais produit de grand leader.
  • Les Rubénites ont été les premiers à s'établir, ne voulant pas traverser le Jourdain avec les autres.
  • Ils ont érigé un faux lieu d'adoration (Josué 22.10).
  • Aux jours de Débora, ils n'ont pas répondu à l'appel de défendre la nation (Juges 5.15).

La prophétie de Jacob que Ruben n'accomplirait pas grand chose s'est réalisée.

2. Siméon and Lévi

5Siméon et Lévi sont frères; Leurs glaives sont des instruments de violence. 6Que mon âme n'entre point dans leur conciliabule, Que mon esprit ne s'unisse point à leur assemblée! Car, dans leur colère, ils ont tué des hommes, Et, dans leur méchanceté, ils ont coupé les jarrets des taureaux. 7Maudite soit leur colère, car elle est violente, Et leur fureur, car elle est cruelle! Je les séparerai dans Jacob, Et je les disperserai dans Israël.

Siméon et Lévi sont mentionnés ensemble parce qu'ils étaient proches et qu'ils opéraient toujours ensemble. Jacob se dissocie de leurs actes et motifs violents. Ils ont tué les Sichémites et détruit leurs biens dans une cruauté et une violence aveugles. Jacob dit ensuite qu'il les séparera. Deux mauvais garçons qui causent du trouble ensemble et doivent être séparés.

On apprend plus tard qu'ils ont été divisés et n'ont pas formé d'union entre leurs deux tribus.

  • Siméon a été absorbé par Juda et éventuellement éparpillé en dehors d'Israël. On en sait bien peu après le règne de Salomon.
  • Lévi, évidemment, est la tribu dont Moïse et Aaron sont issus et les prêtres et les serviteurs du temple étaient assignés de cette tribu.
  • Ils n'ont pas reçu de terre mais ont vécu dans des villes qui leur ont été données.

Il semble que la tribu de Lévi a mieux utilisé son zèle: ils sont devenus des défenseurs enthousiastes de la Loi et ont été honorés en servant comme prêtres.

3. Juda

8Juda, tu recevras les hommages de tes frères; Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi. 9Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils! Il ploie les genoux, il se couche comme un lion, Comme une lionne: qui le fera lever? 10Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d'entre ses pieds, Jusqu'à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent. 11Il attache à la vigne son âne, Et au meilleur cep le petit de son ânesse; Il lave dans le vin son vêtement, Et dans le sang des raisins son manteau. 12Il a les yeux rouges de vin, Et les dents blanches de lait.

Au moment où Jacob arrive à Juda, il en dit de bonnes choses. Juda signifie "éloge, louange" et dans l'avenir ses frères feront son éloge pour plusieurs raisons:

  • Il maîtrisera ses ennemis.
  • Il assumera le leadership normalement tenu par le premier-né. Joseph reçoit la double portion et Juda reçoit le leadership.
  • Il sera aussi sûr qu'un lion dans sa tanière.
  • Il a reçu le sceptre du leadership mais seulement quand David (qui était de la tribu de Juda) est devenu roi 640 ans plus tard. Tous les chefs précédents appartenaient à d'autres tribus, mais une fois que David devient roi, Juda est désormais la tribu dominante.

Jacob dit que le "sceptre", le règne ou le rôle de la domination et du pouvoir, ne passerait pas de Juda jusqu'à l'arrivée de Schilo. Historiquement, cela s'est avéré vrai. Bien qu'Israël ait été attaquée et déportée à travers les ans, Juda est demeurée la tribu dominante. C'est Juda et Benjamin qui sont revenus de captivité et au temps de Jésus, la nation israélite est devenue synonyme de la tribu de Juda parce que toutes les autres tribus avaient été assimilées ou détruites. Le terme "juif" vient du mot Juda.

Schilo est un mot hébraïque qui peut être traduit de différentes manières:

  • Devant lui, tout le monde se rassemblera
  • Celui qui apporte la paix
  • Jusqu'à ce qu'il vienne lui qui en a le droit

Le sens ressort de n'importe laquelle des traductions; Jacob a dit que la tribu de Juda monterait au pouvoir jusqu'à ce qu'un certain individu, le "Schilo" (qui amènera la paix, qui rassemblera le peuple, qui en a le droit) arrive.

Cette prophétie a été accomplie en Christ parce que Juda est demeuré la tribu dominante jusqu'à Jésus (le prince de paix, Celui qui réunit l'église, envoyé par Dieu et par conséquent Celui qui avait le droit de faire ces choses); Juda est demeuré dominant jusqu'à ce que Jésus (Schilo) vienne.

En 70 après J.-C., après le départ de Jésus, les Romains ont complètement détruit Jérusalem et pris son peuple captif; et encore plus important, il n'y a jamais eu par la suite un roi juif de la tribu de Juda. Le sceptre est donc demeuré avec Juda jusqu'à ce que Jésus vienne puis il a été enlevé et donné à l'église. Jésus était issu de cette tribu. Jacob l'avait prédit 2 000 ans avant le Christ.

4. Zabulon and Issacar

13Zabulon habitera sur la côte des mers, Il sera sur la côte des navires, Et sa limite s'étendra du côté de Sidon.

14
Issacar est un âne robuste, Qui se couche dans les étables.
15Il voit que le lieu où il repose est agréable, Et que la contrée est magnifique; Et il courbe son épaule sous le fardeau, Il s'assujettit à un tribut.

Jacob parle brièvement de ces deux autres fils de Léa. Zabulon vivra et prospérera vers la mer et son territoire s'étendra plus tard entre la mer de Galilée et la Méditerranée. Le ministère de Jésus aura plus tard lieu dans cette région.

Il dit que même si Issacar est riche en terres, il est de caractère paresseux et éventuellement cela lui coûtera cher. Il sera envahi et asservi. En fin de compte, Issacar a été en servitude aux autres tout comme Jacob l'avait prophétisé.

5. Dan

16Dan jugera son peuple, Comme l'une des tribus d'Israël. 17Dan sera un serpent sur le chemin, Une vipère sur le sentier, Mordant les talons du cheval, Pour que le cavalier tombe à la renverse. 18J'espère en ton secours, ô Éternel!

Dan était le fils d'une servante mais Jacob l'assure qu'il aura des terres et un rôle de leadership. Il révèle aussi certains événements futurs:

  • Le "serpent sur le chemin" fait peut-être référence au fait que Dan était l'une des plus petites tribus mais féroce pour défendre ses frontières.
  • L'idée du serpent suggère aussi le mal et nous savons que c'est Dan qui a officiellement introduit l'idolâtrie dans le pays (Juges 18.30).
  • Dan était également le lieu où Jéroboam, qui a mené une révolte contre Salomon, a installé des veaux idolâtres pour le culte.

C'est la première fois que le "secours" ou "salut" est utilisé dans la Bible.

6. Gad, Aser, Nephthali

19Gad sera assailli par des bandes armées, Mais il les assaillira et les poursuivra. 20Aser produit une nourriture excellente; Il fournira les mets délicats des rois. 21Nephthali est une biche en liberté; Il profère de belles paroles.

Gad est assuré que malgré sa vulnérabilité géographique, il saura repousser ses agresseurs.

Aser recevra un excellent morceau de terre mais l'histoire a montré qu'en raison de cette facilité et de ce luxe, la tribu n'a pas réussi à conquérir toutes ses terres légitimes et, finalement est devenue insignifiante.

Nephthali sera connu pour sa rapidité ainsi que pour ses belles paroles. La chanson de la victoire de Débora démontre partiellement cette aptitudee avec des mots (Juges 5.1-31).

7. Joseph

22Joseph est le rejeton d'un arbre fertile, Le rejeton d'un arbre fertile près d'une source; Les branches s'élèvent au-dessus de la muraille. 23Ils l'ont provoqué, ils ont lancé des traits; Les archers l'ont poursuivi de leur haine. 24Mais son arc est demeuré ferme, Et ses mains ont été fortifiées Par les mains du Puissant de Jacob: Il est ainsi devenu le berger, le rocher d'Israël. 25C'est l'oeuvre du Dieu de ton père, qui t'aidera; C'est l'oeuvre du Tout puissant, qui te bénira Des bénédictions des cieux en haut, Des bénédictions des eaux en bas, Des bénédictions des mamelles et du sein maternel. 26Les bénédictions de ton père s'élèvent Au-dessus des bénédictions de mes pères Jusqu'à la cime des collines éternelles: Qu'elles soient sur la tête de Joseph, Sur le sommet de la tête du prince de ses frères!

Les meilleurs paroles de Jacob sont réservées pour Juda et Joseph. À l'un la promesse de bénédictions spirituelles, de leadership et de force (Juda). À l'autre, les bénédictions de prospérité physique de famille, d'abondance et de force. Ils étaient tous les deux fidèles (l'un dès son jeune âge, l'autre a grandi en fidélité avec le temps) mais ils sont tous deux devenus fidèles à travers l'adversité.

Dieu est appelé ici le berger et, pour la première fois, le rocher, des figures répétées par Christ dans le Nouveau Testament.

Jacob reconnaît avoir reçu de plus grandes bénédictions que son père ou son grand-père et il désire en verser de plus grandes encore sur Joseph et sur ses petits-enfants.

8. Benjamin

27Benjamin est un loup qui déchire; Le matin, il dévore la proie, Et le soir, il partage le butin.

Du dernier et plus jeune, Jacob prédit qu'il sera fort et aggressif mais qu'il deviendra cruel et vorace. Sa tribu a été presque détruite à cause d'une bataille menée contre elle pour avoir attaqué et violé une femme. Plus tard, Saul, de cette tribu, est devenu le premier roi.

Avec ces mots, tous les fils ont été bénis ou avertis.

Les derniers mots de Jacob

29Puis il leur donna cet ordre: Je vais être recueilli auprès de mon peuple; enterrez-moi avec mes pères, dans la caverne qui est au champ d'Éphron, le Héthien, 30dans la caverne du champ de Macpéla, vis-à-vis de Mamré, dans le pays de Canaan. C'est le champ qu'Abraham a acheté d'Éphron, le Héthien, comme propriété sépulcrale. 31Là on a enterré Abraham et Sara, sa femme; là on a enterré Isaac et Rebecca, sa femme; et là j'ai enterré Léa. 32Le champ et la caverne qui s'y trouve ont été achetés des fils de Heth. 33Lorsque Jacob eut achevé de donner ses ordres à ses fils, il retira ses pieds dans le lit, il expira, et fut recueilli auprès de son peuple.

Ses dernières instructions à eux tous est de l'enterrer avec son père et son grand-père et leurs femmes. Ce sera un témoignage de leur foi combinée, qu'ils ont cru en Dieu même s'ils n'ont pas reçu la promesse.

Recueilli auprès de son peuple ne signifie pas seulement enterré mais parti rejoindre les autres qui comme lui ont cru et qui attendent le retour du Seigneur.

L'enterrement de Jacob - chapitre 50

1Joseph se jeta sur le visage de son père, pleura sur lui, et le baisa. 2Il ordonna aux médecins à son service d'embaumer son père, et les médecins embaumèrent Israël. 3Quarante jours s'écoulèrent ainsi, et furent employés à l'embaumer. Et les Égyptiens le pleurèrent soixante-dix jours.

La mort de Jacob est pleurée non seulement par ses fils mais aussi par la nation. Le processus d'embaumement a pris 40 jours. Le deuil national durait 70 jours. Il semble que Jacob était reconnu comme un grand homme même parmi cette nation païenne.

4Quand les jours du deuil furent passés, Joseph s'adressa aux gens de la maison de Pharaon, et leur dit: Si j'ai trouvé grâce à vos yeux, rapportez, je vous prie, à Pharaon ce que je vous dis. 5Mon père m'a fait jurer, en disant: Voici, je vais mourir! Tu m'enterreras dans le sépulcre que je me suis acheté au pays de Canaan. Je voudrais donc y monter, pour enterrer mon père; et je reviendrai. 6Pharaon répondit: Monte, et enterre ton père, comme il te l'a fait jurer.

7
Joseph monta, pour enterrer son père. Avec lui montèrent tous les serviteurs de Pharaon, anciens de sa maison, tous les anciens du pays d'Égypte,
8toute la maison de Joseph, ses frères, et la maison de son père: on ne laissa dans le pays de Gosen que les enfants, les brebis et les boeufs. 9Il y avait encore avec Joseph des chars et des cavaliers, en sorte que le cortège était très nombreux.

Joseph était soumis à Pharaon et devait obtenir sa permission pour aller enterrer Jacob, permission qu'il a obtenue facilement. Le groupe qui est allé avec lui démontre que la nation accordait à cet enterrement la même importance qu'à des funérailles d'état. Les familles avaient l'intention de revenir à leur terres prospères et désormais leurs résidences en Égypte.

Les versets 10 à 14 décrivent les funérailles et les cérémonies élaborées de la famille de Joseph et même des Égyptiens à la caverne du champ de Macpéla.

15Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils dirent: Si Joseph nous prenait en haine, et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait! 16Et ils firent dire à Joseph: Ton père a donné cet ordre avant de mourir: 17Vous parlerez ainsi à Joseph: Oh! pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t'ont fait du mal! Pardonne maintenant le péché des serviteurs du Dieu de ton père! Joseph pleura, en entendant ces paroles. 18Ses frères vinrent eux-mêmes se prosterner devant lui, et ils dirent: Nous sommes tes serviteurs. 19Joseph leur dit: Soyez sans crainte; car suis-je à la place de Dieu? 20Vous aviez médité de me faire du mal: Dieu l'a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd'hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. 21Soyez donc sans crainte; je vous entretiendrai, vous et vos enfants. Et il les consola, en parlant à leur coeur.

On voit ici un à-côté intéressant alors que les frères deviennent craintifs qu'avec la mort de Jacob, rien ne retienne maintenant la vengeance de Joseph. Ils essaient même de faire restitution en s'offrant comme ses esclaves, ce qu'ils l'avaient forcé à devenir.

Il en est profondément touché et est enfin convaincu de leur sincérité et de leur repentance. Il refuse leur offre et les rassure de deux manières:

  • Il promet de continuer à les soutenir ainsi que leurs enfants.
  • Il reconnaît que même s'ils ont fait le mal, Dieu l'a utilisé pour le bien et qu'il doit aussi s'en remettre à la volonté de Dieu et ne pas les punir.

La mort de Joseph – v. 22-26

22Joseph demeura en Égypte, lui et la maison de son père. Il vécut cent dix ans. 23Joseph vit les fils d'Éphraïm jusqu'à la troisième génération; et les fils de Makir, fils de Manassé, naquirent sur ses genoux.

Jacob est mort quand Joseph avait 56 ans. La longévité de l'homme diminue graduellement après le déluge:

  • Abraham – 175 ans
  • Isaac – 180 ans
  • Jacob – 147 ans
  • Joseph – 110 ans

Joseph a été béni du fait qu'il a vécu assez longtemps pour revoir et enterrer son père et aussi jouir de ses arrière-arrière-petits-enfants.

24Joseph dit à ses frères: Je vais mourir! Mais Dieu vous visitera, et il vous fera remonter de ce pays-ci dans le pays qu'il a juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob. 25Joseph fit jurer les fils d'Israël, en disant: Dieu vous visitera; et vous ferez remonter mes os loin d'ici. 26Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l'embauma, et on le mit dans un cercueil en Égypte.

Il est intéressant que Joseph, qui était le deuxième plus jeune, meure avant ses frères. Il profite de l'occasion pour leur rappeler la promesse originale de Dieu de leur donner le pays de Canaan et que même s'ils vivent (confortablement) en Égypte, Dieu les en sortira éventuellement. Sa prophétie s'accomplira 400 ans plus tard à travers Moïse.

En témoignage de sa foi, il leur fait promettre de l'emmener avec eux et de l'enterrer dans la Terre Promise. On en voit l'accomplissement en Exode 13.19 quand les enfants d'Israël prennent ses os avec eux quand ils quittent l'Égypte sous Moïse. Il a été embaumé et comme les grands leaders d'Égypte, sa crypte était connue publiquement.

C'est ici la fin de la Genèse et de l'histoire de la création du monde, de la sélection du peuple de Dieu et de son établissement en Égypte. Dans le prochain et dernier chapitre, quelques réflexions sur notre propre voyage à travers la Genèse.

Leçons

1. Rien ne bloque les promesses de Dieu

Joseph a été vendu, la famine (qui peut avoir été l'oeuvre de Satan pour détruire la famille), les épreuves et la séparation, rien n'aurait pu empêcher la promesse de Dieu à cette famille de s'accomplir. Satan peut travailler contre vous, et il le fait, mais ne doutez jamais que Dieu accomplira personnellement Ses promesses.

2. Les apparences sont trompeuses

Comparé au roi, il ne semblait pas que Jacob était le plus grand homme.

L'église semble parfois chétive et faible, petite et impuissante par rapport aux forces de ce monde. Ne jugez pas par l'apparence extérieure et superficielle. L'église est invincible (les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle), rien ne la détruira, rien ne durera plus longtemps. Ne vous découragez jamais à ce sujet.

3. Dieu pardonne et oublie - même quand nous en sommes incapables

Les frères avaient été pardonnés mais ils ne pouvaient se pardonner eux-mêmes. Ils continuaient à essayer de faire restitution mais rien ne pouvait repayer les treize années de prison et d'esclavage que Joseph avait souffertes. Son offre de pardon à ses frères était comme l'offre de Dieu, basée sur la grâce.

Jésus fait la restitution pour tout le mal que nous avons fait et quand nous L'acceptons avec repentance et baptême, Dieu pardonne et oublie toutes nos fautes (dans le sens où Il les couvre).

Si Dieu nous pardonne, nous pouvons nous pardonner et laisser nos péchés en arrière parce qu'ils ne seront pas là quand nous serons face à Dieu au jugement.