En résumé

Wed. December 17
Dans cette dernière leçon Michel résume cette longue étude en partageant trois leçons clé que la Genèse nous enseigne.
6 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Nous voici au cinquantième et dernier chapitre sur la Genèse. Au cours de cette étude je me suis appuyé sur la Genèse même, parcourant chacun des 1 533 versets de ses cinquante chapitres. La Genèse est le quatrième plus long livre de la Bible après les Psaumes, Ésaïe et Jérémie.

Je me suis également appuyé sur le travail du Dr Henry Morris intitulé
"The Genesis Record", un bon commentaire sur la Genèse. En préparation pour ce cours, j'ai lu plus de 700 pages de ressources et produit plus de 600 pages de notes écrites.

Il serait impossible de revoir ici le livre en entier mais si vous avec remarqué, à partir de la septième leçon, j'ai inclu de courtes applications. En demeurant fidèle à cette méthode, j'aimerais offrir ce qui me semble être les trois leçons principales de la Genèse.

1re Leçon – La Genèse est inspirée

Nous avons passé plusieurs chapitres à étudier le premier verset et les premiers chapitres de la Genèse parce qu'ils contiennent l'information qui donne du sens à notre monde:

  • Quand et comment le monde a été créé, qui l'a créé et pourquoi.
  • L'origine de l'humanité. La vraie image de Dieu: un homme et une femme.
  • La cause du mal et de la mort: la désobéissance aux lois de Dieu.
  • La raison pour la condition de la nature: le déluge mondial.
  • Le dessein ultime de Dieu pour l'humanité: sauver l'humanité du péché et lui donner la vie éternelle.

Toutes ces idées sont soulignées et expliquées dans la Genèse et aucun autre livre ne contient cette information de manière ordonnée et ciblée.

Au cours des récentes années, les attaques contre la Bible ont été concentrées sur le livre de la Genèse pour la simple raison que si la fondation est discréditée, alors la structure tout entière s'écroule. Certains offrent d'autres théories pour expliquer le monde et prétendent que la Bible est erronée parce qu'elle ne supporte pas leur théorie. En réponse à ceux-ci, de nombreux chrétiens ont commencé à changer leur vue de la Genèse pour accommoder ces théories modernes. Ils disent par exemple que:

  • La Genèse est inspirée en partie, tout est inspiré excepté la création.
  • Ce qui y est écrit n'est que symbolique et pas vraiment littéral.

Bien souvent les gens en arrivent à cela parce qu'ils ne savent pas répondre a certaines questions ou à certains problèmes (par exemple, les fossiles) qui sont présentés par les sceptiques et les incrédules.

Il y a eu des doutes et des questions complexes à travers l'histoire et il est intéressant de noter qu'après que ces questions sont résolues, les réponses confirment toujours que la Bible avait raison et non pas la théorie populaire du jour qui l'attaquait.

Dernièrement, le magazine Time a publié que des scientifiques étudiant l'ADN d'anciens fossiles humains ont découvert que l'homme est issu assez récemment (ils suggèrent environ 250 mille ans) d'un petit groupe concentré dans une même région. Cela contredit les évolutionistes qui prétendent que les humains ont évolué spontanément dans des régions géographiques variées pendant une période de milliards d'années. Leur découverte est beaucoup plus en ligne avec le récit de la Genèse qu'avec la théorie de Darwin.

Si nous vivons jusqu'à 1 000 ans, il y aura bien d'autres théories et d'autres attaques pour ébranler la fondation de la Parole de Dieu; nous ne devrions pas en être surpris, apeurés ou découragés.

De nouvelles questions, de nouvelles difficultés, de nouveaux doutes, mais si nous vivions mille ans nous verrions un patron qui a existé depuis des milliers d'années: les incroyants, les moqueurs, les sceptiques vont et viennent mais la Genèse demeure pour nous enseigner la véritable nature de notre monde, de notre société et de notre Dieu.

L'herbe sèche, la fleur tombe; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement.
- Ésaïe 40.8

2e Leçon – Dieu est gracieux

On généralise que l'Ancien Testament révèle le Père, que les Évangiles révèlent le Fils et que le reste de la Bible révèle le Saint-Esprit. C'est assez vrai parce que dans le livre de la Genèse nous trouvons la promesse du Fils et des références indirectes au Saint Esprit mais en chapitre après chapitre nous voyons le Père créer et interagir avec l'homme dans toutes sortes de conditions, bonnes ou mauvaises.

Ce qui ressort de tous ces chapitres, c'est que Dieu, Dieu le Père, est gracieux. Gracieux signifie plusieurs choses:

  • Il est généreux: on voit Sa générosité dans le monde qu'Il crée. Il ne s'agit pas d'un endroit vide, fade et inconfortable, mais d'un assortiment ahurissant de couleurs, de types, de formes et de sons dont nous ne pourrions pas faire l'expérience complète même si nous vivions 1 000 ans. Il surpasse nos besoins de beaucoup.
  • Il est réfléchi: Il crée et Il donne en pensant à chaque créature vivante. Il prend soin de nos actions et de nos besoins les plus banals.
  • Il est miséricordieux: La Genèse nous enseigne que Dieu est aimant, bon et miséricordieux. Il élabore un plan pour sauver l'homme qui Le rejette, qui détruit sa propre vie et qui cause la destruction de la magnifique création que Dieu lui a donnée. Dans chaque histoire d'Adam à Noé à Abraham, Isaac et Jacob, nous retrouvons le même scénario:
    • Un Dieu majestueux, puissant et miséricordieux qui est bon et patient avec des gens faibles, pécheurs et entêtés. Il n'abandonne jamais, Il ne perd pas patience, Il poursuit toujours Son but ultime d'amener les gens hors de ce monde déchu dans les lieux célestes où Il vit.

Beaucoup de gens imaginent Dieu comme un tyran, un juge, un père exigeant et en colère, mais cette image ne vient pas de la Genèse. De la voix calme et interrogatrice confrontant Adam et Ève dans le jardin à la présence rassurante encourageant Jacob à aller en Égypte rejoindre son fils perdu depuis longtemps, la Genèse révèle une image ininterrompue de Dieu, notre Père, qui prend soin de Ses fils et de Ses filles et qui prévoit leur bonheur ultime, tout comme les pères terrestres s'efforcent de le faire.

Plus tard, quand les Israélites deviennent une nation et se rebellent continuellement contre Dieu et qu'on Le voit les discipliner à maintes reprises, cette image de grâce est moins évidente, mais ici, dans la Genèse, alors que l'humanité en est à ses tout débuts, on voit Dieu, le Père tendre et gracieux, guider Ses enfants dans leurs premiers pas vers la maturité.

3e Leçon – Le salut est par la foi

Certaines gens pensent que l'idée du salut par la foi n'est en fait présentée que dans le Nouveau Testament. Ils concluent à tort que les gens de l'Ancien Testament étaient sauvés par la Loi. Les Juifs, et les Pharisiens en particulier, ont commencé à penser qu'ils pouvaient être acceptables à Dieu en gardant la Loi méticuleusement, en particulier la loi cérémonielle du sacrifice, de la nourriture et de la dîme. Il n'en a jamais été ainsi. Dans la Genèse, Dieu établit le seul et unique moyen de sauver une personne (c'est à dire de devenir juste avec Dieu et d'éviter la condamnation à cause du péché).

5Et après l'avoir conduit dehors, il dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit: Telle sera ta postérité.6Abram eut confiance en l'Éternel, qui le lui imputa à justice.
- Genèse 15.5-6

Dès le début, la seule manière d'être juste devant Dieu est de Le croire. Si quelqu'un Le croit, cette foi motivera l'obéissance, la confiance. Dieu a promis qu'il enverrait quelqu'un pour payer le prix du péché et la Bible tout entière est l'histoire de comment Jésus est éventuellement venu et a accompli cette promesse.

Dans la Genèse, Dieu exige qu'une personne le croie pour être acceptable; dans le Nouveau Testament, Dieu exige que les gens croient en son Fils Jésus-Christ pour devenir acceptables et, par conséquent, sauvés de la condamnation à cause du péché.

Dans la Genèse, Dieu exigeait l'obéissance comme une manière de concrétiser la foi, cela comprenait être circoncis et suivre la direction de Dieu quant à l'adoration, la conduite et le service. Dans le Nouveau Testament Dieu exige encore l'obéissance sous la forme du baptême et de suivre la direction de Dieu quant à l'adoration, la conduite et le service.

La Genèse est le commencement et dès le tout début Dieu a exigé que l'homme croie ce qu'Il disait et Lui fasse confiance peu importe les circonstances.

La Genèse est le début de l'histoire de comment l'homme plaît à Dieu, apprend à Le connaître, et est sauvé par Lui, tout cela en croyant en Lui et en Le prenant au mot.

Sommaire

Ceci est notre dernier chapitre d'une étude longue et approfondie sur le livre des commencements:

  • Un livre qui vient de Dieu
  • Un livre qui révèle un Dieu gracieux
  • Un livre qui nous montre que la foi est ce qui nous sauve ultimement.