Cette leçon examine la condition du monde antédiluvien dans lequel Noé a vécu et l'information que la Bible nous donne au sujet de ce patriarche de l'Ancien Testament.
8 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Dans notre dernière leçon, nous avons examiné le millénaire entre Adam et Noé.

  1. On y trouve la fin du récit d'Adam de sa propre génération au chapitre 5: 1 et le début du récit de Noé en 5: 2.
  2. Noé résume la vie et la mort d'Adam puis il lie ensemble les dix patriarches à travers qui la promesse originale de Dieu a été portée de génération en génération. Nous avons examiné leur âge et leurs vies.
  3. La Bible ne se concentre pas réellement sur le développement social ou l'histoire, elle trace plutôt la promesse de Dieu de sauver l'homme depuis Adam jusqu'à Jésus.

Nous passons maintenant d'une vue panoramique de la semence de la promesse pendant une période de mille ans, à un gros plan sur l'homme à travers lequel la promesse a été préservée pendant la pire calamité terrestre, passée ou future.

Noé

37Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. 38Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; 39et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme.
– Matthieu 24.37-39

Beaucoup de gens croient que Jésus est Dieu et que Sa parole est contenue dans le Nouveau Testament mais ils doutent de la véracité du déluge mondial, le relayant à un mythe ancien propagé par les Juifs.

Matthieu enregistre toutefois que Jésus a non seulement fait référence au déluge comme un fait historique authentique, Il a exhorté Ses disciples à l'étudier afin d'être prêts pour Son retour futur.

On ne peut être là ni voir des photos de cet événement mais nous avons un témoin oculaire, Noé, et ses paroles sont confirmées par Jésus, le Fils de Dieu. Cela suffit à me convaincre que le récit de Noé est authentique.

1Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, 2les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent. 3Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. 4Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants: ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité.
– Genèse 6.1-4

C'est là un passage controversé qui peut être interprété de différentes manières:

  1. Des anges ont pris des femmes pour épouses avec qui ils ont produit des enfants - les semences de Satan. Le terme fils de Dieu fait toujours référence à des anges dans l'Ancien Testament et était ainsi traduit dans la Septuaginte, par Joséphus et par les premiers écrivains chrétiens. (Jude 6)
  2. Les descendants de Seth (qui était un homme juste) ont commencé à épouser les descendants de Caïn. Ces unions entre croyants et incroyants ont produit une progéniture méchante.
  3. Des forces démoniaques ont possédé les descendants de Caïn. Ceux-ci ont pris des femmes et produit des enfants possédés eux aussi qui étaient puissamment méchants.

Peu importe l'interprétation, le résultat est le même.

  • Des êtres super puissants et méchants ont commencé à habiter la terre et à élever le mal et la violence à des niveaux intolérables.
  • Ces versets expliquent comment ces gens (les géants) en sont venus à exister.
  • Ils ont plus tard été lionisés par les impies dans des chants et des fables.
  • Dieu déclare que l'homme sera jugé dans 120 ans.
5L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. 6L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur.
- Genèse 6.5-6

Noé résume la condition du monde: une anarchie complète. Le mal règne partout. Les pensées et les plans de l'homme sont constamment méchants.

La repentance de Dieu n'a rien à voir avec le péché, c'est un changement d'attitude. Son attitude d'amour et de miséricorde envers une race qui est peut-être imparfaite mais qui s'efforce de Le servir change en une attitude de jugement et une indignation justifiée quand cette race tombe dans la méchanceté et la rébellion complètes. Dieu doit agir selon Son amour parfait et Sa sainteté.

Plusieurs passages à travers la Bible nous donnent une vue plus détaillée de la condition du monde antédiluvien qui a mené à sa destruction:

  1. La préoccupation d'appétits physiques (le matérialisme) – Luc 17.26-27
  2. L'activité satanique dans le domaine physique – Genèse 6.2
  3. L'incrédulité en général – Hébreux 11.7
  4. Le comportement impie – Jude 14-15
  5. La violence généralisée – Genèse 6.11-13

Sans Dieu en ce monde, l'homme commence une descente dans le matérialisme et la méchanceté qui le détruit ultimement. Avant que cela ne se produise, Dieu intervient afin de sauver et préserver la progéniture promise.

7Et l'Éternel dit: J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.

Cette intention est articulée au verset sept et l'étendue du jugement de Dieu y est exprimée: tout périra (sauf la vie marine).

8Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel.

C'est le dernier verset du récit de Noé. Tout ce qu'il écrit à son propre sujet est qu'il a trouvé grâce aux yeux de Dieu et que pour cette raison il a été épargné du jugement.

On apprend ailleurs plusieurs choses au sujet de Noé:

  1. En quatre endroits (6.22; 7.5; 7.9; 7.16) il est dit que Noé faisait tout ce que Dieu lui commandait. Il était obéissant.
  2. Il n'a eu qu'une seule femme – Genèse 7.13
  3. Il était prédicateur – 2 Pierre 2.5. Personne n'a été converti par sa prédication (pendant au moins 120 ans) excepté ses trois fils qui sont venus sur l'arche avec lui.
  4. C'était un homme de foi qui a résisté à la pression de la société et au découragement d'un ministère infructueux mais qui a continué à faire la volonté de Dieu – Hébreux 11.7
  5. C'était un maître constructeur puisqu'il a bâti cette énorme structure qui a survécu au déluge.
  6. Après le déluge, il a été le premier à offrir un sacrifice et à recommencer la lignée de ceux qui font appel à Dieu; il est aussi devenu le premier à cultiver la terre (Genèse 9.20.
  7. Il a planté une vigne et s'est enivré – Genèse 9.24.
  8. Il était juste et intègre et il marchait avec Dieu - Genèse 6.9. Cela ne signifie pas qu'il était sans erreur ou sans imperfection. Cela signifie que son coeur était tourné vers Dieu et que Dieu lui a offert Sa grâce, et à cause de la grâce et de la miséricorde de Dieu, il était considéré parfaitement acceptable devant Lui.

C'est la première fois que la grâce est mentionnée dans la Bible et démontrée dans une personne. L'acceptabilité par la performance: il n'était pas parfait, il n'a pas eu de succès dans son ministère. L'acceptabilité par la foi. La foi exprimée par la persévérance et le désir d'obéir: il a persisté sous la pression de renier Dieu et Lui a répondu avec obéissance.

9Voici la postérité de Noé. Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu. 10Noé engendra trois fils: Sem, Cham et Japhet.

Ici commence le récit des fils de Noé qui attachent d'abord leur récit au précédent en se présentant.

11La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence. 12Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. 13Alors Dieu dit à Noé: La fin de toute chair est arrêtée par devers moi; car ils ont rempli la terre de violence; voici, je vais les détruire avec la terre.

Il s'y trouve un autre sommaire de la condition du monde. 120 ans plus tôt, Noé a prêché à ce sujet et maintenant ses fils racontent comment les conditions n'ont pas changé en dépit de la prédication.

Il y a aussi une mention que la terre et tous les hommes seront détruits. Certains disent qu'il peut y avoir eu un déluge local dans cette région qui a été mythifiée en un déluge mondial mais la Bible dit que la terre entière était couverte et ce fait est aussi confirmé par les écrivains du Nouveau Testament (2 Pierre 3.6).

Le problème est facilement résolu par l'idée que si Dieu peut créer l'univers, c'est bien peu de choses pour Lui que de couvrir d'eau une seule planète.

Sommaire

Noé complète son témoignage en liant ensemble les dix patriarches depuis Adam jusqu'à lui-même. Il décrit l'état du monde dominé par des gens méchants qui ont été d'une manière quelconque produits par l'influence de Satan. Il fait référence à lui-même seulement comme un homme qui a trouvé grâce aux yeux de Dieu, ne mentionnant rien au sujet de son oeuvre ou de sa persévérance. Il remarque que Dieu a établit un temps spécifique où Il jugera.

Ses fils reprennent la narration et confirment que le monde a ignoré les avertissements puis ils commencent à décrire les résultats du jugement de Dieu.

Leçons

1. La persévérance et non la perfection

Dieu sait que nous ne pouvons pas être parfaits, sans faute, et ne jamais pécher. Il ne nous demande pas d'accomplir l'impossible. Il désire que nous offrions ce dont nous sommes capables, ce qui est possible humainement en dépit de nos faiblesses, et c'est de croire et de persévérer dans cette croyance.

Noé a persévéré dans sa croyance et cette persévérance a été exprimée par sa coopération avec Dieu pour faire sa volonté. Certains sont découragés s'ils n'ont pas toujours une marque parfaite. Ils doivent être parfaits ou rien. Dieu veut que nous demeurions dans la course, que nous soyons en tête ou à l'arrière. Il nous récompense pour cette persévérance en nous considérant parfaits à Ses yeux, même si nous n'accomplissons pas réellement cette perfection.

Jésus a accompli la perfection pour nous. Notre devoir est de Lui être fidèles.

2. Nous n'avons pas 120 ans.

Dans sa bonté extrême, Dieu a annoncé à ces gens que le jugement aurait lieu dans 120 ans. Imaginez savoir que le jugement sera dans exactement 120 ans. Je crois que le fait que Dieu a révélé si précisément le jugement à venir est un témoignage de leur méchanceté.

Nous ne savons pas quand le jugement viendra. Il pourrait être ici aujourd'hui ou dans 120 ans ou dans 120 siècles. Tout ce dont nous sommes certains c'est que ce temps ne nous est pas révélé. Nous devons être prêts en tout temps et persévérer chaque jour dans la foi, ne permettant pas à nos imperfections ni à la pression et à l'incrédulité du monde de nous décourager.

3. Dieu peut nous punir maintenant

Nous nous réfugions souvent dans l'idée que la seule punition que Dieu peut infliger sera le jugement à la fin du monde. Dieu est toujours en charge et Il est capable de punir et de discipliner à tout moment, quand l'humanité devient assez méchante ou quand une nation s'éloigne suffisamment de Lui.