La Genèse archive l'étendue du dommage causé par le déluge mondial et les changements qui en ont résulté.
Langues

Nous avons étudié les passages qui traitent de l'énorme déluge, de l'arche et de Noé. Nous avons commenté sur les grandes similarités entre cet événement et la fin du monde et aussi l'église.

  • L'arche est comme l'église de bien des manières.
  • Le déluge est comme le jugement final.

Bien sûr il y a aussi des différences.

  • Noé et sa famille ne sont pas entrés dans l'arche avant le dernier jour précédant le déluge; nous sommes libres de joindre l'église en tout temps.
  • Le déluge a détruit le monde et quelques-uns ont été sauvés pour le repeupler; une chaleur intense détruira le monde et toute la création, et nous n'y habiterons plus mais nous habiterons plutôt des nouveaux cieux et une nouvelle terre appropriés aux corps spirituels.

Dans notre dernière leçon nous avons examiné le déluge même:

  • L'eau du déluge provenait de la perturbation des rivières souterraines et de l'enveloppe de vapeur d'eau qui entourait la terre.
  • La destruction a été globale et totale, et elle explique beaucoup des phénomènes environnementaux dont nous faisons l'expérience aujourd'hui.

Regardons maintenant les résultats du déluge alors que l'eau s'est retirée et que les gens sur l'arche ont commencé à en réaliser les effets.

Les résultats du déluge – 8.1-14

1Dieu se souvint de Noé, de tous les animaux et de tout le bétail qui étaient avec lui dans l'arche; et Dieu fit passer un vent sur la terre, et les eaux s'apaisèrent. 2Les sources de l'abîme et les écluses des cieux furent fermées, et la pluie ne tomba plus du ciel.

Dieu ne les a pas oubliés. Il est sur le point d'agir en leur faveur encore une fois. Dieu met fin au déluge de trois manières:

  1. Il envoie un grand vent pour assurer l'évaporation et faire sécher la terre.
  2. Il empêche les fontaines de jaillir.
  3. Il ferme les fenêtres du ciel.
3Les eaux se retirèrent de dessus la terre, s'en allant et s'éloignant, et les eaux diminuèrent au bout de cent cinquante jours.

Les eaux se retirent de telle manière que de nouvelles formations terrestres sont créées. Certains spéculent:

  • Les cavernes souterraines produites par la relâche de la pression d'eau ont créé de nouveaux bassins pour les lacs, les rivières et les mers.
  • La diminution de la pression d'eau souterraine et l'augmentation du poids à la surface a causé des glissements de terrain et de nouvelles formations de terre (des montagnes, des continents).
4Le septième mois, le dix-septième jour du mois, l'arche s'arrêta sur les montagnes d'Ararat.

L'arche, sans gouvernail, est venue s'arrêter dans une région spécifique des montagnes d'Ararat, probablement le point le plus élevé, et encore une fois, la date en est donnée.

5Les eaux allèrent en diminuant jusqu'au dixième mois. Le dixième mois, le premier jour du mois, apparurent les sommets des montagnes.

6Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu'il avait faite à l'arche. 7Il lâcha le corbeau, qui sortit, partant et revenant, jusqu'à ce que les eaux eussent séché sur la terre. 8Il lâcha aussi la colombe, pour voir si les eaux avaient diminué à la surface de la terre. 9Mais la colombe ne trouva aucun lieu pour poser la plante de son pied, et elle revint à lui dans l'arche, car il y avait des eaux à la surface de toute la terre. Il avança la main, la prit, et la fit rentrer auprès de lui dans l'arche. 10Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l'arche. 11La colombe revint à lui sur le soir; et voici, une feuille d'olivier arrachée était dans son bec. Noé connut ainsi que les eaux avaient diminué sur la terre. 12Il attendit encore sept autres jours; et il lâcha la colombe. Mais elle ne revint plus à lui.

Dans cette section, la pluie et l'inondation ont cessé et Noé attend que la terre soit de nouveau habitable. Sa famille et lui ont été dans l'arche pendant 371 jours. Il a fallu environ sept mois pour que la terre sèche et Noé relâche des oiseaux pour la tester.

  1. Une colombe est lâchée et elle revient.
  2. Un corbeau ne revient pas.
  3. La colombe lâchée une seconde fois revient avec une feuille d'olivier, indiquant que la verdure bourgeonne de nouveau.
13L'an six cent un, le premier mois, le premier jour du mois, les eaux avaient séché sur la terre. Noé ôta la couverture de l'arche: il regarda, et voici, la surface de la terre avait séché. 14Le second mois, le vingt-septième jour du mois, la terre fut sèche.

Dans ses derniers jours dans l'arche, Noé est très prudent quant au débarquement et s'assure que la terre est à nouveau sèche et habitable.

Dr Henry Morris, professeur d'ingénierie civile, a fait des recherches dans le domaine du créationisme scientifique; il liste plusieurs changements physiques qui seraient les résultats d'un déluge mondial:

  1. Les océans sont beaucoup plus étendus, car ils contiennent maintenant toutes les eaux qui étaient autrefois au-dessus du firmament et dans les réservoirs souterrains.
  2. Beaucoup moins de terre est habitable et productive ayant été soit détruite ou couverte d'eau.
  3. La couverture de vapeur thermale a été dissolue rendant la terre sujette à des températures extrêmes et créant ainsi les climats tropical et arctique ainsi que la température plus violente.
  4. Les chaînes de montagnes ont pris forme, rendant une grande partie de la terre inhabitable.
  5. La croûte terrestre a maintenant plus de mouvement à cause des réservoirs souterrains vides.
  6. Les records fossiles sont produits alors que toutes formes de vie sont enterrées dans le sédiment du déluge. Ceux-ci sont dispersés partout et sont mals interprétés comme des modèles évolutifs au lieu d'enregistrements de décès causés par le déluge.

Dieu et Noé après le déluge – v. 15-22

15Alors Dieu parla à Noé, en disant: 16Sors de l'arche, toi et ta femme, tes fils et les femmes de tes fils avec toi. 17Fais sortir avec toi tous les animaux de toute chair qui sont avec toi, tant les oiseaux que le bétail et tous les reptiles qui rampent sur la terre: qu'ils se répandent sur la terre, qu'ils soient féconds et multiplient sur la terre. 18Et Noé sortit, avec ses fils, sa femme, et les femmes de ses fils. 19Tous les animaux, tous les reptiles, tous les oiseaux, tout ce qui se meut sur la terre, selon leurs espèces, sortirent de l'arche.

Tout comme Dieu avait invité Noé à monter dans l'arche, Il lui commande maintenant de la quitter avec sa famille, de peupler la terre et de l'assujettir.

Encore une fois il y a ici un parallèle avec l'église. Jésus nous invite dans l'église et une fois que nous y entrons, Il nous envoie faire des disciples de toutes les nations (multiplier les disciples). La Bible confirme que tous les humains et les animaux ont pour ancêtres originaux Noé et ses fils et les animaux qui étaient sur l'arche.

Andrew Woods dans son livre "Le centre de la terre" ( "The Center of the Earth") démontre que le centre du territoire terrestre est à une courte distance du mont Ararat.

Les animaux ont commencé à se multiplier, à se diversifier à l'intérieur de leurs types et à trouver des lieux où le climat, la nourriture et la géographie convenaient à leurs besoins particuliers. À mesure que la température a changé de serre tropicale à arctique, certains animaux se sont adaptés et d'autres sont morts.

  • Par exemple, le dinosaure, le ptéronode, le créodonte et d'autres bêtes prédiluviennes étranges ne se sont pas adaptées et sont devenues extinctes.
  • Les scientifiques aiment dire, mais ne peuvent prouver, que l'évolution a pris des millions d'années. Cependant, ces créatures auraient tout aussi bien pu disparaître sur une période de quelques siècles dépendant des conditions données.
20Noé bâtit un autel à l'Éternel; il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l'autel.

Il s'agit de la première mention d'un "autel" dans la Bible. Noé offre des sacrifices de remerciement.

On note qu'il donne un septième de ses biens. Les animaux purs servaient de nourriture et de vêtement, ils étaient importants pour la survie; Noé en avait sept paires pour commencer à reconstituer l'approvisionnement mais il offre environ 15 % de ce qu'il a.

21L'Éternel sentit une odeur agréable, et l'Éternel dit en son coeur: Je ne maudirai plus la terre, à cause de l'homme, parce que les pensées du coeur de l'homme sont mauvaises dès sa jeunesse; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l'ai fait. 22Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point.

Dieu répond à la prière de Noé par deux promesses:

1. Il ne maudira plus la terre comme Il l'a fait avec le déluge.

Il établit que la nature de l'homme est pécheresse, non pas pour la justifier mais pour réassurer Noé qu'Il permet à l'homme de vivre malgré son péché. Noé sait que Dieu a détruit l'humanité à cause du péché et il a besoin de savoir que Dieu ne détruira pas le monde encore une fois à mesure que le péché réapparaît (même en lui-même).

2. Le nouvel environnement pourra subvenir aux besoins de l'homme.

Noé connaissait l'ancien monde et son environnement mais il doit maintenant faire face à la dévastation et à un futur incertain. Afin qu'il ne désespère pas quand la température devient violente, Dieu lui promet qu'il y aura un cycle continu de récoltes et que le nouvel environnement sera cyclique. C'est aussi une promesse pour les générations futures que l'environnement et la terre suffiront toujours à soutenir l'homme.

L'établissement d'un gouvernement humain - 9.1-17

Le chapitre 9 est le début de la description de l'alliance que Dieu fait avec Noé et il inclue les instructions pour un gouvernement humain social qui n'avait pas encore existé. Et Dieu bénit Noé et ses fils et leur dit:

1Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit: Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre. 2Vous serez un sujet de crainte et d'effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer: ils sont livrés entre vos mains.

Encore une fois Dieu donne à l'homme la tâche de se multiplier et de repeupler la terre. Cette fois il ne "règne" pas sur la terre comme précédemment parce que l'harmonie parfaite entre l'homme et l'environnement a été détruite par le déluge. Dieu met plutôt la "crainte" de l'homme dans les animaux afin qu'ils n'envahissent ni ne détruisent l'humanité. L'homme reçoit aussi le droit d'utiliser l'environnement à ses fins (en bonne intendance).

3Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture: je vous donne tout cela comme l'herbe verte.

Dieu autorise aussi la consommation de viande pour la première fois. Cela avait peut-être déjà été fait mais sans Sa permission. Peut-être que le climat nécessitait plus de protéine. Peut-être qu'il fallait contrôler la population animale.

Dieu ne permet pas de manger du sang.

  • C'est physiquement dangereux.
  • Théologiquement le sang représente la vie et la vie est ce qui est offerte à Dieu en sacrifice. Le sang devait être offert à Dieu et non pas utilisé comme nourriture.
  • Il faut éviter la pratique païenne de boire le sang pour gagner les pouvoirs et le caractère de la victime, animale ou humaine.
5Sachez-le aussi, je redemanderai le sang de vos âmes, je le redemanderai à tout animal; et je redemanderai l'âme de l'homme à l'homme, à l'homme qui est son frère. 6Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé; car Dieu a fait l'homme à son image.

Dieu établit le concept que la vie, telle que représentée par le sang des animaux et des hommes, appartient à Dieu et qu'Il jugera ceux qui versent le sang ou qui tuent.

Même les animaux sont sous le jugement de Dieu s'ils tuent une personne (la loi mosaïque spécifiait que l'animal devait être tué). Et les humains qui tuent d'autres humains doivent aussi payer de leurs vies.

Au verset 6, Dieu est très précis:

  1. Le prix pour le meurtre est la perte de la vie personnelle.
  2. La responsabilité d' accomplir cette justice est désormais donnée à l'homme.

Jusqu'à ce temps, il n'y avait pas de gouvernement, pas de police, et chaque homme rendait justice à sa manière, selon sa conscience et sa capacité.

À mesure que les hommes sont devenus plus méchants, la société entière a succombé au mal. Dieu établit maintenant un périmètre autour de la justice sociale. Une vie sera exigée en échange d'une vie et Dieu autorise l'homme à exécuter la justice sans peur de vengeance. Si Dieu autorise l'exécution, il n'y a pas de vengeance envers le bourreau correctement nommé, mettant fin au cycle de vengeance.

Si l'homme a le droit d'exécuter la peine capitale, il a aussi le droit et la responsabilité de développer des lois qui aideront à prévenir et à décourager les choses qui mènent aux crimes ultimes (le vol, le viol, etc.).

Quelques pensées finales au sujet de la peine capitale et de la Bible.

  1. L'Ancien et le Nouveau Testament soutiennent tous les deux l'idée que le gouvernement a le droit d'exécuter les meurtriers. Genèse 9.5-6; Romains 13.1-4. Cependant, Dieu jugera ceux qui exécutent mal la justice – Exode 23.7.
  2. Les deux, l'Ancien et le Nouveau Testament, soutiennent l'idée que Dieu aime et encourage la miséricorde envers les meurtriers, par exemple David et Paul.

Une vue biblicale balancée de cette question est peut-être la suivante: le gouvernement retient le droit, qui lui a été donné par Dieu, d'exercer la peine capitale ou d'offrir miséricorde dépendant du crime, de la repentance et des circonstances de chaque cas. Le fait que la Bible autorise et promouvoit les deux côtés de ce débat en fait une question difficile à résoudre. Ceux qui sont responsables de ces décisions devraient continuellement prier Dieu pour la sagesse.