Dans cette leçon, nous voyons un "gros plan" des préparations finales en vue du déluge et des détails physiques concernant la cause et la puissance destructive de cet événement cataclysmique.
Langues

Au chapitre précédent nous avons passé en revue certaines caractéristiques de l'arche elle-même (sa construction) et, plus important encore, comment l'arche était un modèle ou un type pour l'église. Nous avons fait des comparaisons entre l'arche et l'église:

  • L'homme ne pouvait être sauvé que dans l'arche et de la même manière, nous ne pouvons être sauvés que dans l'église.
  • Il n'y avait qu'une arche et il n'y a qu'une église.
  • Il n'y avait qu'une seule porte sur l'arche et il n'y a qu'une seule porte dans l'église.

Une autre comparaison qui n'a pas encore été mentionnée: tous étaient invités à venir dans l'arche mais seulement quelques-uns y sont entrés. Il en est de même pour l'église.

Nous avons aussi vu l'idée des alliances. Celles-ci étaient des promesses faites par Dieu à l'homme concernant ce qu'Il allait faire. Dieu a fait une alliance avec Noé au sujet de l'arche. Il a promis que ceux qui y entreraient seraient sauvés du désastre imminent.

Examinons maintenant le déluge et ses conséquences.

Dieu brise Son silence – 7.1-10

Au chapitre sept, nous voyons les derniers préparatifs pour entrer dans l'arche avant le déluge.

1L'Éternel dit à Noé: Entre dans l'arche, toi et toute ta maison; car je t'ai vu juste devant moi parmi cette génération.

Le silence avait duré 120 ans depuis que Dieu avait averti Noé du jugement à vernir. Pendant ce temps Noé a obéi au commandement de Dieu sans vasciller et il a continué à prêcher à sa génération.

Maintenant le silence est brisé alors que le temps du jugement est proche. Les animaux sont rassemblés, les derniers patriarches sont morts, et l'arche est prête.

On remarque que Dieu amène les animaux à l'arche (ils n'ont pas le choix) mais Il invite Noé (son choix). Dieu sera avec lui dans l'arche pour le soutenir et le protéger. C'est là une autre similarité entre l'arche et l'église.

Les paroles de Dieu à Noé ("je t'ai vu juste") résonnent comme les mots de Jésus ("bon et fidèle serviteur") quand Il parle de l'accueil de Dieu à ceux qui ont été fidèles parmi une génération incrédule.

2Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; une paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle; 3sept couples aussi des oiseaux du ciel, mâle et femelle, afin de conserver leur race en vie sur la face de toute la terre.

Dieu donne ici des instructions concernant la division et l'utilisation des animaux que Noé doit prendre à bord de l'arche.

  • Noé devait distinguer entre les animaux purs et non purs, probablement aptes à la domestication.
  • Les animaux domestiques devaient être plus nombreux que les animaux sauvages pour servir de nourriture.
  • En outre, la septième paire d'animaux purs serait utilisée à des fins sacrificielles.
  • L'objectif général était de garder le monde animal vivant.

Plus tard, aux jours de Moïse, Dieu fera davantage de distinctions entre purs et impurs.

4Car, encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j'exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j'ai faits. 5Noé exécuta tout ce que l'Éternel lui avait ordonné.

Un dernier avertissement quant aux détails spécifiques de ce qui prendra place bientôt. Dieu donne une semaine finale pour les préparatifs de dernière minute et un dernier appel à la repentance pour ceux qui ne croient toujours pas. Ils peuvent avoir raillé au commencement de la construction de l'arche mais maintenant que les animaux montent à bord, que l'arche est complet et que Noé lance un dernier appel, il est évident que quelque chose est sur le point de se produire et pourtant personne ne répond à l'appel.

Les mots hébreux "KOL YEYUM" (toute chose vivante) peuvent aussi être traduits "toute existence". Ceci est important, faisant référence non seulement aux animaux qui respirent mais à tout ce qui a une vie douée de sensation... les oiseaux, les insectes, les animaux, les plantes, les arbres, etc.

Tout allait être détruit et enterré dans des sédiments où, des millénaires plus tard, des scientifiques allaient formuler toutes sortes de théories fantastiques au sujet de milliards d'années et d'évolution. La Bible dit que Noé n'a pas hésité devant tout cela mais qu'il a continué à faire confiance à Dieu et à Lui obéir.

Un autre parallèle avec l'église est que Jésus promet que le monde sera détruit complètement, que la seule manière d'être sauvé est d'être dans l'église, et que la seule porte pour y entrer est la repentance et le baptême.

6Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d'eaux fut sur la terre. 7Et Noé entra dans l'arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. 8D'entre les animaux purs et les animaux qui ne sont pas purs, les oiseaux et tout ce qui se meut sur la terre, 9il entra dans l'arche auprès de Noé, deux à deux, un mâle et une femelle, comme Dieu l'avait ordonné à Noé.

Voici un sommaire de tout ce qui a pris place selon le plan de Dieu. L'âge de Noé sert de borne historique. L'ordre d'entrée dans l'arche: d'abord Noé, ses fils en tant que chefs de famille, la femme de Noé et les femmes des trois fils. Ensuite les animaux purs et non purs suivis des animaux qui rampent.

C'est la fin de l'âge antédiluvien: une fois qu'ils sont sur l'arche, c'est le jugement sur la terre.

Quand Jésus reviendra, ceux qui sont morts en Christ et les fidèles seront enlevés avec Lui, et les méchants et le monde entier seront détruits.

Cela marque la fin des préparatifs en vue du déluge, la période de 120 ans de grâce, période correspondant aux 1 000 ans de l'Apocalypse qui se réfère au temps où l'église prêche et s'efforce de convertir ceux qui sont perdus. Quand le temps est expiré vient le jugement.

Le déluge – 7.10-24

10Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. 11aL'an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois,

On ne connaît pas le système de calendrier utilisé à l'époque; on sait seulement qu'il y en avait un et que le temps exact où le déluge est arrivé a été enregistré de la même manière qu'on enregistre les dates historiques importantes de nos jours.

11ben ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s'ouvrirent. 12La pluie tomba sur la terre quarante jours et quarante nuits.

Il est étonnant de voir comment Dieu peut réduire quelque chose d'infiniment compliqué à une bouchée compréhensible sans en perdre la signification essentielle. En un verset et demi, Dieu explique le phénomène naturel incroyable qui a produit le déluge.

Les sources du grand abîme

Au début j'ai expliqué que la terre était irriguée par des voies maritimes souterraines qui fournissaient l'humidité (Genèse 1.10; Genèse 2.5). Ces énormes réservoirs jaillissent à travers la croûte terrestre pour couvrir toute la terre.

Les écluses des cieux

J'ai aussi expliqué que les "eaux qui sont au-dessus de l'étendue du ciel" mentionnées en Genèse 1.7 formaient une canopée de vapeur autour de la terre qui contrôlait la température, l'humidité et protégeait des rayons nocifs. Cette canopée d'eau est maintenant dissolue et versée sur la terre sous forme de pluie torrentielle pendant 40 jours et 40 nuits.

Les scientifiques disent que si toute l'eau des nuages qui enveloppent présentement la terre tombait soudainement en pluie, la terre serait couverte de 50 cm d'eau, ce qui ne serait pas suffisant pour provoquer une catastrophe mondiale.

Mais si toute l'eau du monde qui est sous terre et l'eau qui entoure la terre dans le ciel se dissolvaient simultanément et couvraient la terre, cela causerait un déluge qui détruirait tout, et c'est ce qui s'est produit.

Qu'est-ce qui a causé le déluge?

Certains disent qu'un météor s'est écrasé sur la terre; d'autres disent que la terre s'est inclinée sur son axe ou encore que c'est la faute d'extra-terrestres.

La Bible ne décrit que les fonctions naturelles qui ont été relâchées, causant le déluge, mais elle ne décrit pas le déclenchement naturel qui l'a mis en marche.

  • Théologiquement c'était le péché.
  • Réalistiquement c'était la volonté de Dieu.
  • Naturellement, nous ne savons pas ce que Dieu a fait ou ce qu'Il a permis pour causer ces résultats.
13Ce même jour entrèrent dans l'arche Noé, Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux: 14eux, et tous les animaux selon leur espèce, tout le bétail selon son espèce, tous les reptiles qui rampent sur la terre selon leur espèce, tous les oiseaux selon leur espèce, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes. 15Ils entrèrent dans l'arche auprès de Noé, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie. 16Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l'avait ordonné à Noé. Puis l'Éternel ferma la porte sur lui.

C'est là une dernière image et la confirmation de ceux qui sont entrés dans l'arche et le temps exact où ils devaient le faire, ni avant ni après, exactement au temps appointé. C'est Dieu qui ferme la porte sur eux. C'est Lui qui les scelle dans le bateau.

Une autre similarité avec l'église est que c'est Dieu:

Les versets 17 à 24 décrivent le déluge comme un événement catastrophique mondial. Au siècle dernier, la science s'est attachée à la théorie de l'évolution et à sa position qui dit que la terre a évolué pendant des milliards d'années. Cela ne laisse pas de place pour le désastre soudain d'un déluge mondial. Le déluge de la Bible a été expliqué comme un mythe ou une innondation locale mythifiée en un événement mondial par les écrivains de la Bible. Mais la Bible la décrit comme un événement mondial.

17Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux crûrent et soulevèrent l'arche, et elle s'éleva au-dessus de la terre. 18Les eaux grossirent et s'accrurent beaucoup sur la terre, et l'arche flotta sur la surface des eaux.

Il faudrait au moins six mètres d'eau pour soulever un bateau de la taille de l'arche. Il ne s'agit pas là de quelque débordement d'une rivière locale. L'expression "au-dessus de la terre" fait référence à la quantité d'eau. Une inondation locale reculerait après 40 jours plutôt que de s'accroître comme mentionné ici.

19Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes. 20Les eaux s'élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes, qui furent couvertes.

Toutes les collines et les montagnes qui existaient ont été couvertes. Il y avait au moins 6 mètres d'eau au-dessus du sommet le plus haut (le Mont Ararat, 5 000 m). Ces personnes étaient des témoins oculaires et ont enregistré leur expérience en détail.

21Tout ce qui se mouvait sur la terre périt, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui rampait sur la terre, et tous les hommes. 22Tout ce qui avait respiration, souffle de vie dans ses narines, et qui était sur la terre sèche, mourut. 23Tous les êtres qui étaient sur la face de la terre furent exterminés, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel: ils furent exterminés de la terre. Il ne resta que Noé, et ce qui était avec lui dans l'arche.

La Bible est très spécifique, tout a été détruit: la végétation, les insectes, les oiseaux, les animaux, toute l'humanité. Une inondation locale ne pourrait causer autant de dommage. Seul Noé et ceux qui étaient avec lui ont survécu. Cela indique aussi que le temps sur le bateau n'a causé la mort de personne qui s'y trouvait.

24Les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours.

Cela ne signifie pas qu'après 150 jours il n'y avait plus d'eau (il faudrait un an avant que suffisamment de terre soit exposée pour permettre à Noé de quitter l'arche). L'eau n'a tout couvert que pendant 150 jours (5 mois). Peut-on imaginer le dommage causé par une telle conditon? Il n'est pas surprenant que tout soit mort. (L'ouragan Katrina n'était par comparaison qu'un petit désastre).

En plus de la dévastation, la destruction et la sédification rapides des os et de la végétation sont à l'origine de la constitution des archives géologiques qui se trouvent aujourd'hui mais elles sont mal interprétées par les scientifiques évolutionnistes.

Leçons

Pour l'instant, nous avons appris non seulement les détails du déluge et l'étendue de sa destruction, mais aussi le fait important que le déluge biblique était une inondation globale et non locale.

1. Dieu garde Ses promesses

Il a dit qu'Il le ferait et Il l'a fait. Que ce soit bien ou mal, il faut être à la fois prudents et optimistes lorsque l'on considère les promesses de Dieu de nous bénir ou de nous punir.

2. Dieu exige l'obéissance exacte

Nous avons souvent la fausse idée que l'obéissance était essentielle dans l'Ancien Testament mais que Dieu est plus décontracté à son sujet dans le Nouveau Testament. Paul dit en 1 Corinthiens 10.11 que ce qui a été écrit dans l'Ancien Testament est là pour notre instruction, pour que nous le prenions au sérieux. Le commandement de se repentir et d'être baptisé ou de vivre des vies saintes est aussi essentiel aujourd'hui qu'il l'était à l'époque.

3. Dieu est avec nous

Pour ceux qui étaient sur l'arche, aussi bien que pour ceux qui sont dans l'église, Dieu est là pour nous aider et nous guider dans notre pèlerinage. Jésus était appelé "Emmanuel", ce qui signifie Dieu avec nous. Il demeurera avec nous jusqu'à la fin. Nous ne devons par conséquent jamais avoir peur de quelque désastre qui vienne dans nos vies.