La méthode de sélection

Tue. September 22
Dans cette leçon pratique, Michel passe en revue le processus que l'église peut utiliser pour sélectionner, confirmer et nommer des diacres et des anciens dans la congrégation locale.
6 minutes de lecture
Télécharger
Langues

Télécharger : Feuille de sélection

Dans ce chapitre, nous discuterons du processus de sélection d'anciens et de diacres. Il ne s'agit pas seulement d'exercices académiques mais plutôt d'une préparation pour les assemblées qui choisissent ceux qui pourraient possiblement servir dans ces rôles.

Révisons donc certaines des qualifications requises ainsi que différentes manières de choisir des anciens et des diacres.

Les diacres

Le Nouveau Testament présente une image de leurs tâches, choix et qualifications plus claire que celles des anciens.

Qualifications

Nous avons déjà dit que les diacres…

  • Devaient être des hommes.
  • Ils devaient recevoir la « charge » ou la responsabilité de certaines tâches (définies au préalable par les anciens).
  • Ils devaient…
    • Avoir une bonne réputation.
    • Être spirituels.
    • Avoir différents talents.
    • Être respectables, honnêtes, sobres, pas avides de gains, fidèles à la parole.
    • Ils devaient aussi avoir de l'expérience dans le travail de l'Église et ne pas être de jeunes chrétiens.
    • N'avoir été mariés qu'une seule fois et bien gérer leur foyer.

Ces qualifications devaient être présentes à un certain degré même si elles n'atteignaient pas la perfection. Autrement dit, personne n'est parfaitement honnête, fidèle, etc., mais quelqu'un doit démontrer ces qualités de manière positive, qu'elles soient manifestes jusqu'à un certain point.

Sélection

En Actes 6, le Nouveau Testament donne un exemple clair de la manière dont les diacres étaient choisis.

  • Les membres de la congrégation recherchaient entre eux des hommes qualifiés et soumettaient leurs noms.
  • Ceux-ci devaient ensuite être approuvés par les Apôtres (le leadership local).
  • Ils étaient choisis ou ordonnés au service par la prière et l'imposition des mains des Apôtres.

Ce système a persisté puisque Paul donne plus d'information quant aux qualifications des diacres en I Timothée.

Nous pouvons donc suivre ce patron pour la sélection de diacres. Imaginons que nous le faisons dans notre congrégation :

  1. Recherchons parmi la congrégation les hommes qui sont qualifiés pour servir dans ce rôle. Fournissons des listes aux membres où ils peuvent noter les qualifications pour chaque candidat possible.
    • Explication des feuilles d'exercice : une coche (ü) signifie que vous reconnaissez ce trait à son sujet et que selon vous il est qualifié. Un point d'interrogation signifie votre incertitude à ce sujet et un X signifie que vous le savez non-qualifié. (Échantillons de feuille)
  2. Une liste de ceux qui sont présentés par la congrégation est remise aux anciens pour leur approbation.
  3. Ceux qui sont approuvés recevraient leur charge et leur assignation au service de diacre par la prière et l'imposition des mains une fois la procédure complétée.

En résumé, on utiliserait le côté des feuilles qui traite des diacres pour y choisir les candidats possibles et les remettrait aux anciens pour leur considération et approbation. Il faut noter qu'un X dans un domaine n'élimine pas automatiquement un candidat. La décision finale revient aux anciens après une entrevue avec celui-ci. De plus, il faut s'assurer de marquer chacune des boîtes, soit par une coche, un point d'interrogation ou un X.

Les anciens

Le processus de sélection d'anciens n'est pas aussi direct que celui des diacres et nous adresserons cette question dans un moment.

Qualifications

Nous avons déjà déterminé que…

  • Les anciens sont des hommes.
  • Ils exercent le leadership du Christ dans l'assemblée locale.
  • Ils aiment l'Église et savent partager cet amour, ils travaillent bien avec les autres, peuvent prendre des décisions et sont fiables.
  • Ils ne sont mariés qu'une seule fois, gèrent bien leur maisonnée, et leurs enfants sont croyants (peu importe leur nombre).
  • Ils sont capables d'enseigner et sont eux-mêmes fidèles à la parole.
  • Paul mentionne d'autres qualifications qui s'adressent à leur caractère en I Timothée et en Tite :
    • Modérés, prudents, sobres, et indulgents.
    • Respectables, hospitaliers et de bonne réputation.
    • Sans polémique, non violents ni avides de gain.
    • Justes, dévoués, qui aiment ce qui est bon et juste.

Évidemment, tout comme pour les diacres, l'idée est qu'ils doivent posséder ces qualités à un certain degré.

La tâche des anciens

La tâche des diacres change mais celle des anciens demeure la même. Elle est triple :

  1. Les anciens protègent la congrégation contre les faux enseignements et les faux-enseignants. C'est là la raison pour laquelle des anciens assistent aux différentes classes et supervisent aussi les programmes d'éducation des enfants et des adultes.
  2. Ils promouvoient et dirigent l'enseignement solide, les bonnes œuvres, l'unité et la paix.
  3. Ils dirigent et servent d'exemple d'enseignement solide et de bonnes œuvres.

La différence entre les anciens et les diacres est que les anciens ont la responsabilité de prendre soin du troupeau en le nourrissant de la Parole et en donnant des exemples de leadership et de style de vie mûr. Les diacres sont chargés de différentes œuvres de service envers l'Église et la communauté.

Choisir des anciens

Différentes manières et idéologies se sont développées dans l'Église quant à la sélection d'anciens. Voici trois vues différentes et leur raison d'être.

Seulement l'évangéliste/prédicateur choisit les anciens.

C'est la méthode que le mouvement de Boston (ou Église Internationale du Christ ou Discipleship Movement) utilise. L'argument est que dans les seuls exemples où des anciens sont nommés, les Apôtres ou des évangélistes en font le choix. Selon ce processus, ce serait le prédicateur qui choisirait et nommerait les anciens comme Timothée et Titus l'ont fait.

La congrégation choisit un prédicateur et les anciens approuvent leur choix.

Plusieurs églises le font en assignant à un comité la tâche de choisir les candidats et de les soumettre aux anciens. Cet argument est basé sur deux choses :

  1. Le mot « nommer » en Actes 14.23, parfois traduit « élire » ou « désigner », vient du grec qui signifie élever la main comme pour voter ou signifier un choix ou un accord. Certains érudits disent que cela démontre que les congrégations approuvaient et choisissaient les anciens en levant leurs mains.
  2. Certains écrits datant des deuxième et troisième siècles décrivent des églises choisissant ou rejetant des anciens par le vote. C'était là un modèle usuel dans les synagogues juives et on assume que cela continua dans l'Église chrétienne.

Utiliser cette méthode serait utiliser la même procédure que pour les diacres, c'est-à-dire de choisir des hommes selon leurs qualifications et en soumettre les noms aux anciens pour leur approbation.

Les anciens et l'évangéliste choisissent un homme qui désire servir en tant qu'ancien, et la congrégation en confirme la sélection en affirmant qu'effectivement il est qualifié selon les Écritures.

Voici les arguments en faveur de cette procédure :

  1. Elle suit l'exemple du Nouveau Testament. En Actes 14.23 les Apôtres, qui étaient les anciens au tout début, choisissaient. En Tite, le prédicateur choisissait. Il n'y a ni exemple, ni commandement ni inférence qui montre que la congrégation choisissait mais il y a deux exemples où les leaders et l'évangéliste font le choix.
  2. Elle inclue la congrégation dans le processus selon 1 Timothée 3.2. Le fait que le candidat soit sans reproche et hospitalier, apte à enseigner, etc., ne peut être déterminé que par les gens avec qui il est en contact, soit la congrégation. Les brebis ne choisissent pas leur berger mais elles peuvent choisir de suivre ou non.
  3. Elle base le processus de sélection uniquement sur les Écritures et non sur des commentaires, traductions ou écrits historiques.

Cette troisième manière semble préférable afin que les membres de la congrégation puissent aider à confirmer que ces hommes ont les qualifications bibliques requises et qu'ils soient chargés de servir l'Église en tant qu'anciens par la prière et l'imposition des mains.

Le jeûne ?

Le jeûne est facultatif parce qu'il l'était dans le Nouveau Testament. Parfois on jeûnait (Actes 13.3 – les missionnaires; Actes 14.23 – anciens), parfois ils ne jeûnaient pas (Actes 6.6 – diacres; I Timothée – Timothée, ancien), et et d'autres fois encore aucune mention n'en est faite (Tite 1.5 – anciens). Ce qui est mentionné est qu'on priait, imposait les mains pour charger quelqu'un et parfois certains jeûnaient. Nos anciens sont libres de choisir s'ils désirent jeûner avant de nommer de nouveaux anciens par la prière et l'imposition des mains.

Nous utiliserions le même genre de feuille pour évaluer les qualifications des hommes présentés pour ce rôle.

Sommaire

Afin de servir une congrégation grandissante, chacun doit se dédier à trouver les manières de servir l'Église : hommes et femmes, jeunes et plus âgés, avec ou sans expérience.

L'Église a besoin d'hommes pieux qui sont prêts à se sacrifier à l'autel du service en acceptant les responsabilités d'anciens et de diacres, et l'Église doit savoir comment les choisir et leur assigner leurs rôles de leadership et de service.