Livre : 
eBook (.pdf)
Langues :
English
 

Conclusion

Par Michel Mazzalongo Publié : Fri. June 19
Dernière leçon de révision de la lettre à Colosses, centrée sur l'idée que seul Jésus est prééminent dans tous les domaines de la vie, de l'histoire et du monde créé.

C'est ici notre dernier chapitre dans la série sur l'Épître aux Colossiens. J'ai dit au début de cette étude que le point central de cette épître est Jésus Christ. Sa suprématie ou prééminence est le point de cette lettre aux Colossiens. Révisons donc ce thème important.

La suprématie ou prééminence du Christ – 1.15-20

Révision de l'arrière-plan

En écrivant aux frères de Colosses, Paul décrit la suprématie du Christ à une église qui avait commencé à s'éloigner de la foi. De faux-enseignants s'étaient infiltrés et avaient commencé à enseigner un évangile mêlé à des idées philosophiques grecques, à des pratiques de culte païennes (l'adoration des anges), à des traditions religieuses juives, en même temps que les enseignements du christianisme. Ces hommes entremêlaient tous ces éléments en un nouvel évangile qui donnerait selon eux une expérience spirituelle plus dynamique.

Au lieu d'une foi pratiquée dans l'obéissance aimante que Jésus avait enseignée, ils promouvaient une forme stricte d'ascétisme (le reniement de certains aliments, les vœux de célibat, etc.) en disant à leurs disciples que cela leur donnerait le pouvoir spirituel dont ils avaient besoin pour obtenir le salut qu'ils désiraient. Ce type d'enseignement et de pratique était clairement en opposition à l'évangile et Paul, en réponse à ces hérésies, avance deux idées principales dans son épître à l'église de Colosses :

C'est Jésus qui est suprême et prééminent

Ce ne sont pas ces enseignants ni leurs nouvelles méthodes ni aucune autre personne qui sont supérieurs, seulement le Christ.

15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 18 Il est la tête du corps de l'Église ; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. – v. 15-18

Par cette affirmation, Paul décrit 7 domaines où Jésus est suprême :

1. Il est l'Esprit suprême – v. 15a

En tant que l'image de Dieu, Il est Dieu. Aucun autre esprit inventé par l'homme n'est son égal.

2. Il tient la position suprême – v. 15b

Rien de ce qui a été créé n'est avant Lui, ni en temps ni en position.

3. Il est l'autorité suprême – v. 16a

Chaque niveau de la création, des particules que l'on ne voit pas au plus grand roi ou chef, est sujet à Son autorité. Son autorité est non seulement plus grande, toute autre autorité est à Son service.

4. Il est la raison suprême pour l'existence – v. 16b

Il est la réponse à toute question et la fin de toute recherche.

5. Il est la puissance suprême – v. 17

C'est par Son énergie que le monde physique continue à exister. Non pas par la gravité, les trous noirs, les galaxies qui explosent… IL est la source de puissance de tout ce qui existe.

6. Il est la tête suprême de la religion organisée sur terre – v. 18a

Seulement Jésus, par vertu de Sa suprématie, a le droit d'être adoré comme Dieu. Lui-Seul est la vraie tête religieuse et spirituelle. Tous les autres sont des charlatans ou faux-prophètes.

7. Il est le chef suprême du royaume éternel céleste – v. 18b

Dans le monde spirituel, Il est le chef des anges et des êtres spirituels qui ont été créés avant nous ainsi que le chef suprême de ceux qui se sont joint à eux du royaume terrestre. Dans le royaume des cieux, Jésus est à jamais le Seigneur de tout.

Après avoir établi la position suprême de Jésus dans tous ces domaines, Paul explique un autre fait important au sujet de Jésus dont ils ont besoin de se rappeler.

Jésus, le Seigneur suprême, S'est sacrifié Lui-même pour eux

19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ; 20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. – v. 19-20

Voici le point que Paul fait ici: qui a besoin de philosophie humaine, de rituels culturels ou d'effort humain quand le Seigneur absolu a personnellement entrepris la tâche de sauver ceux qui étaient condamnés à la mort par le péché? Aucun montant de sagesse ou d'effort humain ne pourrait accomplir ce que le Seigneur suprême a accompli pour eux, et pour nous!

Exhortation

Paul finit cette section en leur rappelant trois choses. S'ils acceptent ce qu'il leur a enseigné, alors ils doivent :

1. Se souvenir de la manière dont ils ont été sauvés

21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, 22 pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, – v. 21-22

Il explique que leurs péchés contre Dieu les ont rendus coupables et sujets à la condamnation et à la punition de l'enfer. Toutefois, continue-t-il, c'est le sang de Jésus, l'Être suprême, qui a lavé leur culpabilité, qui les a rendus purs devant Dieu. La croix, le sang, le sacrifice de Jésus, c'est là ce qui les rend purs et acceptables devant Dieu, hors d'atteinte de Satan ; et non pas le sacrifice de soi, le reniement de soi ni l'apprentissage de mystères.

2. Se souvenir de demeurer fidèles

23 si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, – v. 23a

Remarquez qu'il dit « si »... c'est là une condition. La grâce de Dieu est gratuite, elle ne peut être achetée, gagnée, vendue, ni obtenue selon nos conditions. On ne peut la produire ni forcer Dieu à nous la donner par nos efforts, notre sagesse ou nos actions. Dieu établit la condition pour la grâce, Il établit le critère unique pour son acquisition, et cette condition est la foi. Cette merveilleuse grâce qui purifie l'âme ne peut être obtenue que par la foi, et cette foi est exprimée en accord avec Sa volonté et Son dessein.

La grâce de Dieu est gratuite mais elle n'est pas donnée aux moqueurs, aux incrédules ni aux désobéissants.

Si elle l'était, les pécheurs et les incrédules comme Hérode, Hitler et Staline seraient avec le Christ en ce moment bien qu'ils L'aient détesté, Lui et Son Église, pendant leur vie. Non, la grâce est offerte à ceux qui ont la foi et en Colossiens 2.11-12 Paul explique que cette foi en Christ est proprement exprimée dans le baptême.

11 Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : 12 ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. – v. 11-12

Paul ne fait que répéter en Colossiens ce que Pierre a expliqué aux Juifs à Jérusalem le jour de la Pentecôte :

37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? 38 Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit. – Actes 2.37-38

La porte des pèlerins avait aux environs des réservoirs d'eau qui pouvaient accommoder jusqu'à 500 personnes à la fois. Les pèlerins qui visitaient Jérusalem les utilisaient pour se nettoyer avant d'entre dans la Cité Sainte. C'est là que 3,000 personnes auraient facilement obéi à l'évangile et été baptisés par 12 hommes en juste quelques heures. Paul leur rappelle donc de demeurer fidèles, assurés que la grâce de Dieu avait été appliquée complètement et avait effacé toutes leurs fautes quand ils en avaient appelé au nom de Jésus par la repentance et le baptême.

3. Se souvenir de la vérité – v. 23b

Le danger était qu'avec leurs faux enseignements, ces hommes s'éloignaient du Christ parce que le Christ est uni à Son évangile. En renier un est de renier l'autre.

Paul leur dit donc de se rappeler que:

  1. Le Christ est le Seul qui est suprême.
  2. Sa croix est la seule voie vers le salut et la perfection.
  3. Son évangile est le seul vrai message d'espérance.

S'ils le font, le Souverain Seigneur Jésus demeurera leur Sauveur personnel et Seigneur à jamais.

En terminant cette étude, je nous exhorte tous avec le même encouragement que celui de Paul :

1. Accrochons-nous au Christ

Il est le Seigneur suprême de toutes personnes, de tous les dominions, de tous les mondes et les événements ; IL est le Seigneur. À travers les guerres, les changements climatiques et économiques, les bouleversements ou les tragédies personnelles, Il est le Seigneur suprême. Jésus nous sauvera, nous soutiendra et nous enveloppera de Son amour à jamais. Accrochons-nous à Lui !

2. Accrochons-nous à la croix du Christ

Il y aura toutes sortes de nouveaux prophètes, de nouveaux enseignements, de nouvelles promesses… Peu importe, accrochons-nous à la croix de Jésus. Quand nous nous sentons indignes ou que nous avons peur que tout soit perdu, accrochons-nous à la croix de Jésus comme le seul acte dans toute l'histoire qui nous sauvera et nous gardera sauvés pour toujours.

3. Accrochons-nous à l'Évangile du Christ

La technologie change et la société change mais les gens sont les mêmes aujourd'hui qu'ils étaient au jour du péché d'Adam. Dieu a prêché l'évangile à Adam parce que c'était la réponse à son problème de péché et il demeure la réponse au pécheur d'aujourd'hui. Ne changeons pas l'évangile et n'en ayons pas honte. Prenons plutôt avantage de la technologie qui nous permet de proclamer le glorieux évangile à chaque pécheur sur terre !

4. Accrochons-nous l'un à l'autre en Christ

Le monde est rempli de moqueurs et d'incrédules, d'hommes et de femmes qui servent Satan volontairement. À cause de cela, les chrétiens ont besoin les uns des autres.

Ne nous blessons pas, pardonnons-nous et soyons bons envers ceux pour qui le Christ est mort et en qui le Saint Esprit réside. Faisons de notre amour mutuel notre priorité dans l'Église. Cela plaira au Seigneur Jésus et promouvra le meilleur témoignage de notre foi en Lui.