Le christianisme

La religion de la liberté

par Michel Mazzalongo   •   22 min

Livre : 
eBook (.pdf)
Langues :
English
 

Le véritable ennemi du terrorisme islamique est le Christianisme. Les terroristes islamiques assassinent hommes, femmes et enfants dans leur quête de pouvoir mais leur cible principale est le disciple de Jésus Christ. Ils utilisent des slogans comme « Mort à l'Amérique » parce que l'Amérique et ses idéaux sont enracinés dans la religion de Jésus Christ.

La raison pour laquelle le Christianisme est offensif pour eux est que notre religion en est une de liberté contrairement à la leur dont le but principal est de rendre esclave, d'où le nom « Islam » qui signifie soumission ou sujétion. Bien que de nombreux pays soient en agitation ou en soulèvement à cause des luttes entre des différentes factions de cette religion, sans mentionner les problèmes causés par l'immigration en masse de musulmans dans les nations occidentales, il y a un résultat positif produit par leur mouvement. Leur hausse remarquable sur la scène mondiale dans les récentes années a démontré la violence et la nature oppressive de l'Islam en comparaison à la liberté et à l'impact positif produits par la religion de Jésus Christ.

C'est là la raison pour laquelle je propose que le Christianisme et non la force, militaire ou politique, est la réponse la plus puissante à l'effort radical de l'Islam de régner sur le monde. En voici quelques raisons :

Une religion de liberté

1. La religion chrétienne donne la liberté aux incroyants de ne pas croire en paix.

L'Islam, en général, cherche à régner politiquement aussi bien que religieusement. Son but ultime est que chaque nation lui soit soumise et que tous les systèmes politiques soient modifiés ou remplacés par la Sharia.

Sharia, qui signifie « voie ou chemin » est un ensemble de principes religieux qui forme la culture musulmane. Ces règles de vie et de religion sont dérivées du Coran, que les musulmans affirment être une révélation donnée par Dieu à Mahomet par l'ange Gabriel. D'autres sources pour la Sharia incluent les actions et les paroles de Mahomet ainsi que les écrits d'érudits quand ils étaient en accord sur un point de loi. Sharia et Islam sont considérés comme la volonté de Dieu révélée et inaltérable. Toutefois, les opinions quant à la signification de la Sharia et comment ces lois doivent être appliquées sont sujettes à de nombreux débats et désaccords.

Il n'y a toutefois aucun débat concernant le véritable but de l'Islam qui est la domination mondiale à tout prix.

C'est lui qui a envoyé son messager avec la direction et la religion de la vérité, pour le faire triompher de toute religion, même si les idolâtres peuvent être opposés.
Sourate 61 :9

La citation ci-dessous est de Syed Abul A'la Mawdudi, un érudit islamique renommé qui a retracé sa propre ascendance à Mahomet.

L'islam est une foi révolutionnaire qui vient détruire tout gouvernement fait par l'homme. Il ne s'agit pas d'un gouvernement démocratique parlementaire, monarchie, tout gouvernement fait par l'homme, l'islam veut le détruire. Le but de l'islam est de gouverner le monde entier et de soumettre toute l'humanité à la foi de l'islam. Toute nation ou puissance qui entrave ce but, l'islam combattra et détruira. Pour atteindre ce but, l'islam peut utiliser tous les pouvoirs disponibles pour apporter la révolution, c'est le djihad.

Donc les soi-disant musulmans américains modérés qui nient ce fait dans le but d'étouffer la peur parmi ceux qui ne sont pas familiers avec le but principal de l'Islam ignorent les enseignements de leurs propres écritures et enseignants. Ils agissent soit par ignorance, soit dans le même but que les terroristes, mais en adoptant des tactiques différentes. Les terroristes tentent d'intimider et de prendre le pouvoir en utilisant l'agression violente. Les modérés s'infiltrent dans les conseils municipaux, scolaires, les groupes d'action politique et tentent d'en prendre le contrôle de l'intérieur. Voici des exemples de leurs progrès dans les pays occidentaux :

  • Depuis 2001 à Londres, 500 églises ont fermé leurs portes et 423 nouvelles mosquées les ont remplacées (Gatestone Institute of International Policy and Council).
  • Le maire de Londres, Sadiq Khan, est un musulman pratiquant.
    Aux États-Unis il y a environ 3.5 millions de musulmans, desquels 60% sont immigrants de première génération.
  • Il y a 2,100 mosquées aux États-Unis. 290 d'entre elles dans la ville de New York; 55 à Dallas, 63 à Houston et 11 à Oklahoma City (National Geographic).
  • Au Canada, 1.5M musulmans, c'est maintenant le deuxième groupe religieux après le Christianisme. À Montréal 70 mosquées (National Geographic).

Les musulmans se servent des lois et des libertés individuelles occidentales pour ériger leurs propres institutions (ou supplanter celles qui existent déjà) et établir des plateformes pour répandre la (fausse) information que l'Islam est une religion de paix et peut être un bienfait pour la société.

Évidemment, un examen rapide des pays où l'Islam règne révèle des nations où les femmes sont considérées moins valables que les hommes et des sociétés qui vivent dans la pauvreté, la guerre ou l'oppression silencieuse.

Personne ne devrait croire la façade joyeuse et inoffensive des musulmans modérés. Ils ont des centres communautaires et des banques alimentaires, des journées « portes ouvertes » à la mosquée et une machine de relations publiques qui répandent des photos d'adolescentes souriantes portant le hijab avec des slogans « nous aimons l'Amérique ». Il s'agit là de commercialisation de leur religion pour que tout semble normal au public en général. Ne vous y trompez pas, la domination mondiale est le but de l'Islam et peut être poursuivie de tout moyen nécessaire. Le but ultime de l'Islam est et sera toujours de devenir la religion dominante, que ce soit maintenant ou dans 100 ans. Il n'y a rien dans les enseignements de l'Islam qui encourage la cohabitation paisible avec aucune autre idéologie religieuse. Une fois qu'il contrôle une nation, il y impose sa religion même par force si nécessaire.

Dans les pays où l'Islam est la religion nationale, il n'y a aucune tolérance de quel qu'autre système de foi, y compris le choix de rejeter toute religion. Il faut croire ou, dépendant du pays ou de la secte d'Islam, vous êtes complètement rejeté par votre famille et par la société, ou vous êtes emprisonné ou tué. À la différence de l'Amérique où la liberté de religion est protégée par la Constitution, il n'existe pas de telle protection dans la Sharia. Si vous en doutez, essayez d'établir une église chrétienne ou de diffuser une station chrétienne à la télévision, à la radio ou sur l'internet dans un pays principalement musulman et vous verrez comment vous serez rapidement réduit au silence ou même tué.

Le Christianisme, en revanche, ne cherche à régner politiquement sur aucune nation. Jésus a dit à Pilate :

« Mon royaume n'est pas de ce monde. »
- Jean 18.36

Le Christianisme appelle les gens à sortir du monde pour entrer dans le royaume des cieux (Colossiens 1.13).

Le chrétien apprend à vivre ou à fonctionner dans le monde sans lui appartenir (Jean 17.14-15).

Le Christianisme enseigne que ce monde sera détruit et remplacé par un nouveau ciel et une nouvelle terre où le Christ régnera et où tous vivront en paix. Jean l'écrit dans le livre de l'Apocalypse.

9Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, de toutes langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. 10Et ils criaient d'une voix forte, en disant : le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'agneau. 11Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants ; et ils se prosternèrent sur leur face devant le trône, et ils adorèrent Dieu 12en disant : Amen ! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance, et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles. Amen !
- Apocalypse 7.9-12

Est-ce que Jean semble ici essayer d'organiser un royaume terrestre ? Les chrétiens font appel aux autres, avec un amour sincère et avec patience, à être sauvés du jugement inévitable et de la destruction à venir de ce monde physique par Dieu et non par l'homme.

Entretemps, les chrétiens apprennent à vivre une vie sainte et paisible en attendant le retour du Christ.

9Pour ce qui est de l'amour fraternel, vous n'avez pas besoin qu'on vous en écrive ; car vous avez vous-mêmes appris de Dieu à vous aimer les uns les autres, 10et c'est aussi ce que vous faites envers tous les frères dans la Macédoine entière. Mais nous vous exhortons, frères, à abonder toujours plus dans cet amour, 11et à mettre votre honneur à vivre tranquilles, à vous occuper de vos propres affaires, et à travailler de vos mains, comme nous vous l'avons recommandé, 12en sorte que vous vous conduisiez honnêtement envers ceux du dehors, et que vous n'ayez besoin de personne.
- I Thessaloniciens 4.9-12
Rappelle-leur d'être soumis aux magistrats et aux autorités, d'obéir, d'être prêts à toute bonne œuvre, 2 de ne médire de personne, d'être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes.
- Tite 3.1-2

Encore une fois, est-ce que ces auteurs chrétiens semblent être anarchistes ou terroristes voulant ébranler le gouvernement ou les règles de la société ? Nous ne punissons pas les incroyants, nous ne les tuons pas non plus, nous prions pour eux et continuons à essayer de les gagner avec amour. Dans le Christianisme, il y a un jugement et une punition mais ils ne sont administrés que par Dieu et non pas par les individus ni par l'Église. Notre tâche est d'aimer et de proclamer la manière d'éviter la colère de Dieu et d'entrer dans Sa miséricorde à tous ceux qui écouteront. Comme chrétiens et parce que le jugement à venir est certain, notre seul sentiment envers ceux qui refusent de croire est une tristesse divine et non pas de la haine ou de la violence.

Une autre liberté dans le Christianisme :

2. Nous avons la liberté de vivre selon notre choix.

Le concept de liberté individuelle n'est pas américain, c'est un concept chrétien !

L'Islam dirige chaque facette de la vie religieuse et laïque et non pas uniquement comment adorer (ce que la plupart des religions dictent) mais aussi comment se vêtir, manger, et même qui épouser ou ne pas épouser. Par exemple, dans les pays musulmans, il y a la Mutawa, ou police religieuse, aussi connue comme le Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice. Il s'agit de fonctionnaires autorisés par le gouvernement à mettre en force la Sharia parmi le peuple. Ils assurent que les codes vestimentaires sont observés, pour les femmes en particulier ; ils réglementent aussi toute association publique inappropriée d'hommes et de femmes sans liens de parenté qui n'ont pas de chaperon. Ces fonctionnaires usent de force même en public pour assurer la conformité.

Cette surveillance constante est en sus de la pratique de leur religion elle-même qui est basée sur les cinq piliers de l'Islam.

  1. Chahada : l'attestation de foi de l'unicité de Dieu et de la prophétie de Mahomet; il faut répéter quotidiennement « J'atteste qu'il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu et que Mahomet est l'envoyé de Dieu ».
  2. Salat : les cinq prières quotidiennes Ces prières ont lieu à l'aube, à midi, au milieu de l'après-midi, au coucher du soleil et au crépuscule, tourné vers le Ka'ba de La Mecque en Arabie saoudite.
  3. Zakat : l'aumône aux nécessiteux dans les proportions prescrites en fonction de ses moyens (la coutume est de donner 2,5% mais il y a un calcul complexe qui détermine le montant exact).
  4. Saoum ou siyam : le jeûne du mois de ramadan, qui dure de l'aube au coucher du soleil ;
  5. Hajj : Le pèlerinage à La Mecque, qui doit s'effectuer au moins une fois dans sa vie, si le croyant ou la croyante en a les moyens physiques et matériels.

Les islamistes sunnites croient qu'il n'y a que cinq piliers mais il existe des variations de ceux-ci parmi les autres courants islamistes. Les chiites par exemple y ajoutent dix principes et les Ismaéliens ont sept piliers dont le djihad qui signifie « lutte ».

Je mentionne tout cela pour donner un aperçu de la pratique quotidienne de cette religion et pour établir une base de comparaison avec le Christianisme. Cette étude n'est pas une attaque sur les musulmans eux-mêmes (j'ai du chagrin pour ceux qui sont prisonniers de cette philosophie politique qui se mascarade comme une religion) mais plutôt un effort d'exposer les défauts et les failles de cette pratique religieuse observée par tant de gens dans le monde aujourd'hui. Mon but est de comparer une religion à l'autre pour démontrer la supériorité de l'une par rapport à l'autre. Évidemment, ceux qui aiment avoir une vie complètement contrôlée par des lois et des punitions seront naturellement attirés par cette religion ultra légaliste.

Le Christianisme toutefois libère une personne de toutes les règles et rituels religieux établis par des hommes, ce qu'est l'Islam, un ensemble de règles et rituels religieux rigoureux fabriqués par des hommes. Longtemps avant l'Islam, beaucoup d'autres ont essayé de polluer le Christianisme avec ces sortes de règles et de rituels à résonnance religieuse, et l'apôtre Paul leur a répondu comme suit :

20Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: 21Ne prends pas! ne goûte pas! ne touche pas! 22préceptes qui tous deviennent pernicieux par l'abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes? 23Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu'ils indiquent un culte volontaire, de l'humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair.
- Colossiens 2.20-23

Il y a 2 000 ans, Paul a averti contre ce genre d'idéologie et ses enseignements étaient exactement en accord avec ce que Jésus Lui-même a enseigné quand il a mis fin aux restrictions alimentaires au nom de la religion :

17Lorsqu'il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l'interrogèrent sur cette parabole. 18Il leur dit : Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller ? 19Car cela n'entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s'en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments. 20Il dit encore : Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. 21Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, 22les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie. 23Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme.
- Marc 7.17-23

Les cinq piliers d'Islam sont simplement une codification des différentes facettes de la vie chrétienne normale. Par exemple :

  1. Confesser Mahomet constamment : les chrétiens confessent leur foi à leur conversion (Actes 8.37). Ils la réaffirment ensuite quotidiennement par leur style de vie.
  2. Les prières cinq fois par jour : les chrétiens doivent se réjouir constamment, prier sans cesse et remercier en toute circonstance (I Thessaloniciens 5.16-18). Ils n'ont pas besoin d'un horaire, d'une carte géographique ou d'une boussole pour prier. Ils prient continuellement le Dieu vivant par le pouvoir de l'Esprit qui vit en eux selon l'autorité et l'instruction du Seigneur Jésus Christ (Romains 8.15-16; Jean 14.13). Prier n'est pas une obligation pour le chrétien, c'est une joie ! Il y a une grande différence entre être obligé de prier et désirer prier.
  3. La taxe religieuse de 2,5% ou zakat : comme chrétien, faire l'aumône n'est pas une obligation, c'est une occasion. Imaginez que le Dieu vivant permet aux disciples de Jésus de Lui offrir quelque chose ! C'est là une faveur pour le croyant et non pas pour Dieu. Les seules guides sont que les chrétiens donnent selon ce qu'ils ont (I Corinthiens16.2), et le fassent avec joie (II Corinthiens 9.7). Évidemment la meilleure manière de tuer cet esprit d'offrande volontaire à Dieu avec un cœur joyeux et reconnaissant est d'en faire une loi et une obligation.
  4. Jeûner pendant le mois de ramadan : le jeûne est un exercice spirituel volontaire lorsqu'il est combiné à la prière et il est profitable pour mûrir l'individu ou pour rechercher la volonté de Dieu, ou encore pour développer une meilleure maîtrise de soi. Le jeûne forcé, comme Paul le dit, ne sert toutefois aucun motif spirituel (Colossiens 2.23).
  5. Le pèlerinage à La Mecque : le temps où un lieu ou un immeuble sur terre avait une signification religieuse importante est passé. Même si les ennemis d'Israël bombardaient tous les édifices religieux et mettaient en ruine chaque « lieu saint » juif, chrétien et musulman, cela ne ferait aucune différence pour la foi chrétienne.

Notre foi ne dépend pas d'édifices ou de lieux de pèlerinage. Elle n'est pas basée sur des lieux « saints. » Elle n'est pas intensifiée par des reliques et des sites où des événements religieux sont commémorés. Je ne dis pas cela pour manquer de respect à la sincérité des gens. Ces pratiques et ces lieux sont simplement des efforts de capitaliser sur les besoins des croyants de toucher et de sentir les choses de Dieu, des manières de gagner de l'assurance que leur système de foi est vrai et valide (sans mentionner la motivation financière de ceux qui contrôlent et opèrent ces lieux). La structure qui contient l'Esprit de Dieu est le corps physique du chrétien. Nous sommes le temple du Saint Esprit (I Corinthiens 6.19). La vie du chrétien ici-bas est le pèlerinage authentique, pas une destination terrestre quelconque mais l'atteinte à notre maison céleste avec Dieu (I Pierre 2.11-12).

La religion et la vie chrétiennes sont la substance et la réalité qui ne sont que vaguement esquissées dans le légalisme de l'Islam. Bien sûr il y a dans le Christianisme des instructions pour le style de vie et l'adoration, mais celles-ci sont peu nombreuses et englobent tout. Il n'y a qu'une règle pour le style de vie chrétien et c'est de s'aimer les uns les autres.

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes.
- Matthieu 7.12
8Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. 9En effet, les commandements : Tu ne commettras point d'adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu'il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 10L'amour ne fait point de mal au prochain : l'amour est donc l'accomplissement de la loi.
- Romains 13.8-10

Aucune police religieuse n'est nécessaire pour nous guider dans ce commandement. La vie chrétienne est complètement accomplie en suivant Jésus fidèlement, et l'instruction à cette fin est clairement établie dans le Nouveau Testament. Il n'y a aucun besoin de tenue vestimentaire particulière, de coupe de cheveux spéciale, de police pour le style de vie, de restrictions alimentaires ou de voyage forcé pour adorer à un lieu saint spécifique. Comme chrétiens, nous faisons ce que Paul dit en Colossiens :

Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.
- Colossiens 3.14

Notre expérience de foi contient aussi des rituels qui sont commandés mais ceux-ci ne servent pas à gagner faveur ou la justice devant Dieu, ils sont faits pour commémorer ce que Dieu a fait pour nous.

  1. Le baptême (l'immersion dans l'eau) de quelqu'un qui se repend du péché et confesse sa foi au Christ pour commémorer le moment dans le temps où il a été libéré de la culpabilité et de la condamnation du péché et est né comme chrétien, rempli du Saint Esprit et prêt à commencer son pèlerinage vers le ciel.
  2. La communion (le repas du Seigneur) c'est-à-dire le rituel hebdomadaire de prendre le pain et le fruit de la vigne le dimanche que le font les chrétiens partout, se réunissant pour commémorer la mort, l'ensevelissement et la résurrection de Jésus Christ, Celui qui rend possibles la liberté, la vie et l'espérance chrétiennes. Chaque dimanche les chrétiens se rassemblent pour célébrer leur liberté. Libération du péché, libération de la loi, libération de la peur de la mort, libération de la condamnation, libération de toute religion établie par l'homme. Liberté ! Liberté ! Liberté !

Ces deux rituels simples commencent et continuent le témoignage de foi du chrétien tout au long de sa vie. Le reste du Nouveau Testament traite principalement de comment vivre une vie de sainteté et d'amour dans un monde où l'incrédulité et la fausse religion sont la norme. Les extrémistes musulmans détestent cet aspect de notre foi particulièrement à cause de notre assurance paisible et de notre vie sainte qui ont le pouvoir de dissuader les autres de tomber victimes de leur religion d'esclavage. C'est pourquoi ils font tout leur possible pour limiter autant que possible l'exposition de leur peuple à l'Occident.

Ils prétendent qu'ils ne veulent pas que de bons musulmans soient corrompus par Hollywood mais je soupçonne que la vraie raison est qu'ils ne veulent pas qu'ils respirent l'air libérateur du Christianisme. Le Christianisme est la religion de la liberté parce qu'elle offre aux individus la liberté donnée par Dieu de croire ou de ne pas croire et d'accepter les conséquences de leurs choix personnels. Elle libère aussi les croyants de l'oppression et des restrictions des règles religieuses établies par des hommes.

3. La liberté du Christianisme donne à ses disciples la capacité d'être partenaires égaux dans cette vie ainsi que dans la vie à venir.

L'Islam pervertit l'idée du leadership spirituel masculin enseigné par Dieu à travers Moïse dans l'Ancien Testament et par Paul dans le Nouveau Testament.

22Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; 23car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses. 25Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle,
- Éphésiens 5.22-25

Le concept énoncé ici dit que l'époux est responsable de la direction spirituelle de sa femme et de sa famille. Dans ce modèle inspiré, la femme se soumet volontairement à cause de sa foi au Christ et non pas parce qu'elle craint son mari. Dans ce modèle, le mari est prêt à donner sa vie pour supporter et protéger sa femme tout comme le Christ a donné Sa vie pour créer l'Église. Dans le Christianisme les deux partenaires donnent volontairement quelque chose qui leur est précieux. La femme renonce à son autonomie et l'homme renonce à sa vie, parfois dans un seul acte de bravoure mais la plupart du temps dans l'utilisation de son temps, de sa force, de son énergie et de son cœur à protéger, à supporter et à choyer, à diriger sa femme et sa famille dans leur pèlerinage chrétien qu'est la vie ici dans ce monde difficile et sombre.

L'Islam, en majeure partie, a perverti cette idée de leadership spirituelle masculine et l'a transformé en une excuse pour la domination masculine suffocante sur les femmes. La religion musulmane codifie l'esclavage féminin en reléguant les femmes à une classe inférieure d'êtres humains.

Les hommes sont les gestionnaires des affaires des femmes parce qu'Allah a fait l'un supérieur à l'autre.
- Sourate 4.34

Dans le monde musulman, les hommes dominent et ont le plus de privilèges parce que Dieu les a créés comme des êtres supérieurs. Cette fausse notion a mené à des pratiques et à des agressions les plus viles envers les femmes. Par exemple,

  • Le déni de l'éducation pour les femmes dans beaucoup de pays musulmans (par exemple en Afghanistan)
  • Des codes vestimentaires (hijab, burqa)
  • La mutilation physique (la circoncision des femmes)
  • Les mariages forcés et aussi les mariages forcés de jeunes filles mineures
  • La restriction de mouvement. Il est interdit aux femmes de conduire des automobiles, de quitter la maison sans une escorte masculine si elles sont célibataires.
  • Le manque de protection sous la loi.
    • Sous la sharia, un homme peut avoir quatre femmes. Un mari en divorçant une de ses femmes n'a besoin que de faire une déclaration devant un juge islamique sans même le consentement ni même la présence de la femme rejetée. Cependant si une femme souhaite divorcer son mari, elle doit d'abord en obtenir son consentement (Loi islamique Sharia vs. Liberté, Égalité et Démocratie, Shabnam Assodollahi).

Les jeunes femmes américaines qui se convertissent à l'Islam pour plaire à leurs petits amis (avec l'espoir qu'ils seront un jour leurs maris) le font sans réaliser vraiment ce qui les attend si jamais elles les épousent, si elles ont des enfants ou si elles vont vivre dans une nation islamique.

Jésus Christ a élevé la condition, la valeur humaine et le potentiel des êtres humains plus que tout autre chef religieux ou politique dans l'histoire. Il est venu à un temps où beaucoup d'idées et de traitements musulmans des femmes étaient prévalants dans la société juive corrompue où Il a vécu. Ses enseignements et ceux de Ses apôtres ont établi la valeur égale et la dignité de toutes les femmes que Dieu a créées.

En Galates 3.26-29, Paul sonne le glas de toutes les philosophies et religions qui ont essayé de créer un système de classes qui avançait un groupe plutôt qu'un autre basé sur la culture, la position sociale ou le gendre devant Dieu.

26Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ ; 27vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ. 29Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.
- Galates 3.26-29

Le Christianisme non seulement libère, mais il ajoute ceux qui sont libres à une famille dont la valeur intrinsèque est déterminée par ce qu'ils croient et non par ce qu'ils sont en tant qu'êtres humains (Juifs, Grecs, riches, pauvres, femmes, etc.). Les chrétiens reçoivent de Dieu un nouveau statut spirituel et une nouvelle fonction, qui décrit leur identité éternelle dans les cieux, ce qui, avec le temps, remplacera complètement ce pour quoi ils sont connus ici-bas.

9Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, 10vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.
- I Pierre 2.9-10

Ce passage de l'Écriture révèle comment Dieu nous décrit. L'Islam est un système de croyance fabriqué par l'homme, conçu pour un type de vie religieuse ici dans ce monde. Le Christianisme, en revanche, libère le croyant de transcender ce monde pour que la pratique de sa foi lui donne en fait un aperçu et une expérience du monde à venir. L'Islam ne peut et ne pourra jamais faire cela parce qu'il a été conçu par la pensée humaine concernant des sujets spirituels contrairement au Christianisme qui est l'action de la volonté divine révélée par Jésus, le Dieu / homme, et alimentée par l'Esprit de Dieu qui réside dynamiquement dans chaque chrétien (Romains 8.9 ; I Corinthiens 3.16).

Sommaire

J'ai partagé différentes idées au sujet du Christianisme et de l'Islam mais le point à retenir dans les jours, les mois et les années à venir est le suivant :

L'ISLAM NE GAGNERA JAMAIS !!

Il ne gagnera jamais parce que :

1. L'Islam a le mauvais prophète.

1Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, 2Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, 3et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts.
- Hébreux 1.1-3

Jésus est le dernier et le seul Messager divin envoyé par Dieu. Il est supérieur à tous les autres par sa résurrection. Aux dernières nouvelles, Mahomet est encore mort. Pourquoi Dieu remplacerait-Il le Messager ressuscité et par qui le monde a été créé par un autre qui n'a pas de telles références.

2. L'Islam a le mauvais livre

15dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus Christ. 16Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,
- II Timothée 3.15-16

La Bible mène au salut, à la vie vertueuse et à la vie éternelle. Qu'est-ce qu'un autre livre peut ajouter ? Pourquoi Dieu enverrait-Il de l'information supplémentaire qui ne révèle rien de nouveau et qui offre une vie inférieure ici-bas et aucune garantie de la vie à venir ?

3. L'Islam a la mauvaise mission

18Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. 19Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, 20et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
- Matthieu 28.18-20

Jésus dit-Il qu'Il serait avec nous jusqu'à la venue d'un nouveau prophète ? Jusqu'à ce que nous recevions plus d'information ? Non, Il dit : « Je suis avec vous (...) jusqu'à la fin du monde. » Dieu ne nous a pas envoyés pour infiltrer et conquérir militairement ou politiquement. Dieu ne nous a pas envoyés pour terroriser et tuer. Regardez la condition des pays où l'Islam est la religion principale : ils sont soit en guerre entre eux ou avec leurs voisins ou opprimés par leurs propres chefs religieux et politiques.

Avez-vous jamais remarqué qu'il n'y a pas une grande demande de visas pour aller vivre in Iran ou en Irak ? Est-ce que les ambassades des pays musulmans sont débordées de gens qui veulent y émigrer ? En fait, le pire problème d'immigration auquel l'Europe fait face est que faire des millions qui se sauvent des pays musulmans. Regardez la condition des nations qui sont assiégées de musulmans. Les attaques terroristes, le déluge de réfugiés, les tentatives par les immigrants musulmans d'établir la Sharia en défi des lois et de la culture de ces pays. Ce qui est étonnant ici est que ces gens veulent ré-établir dans leur nouveau pays de résidence la religion et les pratiques qui ont causé l'échec et la guerre dans le pays qu'ils ont quitté !

Le Christianisme, cependant, peut fonctionner et s'épanouir dans n'importe quel pays ou dans n'importe quelle culture parce que sa tête et son corps ne sont pas de ce monde mais du prochain. L'histoire et l'expérience ont démontré que quand un pays est basé sur des principes bibliques et les maintient, cette nation s'épanouit. Les États-Unis en sont le meilleur exemple.
Une comparaison rapide des É.U. et de n'importe quel pays musulman le prouve. J'offre ici une opinion personnelle : je crois que le déclin de l'Europe et des conflits croissants avec l'Islam est la punition de Dieu pour avoir abandonné le Christianisme. Ils pensaient simplement remplacer le Christianisme avec quelque position philosophique ou quel qu'organisation politique et regardez ce qui leur arrive. L'Islam a son moment, c'est vrai, mais il ne peut pas gagner.

Beaucoup d'autres avant eux ont eu le même espoir de domination mondiale et ont même réussi pour un temps. Les Babyloniens, les Mèdes, les Grecs, l'Empire romain, les Nazis et les communistes... ils avaient tous cette idée mais le prophète Daniel a affirmé correctement dans sa vision que pendant la domination mondiale de l'Empire romain, un autre royaume éternel serait établi.

Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d'un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement.
- Daniel 2.44

Le royaume dont Daniel a parlé a été établi par Jésus Christ pendant la période de l'Empire romain.

15Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? 16Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. 17Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux. 18Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
- Matthieu 16.15-18

Réalisez l'implication des paroles de Jésus ici. Si les portes de l'enfer ne peuvent prévaloir contre l'Église, aucune religion inventée par l'homme ne le peut non plus.

Le royaume éternel dont Daniel a parlé et que Jésus a proclamé, qui ne sera jamais renversé par une puissance sur terre (cela inclut l'Islam) ou aucune puissance en enfer (c'est Satan et ses démons), ce royaume est l'Église qui appartient à Jésus Christ.

Encore une fois :

ISLAM NE GAGNERA JAMAIS !

Toutefois, vous pouvez gagner et vous le ferez si vous êtes parmi ceux qui ont été libérés du péché, libérés de l'ignorance de la fausse religion et ajoutés à ceux qui sont maintenant unis en Jésus Christ. J'encourage l'Église à ne pas avoir peur des guerres et des rumeurs de guerres, des mouvements et idéologies qui apparaissent et disparaissent. Rappelez-vous qu'en Christ notre victoire est garantie parce que comme je l'ai déjà dit, ils ne gagneront jamais !